En Irlande, le programme communiste : c’est refuser de payer la dette et rompre avec l’Euro !

euro_grece[1]

Communiqué du Parti communiste d’Irlande

Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Les candidats du PCI – Paul Doran pour le Comté de Dublin-sud et Michael O’Donnell pour la ville de Cork – se battent pour une plate-forme alliant refus de payer la dette, rupture avec l’Euro et reconquête de la souveraineté de l’Irlande.

  Lire la suite

Publicités

Pourquoi les Etats-Unis font ce qu’ils font en Ukraine, par Susan Webb

source : People’s Weekly World, 17 avril 2014

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Si vous voulez comprendre pourquoi notre gouvernement est si agité concernant l’Ukraine, un bon point de départ, c’est l’analyse de l’action américaine en Yougoslavie, il y a 25 ans. Pour commencer, lisez, « First Do No Harm: Humanitarian Intervention and the Destruction of Yugoslavia, [ D’abord, ne faite pas de mal : l’intervention humanitaire et la destruction de la Yougoslavie, ndt]un livre choc de l’historien David Gibbs. Lire la suite

La géopolitique du schisme ukrainien, par Immanuel Wallerstein

Immanuel Wallerstein est actuellement Senior Research Scholar à l'Université de Yale.

Immanuel Wallerstein est actuellement Senior Research Scholar à l’Université de Yale.

source : le blog d’Immanuel Wallerstein, 15 février 2014

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

L’Ukraine souffre d’une scission interne depuis un certain temps maintenant, une scission qui menace de dégénérer en une de ces horribles guerres civiles qui deviennent de plus en plus fréquentes. Les frontières de l’actuelle Ukraine sont traversées d’un clivage linguistique, religieux, économique et culturel entre l’Est et l’Ouest, chaque partie représentant environ 50% du total. Lire la suite

UKRAINE : Déclaration commune PRCF, R. Cercles Communistes, Faire Vivre et Renforcer le PCF, Rouge Vifs Midi, Gauche Communiste

L’Ukraine est aux portes de la guerre civile sous influence étrangère, selon un schéma que les conjurés de l’ALLIANCE ATLANTIQUE ont déjà expérimenté tragiquement en Syrie. Lire la suite

La sortie de l’UE et la maîtrise des flux migratoires, par Marc Harpon

EU UE Europe Union Européenne Flag Drapeau

« Quant aux patrons et au gouvernement français, ils recourent à l’immigration massive, comme on pratiquait autrefois la traite des Noirs, pour se procurer une main-d’œuvre d’esclaves modernes, surexploitée et sous-payée. Cette main d’œuvre leur permet de réaliser des profits plus gros et d’exercer une pression plus forte sur les salaires, les conditions de travail et de vie, les droits de l’ensemble des travailleurs de France, immigrés ou non. » Georges Marchais, Lettre ouverte au Recteur de la Mosquée de Paris, 1981

Si l’on pouvait supposer que les problèmes liés à l’immigration n’aient pas subi de modification majeure depuis les années 1980, il n’y en aurait pas moins une différence profonde entre le contexte de la Lettre ouverte de Marchais et le nôtre. A l’époque, la souveraineté nationale était encore largement intacte. Autrement dit, il était encore possible d’imaginer une solution politique relativement simple aux questions de gestions des flux migratoires. Trois décennies plus tard, la France se noie dans une Union Européenne unifiée sur les plans économique et monétaire, au profit de laquelle elle a perdu une large partie de sa souveraineté. C’est pourquoi, dans ce qui suit, j’argumente qu’un prérequis à une politique migratoire rénovée sur des bases anticapitalistes est la reconquêtes de notre souveraineté. Lire la suite

Quand la CGT dénonçait l’Union européenne du Capital et les illusions de l’Europe sociale, c’était en 1989

Dette-prétexte, austérité en faveur du patronat, fiscalité à deux vitesses, casse de l’appareil productif, compétitivité pour légitimer la casse des acquis sociaux, l’Europe comme prétexte et instrument de cette œuvre de démolition : on croirait ce discours sorti d’un dirigeant syndical ou politique en 2014, pourtant c’était Henri Krasucki, c’était en 1989 !

C’est dire la pertinence de la grille d’analyse marxiste. C’est dire aussi le chemin parcouru par nos organisations de classe, CGT et PCF, depuis l’époque où ils combattaient l’Europe du capital, dénonçaient les illusions de l’Europe sociale.

En 1995, la CGT quittait l’internationaliste FSM pour rejoindre l’européiste CES en 2000.

En 2005, Bernard Thibault suivait Lord John Monks, secrétaire de la CES, et appelait à voter « Oui » à la Constitution européenne. En 2011, il signait un texte avec plusieurs syndicalistes européens pour appeler l’Union européenne à renouer avec l’esprit du « Traité de Rome » et du « Traité de Maastricht » !

Ici, nous vous proposons un extrait du rapport d’Henri Krasucki, alors secrétaire de la GGT, au 43 ème Congrès de la CGT.

Il choisit, en plein débat sur le Traité de Maastricht de commencer son rapport par une dénonciation claire et nette de l’Europe du capital, dénonciation des illusions de l’Europe sociale maintenue par certains à gauche, et certains syndicats.

Une vision prophétique de la France que nous connaissons aujourd’hui. A l’époque, la presse bourgeoisie titrait : « la CGT en guerre contre l’Europe ». Hélas, cela ne risque pas d’arriver aujourd’hui !

Introduction et retranscription AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

En vidéo, un extrait de la conférence de presse de Krasucki : http://www.ina.fr/video/CAB88033600 Lire la suite

Position de Jean Jacques Karman membre du CN du PCF.

source : Faire Vivre et Renforcer le PCF

Position de Jean Jacques Karman membre du CN du PCF.

Premièrement, ne confondons jamais l’Union Européenne, organisme créé par les capitalistes, avec l’Europe continentale. Dans le texte, la nature capitaliste de l’Union Européenne n’y est jamais mentionnée. L’Union Européenne serait-elle neutre ? Les beaux mots de démocratie et de liberté apparaissent à plusieurs reprises, mais sans contenu de classe. Par contre, sont absents ceux de luttes de classe, impérialisme, socialisme, classe ouvrière, rupture avec le capitalisme, révolution, nationalisation… Lire la suite