BRAVO L’ARTISTE…. COUCOU DE VACANCES

Je suis en vacances et un copain a Internet, j’en profite pour vous dire ma joie…
Une saltimbanque sauve l’honneur Ariane Mnouchkine, elle refuse sa « nomination » au Collège de France par Sarkozy… Et l’utilisation politicienne qui peut en être faite…

Vous voyez que j’avais raison de vous parler de Straub et Huillet, du rire de folle d’Antigone… Je vais, si vous ne l’avez pas lu,  vous redire ici la fière réponse d’Ariane Mnouchkine, mais un mot encore, vous remarquerez que le détour par la culture ce n’est pas ésotérique, ça élargit le champ… Il y a non seulement ce défi d’Ariane, mais il y a l’histoire de la Libye, avec au cœur ce dont je vous avais parlé, AREVA, l’uranium libyen, la privatisation…(voir le texte 297) Vous voyez que les yeux ne veulent pas en tous temps se fermer, et que sortir du champ du politicien, ça aide…

Danielle Bleitrach

Lire la suite

Publicités

Un procès peu ordinaire, une victoire pour les pauvres: Charles Hoareau

clip_image002.jpg

La municipalité de Vénissieux, sous l’impulsion de son maire, André Gerin, mène depuis plusieurs années une « guérilla » comme il la qualifie lui-même, peu ordinaire. Une guérilla contre la pauvreté engendrée par un système qui exclue un peu plus chaque jour des milliers de familles pour qui le système social s’avère de moins en moins protecteur. Dans le cadre de cette guerre à la misère la ville a pris à plusieurs reprises des arrêtés destinés à protéger celles et ceux qui s’enfoncent chaque jour un peu plus dans les dettes et les difficultés.
Un premier arrêté anti-coupures d’eau, d’énergie et anti-expulsions avait été cassé, sur demande du préfet du Rhône par le tribunal administratif de Lyon. Depuis un arrêté de même nature mais limité à la fourniture d’eau et d’énergie, pris par le maire PCF de Champigny sur Marne a été confirmé par le tribunal administratif saisi par le préfet du Val de Marne.
S’appuyant sur cette décision, le conseil municipal de Vénissieux a pris le 5 juin 2007 un nouvel à l’audience du Tribunal administratif de Lyon

Charles hoareau

Lire la suite

297: Ou l’on pense autrement ou on en a pour cent ans, si la planète tient le coup… article revu et corrigé avant le départ!!!

Dans un blog, il faut accepter les rêveries d’un promeneur plus ou moins solitaire. Hier avant de vous quitter, en faisant mes bagages (je pars en fait demain), j’étais traversée par de multiples pensées… Il y avait ce « coup » politicien, des infirmières bulgares. L’essentiel était que ces gens soient libres. Il n’empêche quel était le pire, le président et ses « coups » ou l’opposition mauvaise joueuse? Tous dans la même catégorie! 

 Dans ce cas je me jette sur les pages saumon du Figaro, un vrai point de vue de classe… Il y avait un article sur Johnny Hallyday et une photo et quelle photo…

Ma conclusion : Honnêtement si nous ne sommes pas capables de faire un effort, de dépasser beaucoup de choses, nous en avons pour cent ans… Si la planète y résiste…

 mais suivez SVP les raisons qui me conduisent à un tel constat…

Danielle Bleitrach

Lire la suite

Les yeux ne veulent pas en tout temps se fermer

jmsdh02.jpg

Mais peut-être qu’un jour Rome se permettra de choisir à son tour.

Celui qui a deviné de quoi il était question est mon ami (e)… D’abord à cause de la forme de surdité très particulière qui est devenue la mienne, celle qui fait que les parasites du bruit envahissent tout et me rendent la vie impossible. Comme pour redoubler cet insupportable envahissement il y a cet ubris, cette « démesure », des puissants qui se croient tout permis.

Face à cela la rébellion n’a plus rien à justifier, ils sont allés trop loin… Voilà vous commencez à deviner où je veux en venir ? Non toujours pas…

Danielle Bleitrach

Lire la suite

Partons en vacances en Provence

Il y a un blog que je viens de découvrir grâce aux liens qui sont inscrits dans mon tableau de bord. Parce que moi j’ai un tableau de bord, que peuvent consulter Nadir (tiens où est-il passé, quand est-ce qu’il rentre de vacances ?) et Viktor (qui passe son temps à me corriger la mise en page), donc je parle sous leur contrôle. « Mon » blog est ouvert depuis deux mois et a reçu en tout 17.000 visites, en comptant les eaux basses de quand j’étais dans le désert (à la fin il y a eu trois jours avec seulement 50 passages). Ce que je veux vous dire avec ces statistiques, c’est que le nombre de remarques sur un article ne signifie pas nécessairement qu’il soit plus ou moins lu. Ca c’est pour la remarque de Sam sur l’article de Viktor. Il y a des articles champions en général ceux qu’ont relayé d’autres sites, grand soir d’abord, mais aussi Antigone, Gracchus et celui de Gilles et Françoise. Ceux-là atteignent les mille lecteurs et plus. Le mieux c’est de regarder à droite, vous avez les articles les plus lus, mais il y a les « classiques » fréquentés de manière régulière. Bon voilà vous en savez autant que moi. Mais je veux vous parler d’un blog que j’ai découvert grâce aux liens. C’est le temps des vacances, et celui-là nous fait vivre dans un village de Pagnol… Cela dit Pagnol c’est bien mais n’oubliez pas Rouge-midi, c’est du solide…

Danielle Bleitrach

Lire la suite

LE FMI, il faut en réclamer l’abolition

2ven.jpg

Communiqué de presse

Le CADTM(comité pour l’annulation de la dette du tiers monde) réclame des choix radicalement différents pour le FMI et rejette tout directeur général qui poursuivrait l’action actuelle

A chaque démission à la tête du FMI ou de la Banque mondiale (et elles ont tendance à se multiplier : Köhler en 2004, Wolfowitz en 2007, Rato en 2007), se pose la question de la fameuse règle tacite qui accorde aux Etats-Unis la présidence de la Banque mondiale et à l’Union européenne la direction du FMI.

Lire la suite

LA VERITE SORT DE LA BOUCHE DES METROS : Viktor DEDAJ

Bonjour,

Ca vous arrive de prendre le métro à Paris ? Ouais, moi aussi, et même assez souvent ces derniers temps. Surtout depuis que mon chauffeur insiste pour prendre ses RTT. Il faut dire que jusqu’à encore récemment j’avais réussi à le tenir dans l’ignorance la plus totale sur cette mesure bien française. Mais un jour cet empaffé est tombé malade et moi, au lieu de l’envoyer chez mon médecin particulier comme le bon sens me l’ordonnait, j’ai cru bon de le diriger vers un hôpital public – histoire de faire quelques économies, diantre, faut bien gérer mon portefeuille. Et là, mystère. Il a du tomber sur une publication subversive ou un tract syndical. Et avec quatre heures d’attente dans une salle du même nom, il a eu largement le temps de lire et relire des écrits sur cette cochonnerie qu’on appelle la Réduction du Temps de Travail. A moins qu’il n’ait attrapé ce virus en surfant sur Internet, va savoir.

Lire la suite