En soutien à Gérard Filoche ? Par Marc Harpon

La polémique absurde autour du « dérapage » de Gérard Filoche concernant la mort de Christophe de Margerie n’est qu’un bruyant bavardage. Lire la suite

Publicités

Ernesto Daranas, réalisateur cubain: « Le film « Conduite » reflète le déclin de l’éducation en raison de près d’un quart de siècle de crise économique à Cuba

source : http://www.cubainformacion.tv/index.php/cultura/58439-ernesto-daranas-director-cubano-la-pelicula-conducta-refleja-el-retroceso-de-la-educacion-debido-a-casi-un-cuarto-de-siglo-de-crisis-economica-en-cubaa

traduit de l’espagnol par Maurice Lecomte pour Changement de Société


L’un des films les plus émouvants que nous ayons vu lors du 29
ème Festival International de Cinéma à Guadalajara est le cubain Conducta-Conduite, du réalisateur expérimenté, Ernesto Daranas. Le film a été réalisé en paiement d’une dette que Daranas avait vis-à-vis de ses élèves de cinéma. Il n’avait pas été en mesure de leur donner trois semestres et il a décidé de comprimer tout cet enseignement dans une période de tournage, celui de Conduite, conforme à l’esprit d’un professeur qui décide sauver les valeurs morales de l’un de ses élèves bien que tous conspirent autour de lui (sans le vouloir expressément) à le maintenir dans les ruines où il survit : personne ne sait qui est son père, sa mères est alcoolique et toxicomane, et il vit dans la vieille Havane, un lieu où les fissures des murs reflètent celles de ses habitants. Lire la suite

Capitalisation-Exploitation de l’ignorance – Racisme et Xénophobie de la Couverture Médiatique du Virus Ebola, par Nana Brantuo

traduit de l’anglais par Maurice Lecomte pour Changement de Société

source : http://blackimmigration.net/capitalizing-on-ignorance-racism-xenophobia-and-media-coverage-of-the-ebola-virus/


En 1976, les premiers foyers de malades atteints du virus Ebola ont été identifiés dans le Sud-Soudan (anciennement une région du Soudan) et la République démocratique du Congo (ex-Zaïre), entraînant la mort de plus de 400 personnes. Les éclosions se poursuivront au fil du temps dans plusieurs pays africains, n’étant contrôlés que par les efforts conjugués des différentes communautés, des professionnels de la santé des organisations gouvernementales et non gouvernementales. Pendant tout ce temps, les États-Unis sont restés silencieux. Les décès de milliers d’Africains au travers du continent étaient trop insignifiants pour être exploités comme informations par les médias rivés à l’objectif d’augmenter leur lectorat, [ou/et auditoire, ou/et spectateurs] pour le gain en capital. L’épidémie progresse rapidement jusqu’en Décembre 2013,Ebola tue un garçon guinéen âgé de 2 ans et sa famille ce qui marque le début de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, laquelle s’est poursuivie avec le décès d’environ 3.439 personnes [à ce jour]. Une fois de plus, les États-Unis sont restés silencieux jusqu’à ce que le diagnostic du virus Ebola atteigne deux missionnaires blancs américains, marquant ainsi l’«altérité» de l’Afrique et des Africains, ce qui est typique de la société américaine. Soudain, la vie de deux Américains blancs l’a emporté sur celles des milliers de personnes en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone luttant contre la maladie et des milliers de personnes qui avaient déjà succombé à la maladie. Soudain, cette maladie, inconnue de la majorité de la population des États-Unis, a ouvert la voie de ses frontières et a violé le contrat du privilège garantissant l’immunité de ses citoyens de toutes choses étrangères et désagréables Lire la suite

L’internationalisme, la plus belle fleur de la Révolution cubaine, par Paco Azanza Telletxiki

source : Cuba Informacion

traduit de l’espagnol par Maurice Lecomte pour Changement de Société


La
Cuba vient d’annoncer l’envoi de 165 travailleurs de la santé en Sierra Leone, un des pays africains où le virus Ebola frappe avec force. Elle répond solidairement -c’est le pays ayant envoyé l’effectif le plus important- à l’appel de l’Organisation Mondiale de la Santé. La Cuba, à son tour, appelle les gouvernements et les ministres de tous les pays à se joindre à la lutte contre le fléau. Et elle a, sans aucun doute possible, l’autorité morale de le faire.

Lire la suite

La Chine est responsable de 100% de la diminution du nombre de personnes pauvres, par John Ross

source : Key trends to globalization

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

En 2010, le Professeur Danny Quah de la London School of Economics, remarquait : « Ces trois dernières décennies, à elle seule, la Chine a tiré plus de gens de la pauvreté extrême que tous les autres pays du monde pris ensemble. En effet, la diminution, entre 1981 et 2005, de 627 millions du chiffre des personnes pauvres vivant avec un dollar par jour, dépasse le total de la baisse mondiale de cette même forme de pauvreté, qui passe pour la même période, de 1,9 milliards à 1,4 milliards ». Le but de cet article est d’analyser la situation sur la base des données disponibles trois ans après l’analyse de Quah, d’observer les tendances en matière de pauvreté, et pas seulement de pauvreté extrême (calculée par la Banque Mondiale sur la base d’une dépense quotidienne inférieure à 1,25 dollars), d’examiner une définition de la pauvreté légèrement plus large (2 dollars de dépenses quotidiennes) et faire la comparaison avec d’autres tendances dans l’économie mondiale. Lire la suite

Cuba m’a appris à être meilleur, par Nuria Balbosa Leon

source : Granma

D’UN parler bas et posé, le jeune médecin équatorien Fernando Cruz Quishpe se considère comme un enfant de Cuba, même s’il est né à Cayambe, au nord de Quito.

Comment as-tu appris l’existence d’une bourse d’études de médecine à Cuba ?

J’ai découvert Cuba alors que j’étais élève au collège, en écoutant la musique de Silvio Rodriguez et de la Nueva Trova, ce qui a avivé mon envie de connaître l’Île, son histoire, son type de société et ses gens. J’ai milité dans des groupes de solidarité dans mon pays et j’ai participé à des rencontres. C’est dans ce cadre-là que j’ai pris connaissance de la proposition de bourse pour étudier la médecine à La Havane. J’étais étudiant depuis deux ans en Équateur, mais lorsque j’ai su que je pouvais faire mes études à Cuba, j’ai mis toute ma volonté dans ce projet, et je suis enfin venu à Cuba en 2004. Lire la suite

Interview du président du parlement de la RPD sur l’actualité et sur l’avenir

 0

Un entretien fait par Konstantin Sivkov.

traduit de l’espagnol par Danielle Bleitrach pour Histoire et Société

[Litvinov est le Président du Parlement de la RPD. Il a été militant et cadre  du PC ukrainien, et depuis le début de la nouvelle République il a rejoint le Front de l’unité de toute la gauche qui anime  la RPD.]

Boris Litvinov, porte-parole du Soviet suprême (Conseil suprême ou Parlement de la République populaire de Donetsk) fait une revue de l’actualité du Donbass en abordant une grande variété de sujets touchant le présent et l’avenir immédiat des républiques populaires depuis l’état des opérations militaires en plein cessez-le-feu, l’aide russe ou les perspectives futures tant politiques qu’économiques.

Quels sont les principaux défis que doit relever la RPD actuellement ? Quels obstacles se dressent devant  son statut en tant qu’État ? Lire la suite