Appel international du Parti Communiste d’Ukraine aux partis communistes, ouvriers et de gauche

source : le blog de NIcolas Maury/Réveil Communiste, 29 janvier 2014

Le Parti Communiste d’Ukraine (KPU), fort de ses 32 députés, de ses 112 députés régionaux, de ses 115.000 adhérents, lance un appel international aux partis communistes, ouvriers et de gauche sur la situation en Ukraine – traduction Nico Maury Lire la suite

Publicité

Le catéchisme « antipédago », le « gender » et la nouvelle extrême droite soralo-dieudonniste

source : Interro écrite, 24 janvier 2014

J’avais déjà montré comment une enseignante de Tarascon, Valérie Lauprêtre, appartenant à une famille de militants communistes avait été « retournée » par Soral et une certaine conception de l’Ecole vers l’extrême-droite… voici encore le récit d’un autre retournement, celui de Farida Belghoul, militante de l’UEC à la fac de Tolbiac qui a conduit la marche des beurs et qui est désormais une disciple de Soral et Dieudonné sur la base d’un double fantasme celui de la domination juive et de la théorie des genres. Ce texte très intéressant témoigne à la fois de la perméabilité entre la manière dont les communistes ont cru pouvoir prendre les problèmes de l’école, de l’immigration et de ce qui m’intéresse la rupture de la frontière entre faits et opinion, la nécessaire réflexion de la gauche et des communistes sur ces questions. (note de Danielle Bleitrach) Lire la suite

Quand la CGT dénonçait l’Union européenne du Capital et les illusions de l’Europe sociale, c’était en 1989

Dette-prétexte, austérité en faveur du patronat, fiscalité à deux vitesses, casse de l’appareil productif, compétitivité pour légitimer la casse des acquis sociaux, l’Europe comme prétexte et instrument de cette œuvre de démolition : on croirait ce discours sorti d’un dirigeant syndical ou politique en 2014, pourtant c’était Henri Krasucki, c’était en 1989 !

C’est dire la pertinence de la grille d’analyse marxiste. C’est dire aussi le chemin parcouru par nos organisations de classe, CGT et PCF, depuis l’époque où ils combattaient l’Europe du capital, dénonçaient les illusions de l’Europe sociale.

En 1995, la CGT quittait l’internationaliste FSM pour rejoindre l’européiste CES en 2000.

En 2005, Bernard Thibault suivait Lord John Monks, secrétaire de la CES, et appelait à voter « Oui » à la Constitution européenne. En 2011, il signait un texte avec plusieurs syndicalistes européens pour appeler l’Union européenne à renouer avec l’esprit du « Traité de Rome » et du « Traité de Maastricht » !

Ici, nous vous proposons un extrait du rapport d’Henri Krasucki, alors secrétaire de la GGT, au 43 ème Congrès de la CGT.

Il choisit, en plein débat sur le Traité de Maastricht de commencer son rapport par une dénonciation claire et nette de l’Europe du capital, dénonciation des illusions de l’Europe sociale maintenue par certains à gauche, et certains syndicats.

Une vision prophétique de la France que nous connaissons aujourd’hui. A l’époque, la presse bourgeoisie titrait : « la CGT en guerre contre l’Europe ». Hélas, cela ne risque pas d’arriver aujourd’hui !

Introduction et retranscription AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

En vidéo, un extrait de la conférence de presse de Krasucki : http://www.ina.fr/video/CAB88033600 Lire la suite

Les causes de l’imaginaire fasciste, par Marc Harpon

IMG_0622

Avez-vous déjà discuté avec un fasciste ? Pour lui, si le fascisme progresse c’est simplement parce qu’il dit vrai. Son point de vue n’a pas de causes mais seulement des raisons. Or, des causes, il y en a bien. Lire la suite

Un rapport sur les « crimes de guerre commis contre le peuple syrien » remis à l’ONU : les pacifistes turcs accusent

onu

Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

* Pour trouver le rapport de son intégralité (en anglais), allez sur le lien : http://pwlasowa.blogspot.fr/2014/01/war-crimes-committed-against-people-of.html

Ils accusent. 45 avocats, journalistes, députés, syndicalistes, artistes turcs viennent de publier un rapport accablant sur les « crimes commis contre le peuple de Syrie » transmis à l’ONU. Visés : les agissements des groupes djihadistes, la guerre d’agression contre la Syrie.

  Lire la suite

Racismes asymétriques, par Marc Harpon

Dans un article récent, mon camarade Gilles Questiaux a écrit que les juifs et les musulmans n’étaient plus opprimés en tant que tels, c’est-à-dire en tant que juifs et musulmans. Il veut dire par là, me semble-t-il, que c’est désormais pour autant qu’il est un travailleur que l’ouvrier musulman est opprimé et non plus parce qu’il est musulman. Si par oppression on entend la seule oppression institutionnelle, alors mon camarade a tout à fait raison. Si maintenant on ne réduit pas l’oppression à ses formes les plus « cristallisées », il me semble qu’il n’y à qu’à ouvrir les journaux pour réaliser que les uns et les autres font encore l’objet de mépris et de haines débouchant sur des faits concrets de discrimination, d’humiliation ou de violence. Lire la suite

Est-ce que cela a un sens pour quelqu’un d’autre que moi, par Danielle Bleitrach

danielle bleitrach

source : Histoire et Société, 11 janvier 2014

C’est étrange j’écoutait ce soir le débat de Taddei et je suis passée sur la 5 où se raconte l’histoire de l’assassinat d’Heydrich, le supérieur d’Eichmann, le véritable promoteur de la solution finale.

Pendant trois ans j’ai travaillé sur un livre qui à partir du film de Brecht et Lang racontait son exécution par la Résistance Tchèque. Lire la suite

Ils croient (ou veulent faire croire) qu’ils ne sont pas antisémites, par Marc Harpon

 

 

 

Yahia Gouasmi du "Parti antisioniste" et ses compères Dieudonné et Soral

Yahia Gouasmi du « Parti antisioniste » et ses compères Dieudonné et Soral

L’écrivain allemand Klaus Mann, dans un texte sur la « notion » de « bolchévisme culturel » inventée par les nazis, écrit ce qui suit :

 

 

L’expression « bolchevisme culturel » est l’arme dont usent les puissances régnant aujourd’hui en Allemagne pour étouffer toute production intellectuelle qui ne serait pas au service de leurs tendances politiques. Il serait malaisé de donner une définition précise du « bolchevisme culturel ». Il en a de ce concept comme de tout le pathos de la « nouvelle Allemagne » : il est plus commode de l’expliciter par la négative. (Le nouveau pathos allemand se montre beaucoup plus facilement contre que pour quelque chose : contre le marxisme, contre le traité de Versailles, contre les Juifs). Pour commencer donc, l’esprit du « bolchevisme culturel » n’est pas nationaliste, ce qui suffit déjà à le condamner. Du reste, le bolchevisme culturel n’a pas besoin d’avoir le moindre lien avec le bolchevisme, généralement il n’en a aucun. Il faut juste qu’il en ait avec la culture, laquelle est en soi motif à suspicion. Quoi qu’il en soit, il mérite de mourir parce qu’il est « antiallemand», « réfractaire », « judéo-analytique », dépourvu de respect devant les bonnes vieilles traditions (à savoir les corporations étudiantes et les défilés militaires), pas assez « attaché à la terre », pas assez « dynamique », et de ce fait- de tous les reproches le plus épouvantable- « pacifiste ». Le bolchevique culturel s’est ligué avec la France, les Juifs et l’Union Soviétique. Il est à la fois marxiste et anarchiste (on met tout dans le même sac). Il reçoit tous les jours de l’argent des franc-maçons, des sionistes et de Staline. Il faut l’exterminer.

 

 

Mann donne ici un exemple de ce qu’on peut, me semble-t-il, tenir pour un caractère essentiel du fascisme comme idéologie : le flou conceptuel ou balancement notionnel. Lire la suite

Un argument biaisé du national-tiers-mondisme, par Marc Harpon

UIMG_0622n jour, un français blanc estropié et âgé, se sentant pousser des ailes, tenta de rejoindre un club d’athlétisme, avec dans l’idée de devenir champion olympique. Ce français fictif, vite débouté, chercha, à peine sorti du locaux du club, une explication à son échec. Il se trouve qu’au même moment, passaient devant le grillage, les athlètes licenciés en train de s’entraîner. Quelle ne fut pas sa surprise de constater ce qu’il perçut comme une sureprésentation statistique des personnes d’origine africaine. Il tenait donc la réponse à sa question : s’il avait été exclu du monde sélectif des sportifs de compétition, c’est parce que la sélection était biaisée. Il fallait être noir pour avoir le droit de courir le cent mètres.

Notre vieil homme a succombé au charme de ce que les psychologues appellent saliency bias. Il s’agit de la tendance, inhérente à l’esprit humain, à retenir immédiatement l’explication la plus frappante comme si elle était la plus vraie. J’ai la conviction que, dans une forte minorité de cas, les accusation de racisme sont viciées par un tel biais. Bien sûr, le racisme existe et constitue un des problèmes majeurs de nos sociétés développées. Mais l’appréciation de ce fait social n’en est pas moins sujette aux biais divers, dont les saliency bias. Par exemple, on est tenté de surévaluer le poids d’une certaine xénophobie institutionnelle dans l’explication de l’échec scolaire chez les jeunes issus de parents immigrés. Lire la suite

Position de Jean Jacques Karman membre du CN du PCF.

source : Faire Vivre et Renforcer le PCF

Position de Jean Jacques Karman membre du CN du PCF.

Premièrement, ne confondons jamais l’Union Européenne, organisme créé par les capitalistes, avec l’Europe continentale. Dans le texte, la nature capitaliste de l’Union Européenne n’y est jamais mentionnée. L’Union Européenne serait-elle neutre ? Les beaux mots de démocratie et de liberté apparaissent à plusieurs reprises, mais sans contenu de classe. Par contre, sont absents ceux de luttes de classe, impérialisme, socialisme, classe ouvrière, rupture avec le capitalisme, révolution, nationalisation… Lire la suite