Relever le défi du FN, par André Gerin

André Gerin est candidat à la candidature communiste.

source : Faire vivre et renforcer le PCF, 28 avril 2014

L’abstention massive et structurelle, qui en est une caractéristique et à laquelle il faut rajouter les votes blancs et nuls, poursuit une courbe ascendante et continue depuis les années 1980.

A cette grève des urnes, s’accole un Front national qui s’enracine depuis 30 ans et est devenu le premier parti ouvrier de France.

Le Parti communiste, quant à lui, continue inexorablement son déclin. Le communisme municipal s’étiole et est menacé de disparition.

Lire la suite

POURQUOI LE M’PEP NE PARTICIPERA PAS A LA MARCHE DE LA « GAUCHE » LE 12 AVRIL, par le M’PEP

source : M’PEP, 03 avril 2014
Le 17 février dernier, Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche (PG) et Olivier Besancenot, porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) ont lancé l’idée d’organiser une « marche nationale » le week-end des 12 et 13 avril. Leur but est de répondre aux « manifestations de droite et d’extrême droite des derniers mois ». Ils précisaient que « c’est un appel qu’on lance ensemble pour construire la mobilisation de ceux qui voudront exprimer un ras-le-bol de gauche à la politique du gouvernement ».

Lire la suite

Lettre ouverte à Pierre Laurent, par Marc Harpon

La carte des succès électoraux du Front National

Cher Pierre,
L’heure est grave. Extrêmement. Pendant que l’antisémitisme éclate au grand jour, le racisme ordinaire, qui n’est pas moins coupable, se perpétue, dans l’ombre, parce qu’il n’a pas de porte-parole aussi bruyant que Dieudonné M’Bala M’Bala. En même temps, l’extrême droite multiplie les succès. Le dernier en date est bien entendu celui des élections municipales de dimanche dernier. Mais ce n’est pas le seul : de la Manif’ « pour tous » aux rumeurs sur la « théorie » du genre en passant par la Marche « pour la vie », la galaxie de la droite dure a démontré sa capacité à peser et à mobiliser. Elle a notamment réussi un pari inédit : rassembler, lors du « Jour de Colère » du 26 janvier dernier, des dizaines de milliers de personnes (entre 17 000 et 120 000) autour de ce qui ressemble déjà à un programme présidentiel, esquissé autour de thèmes percutants : « le matraquage fiscal, la misère paysanne, le chômage, l’insécurité, la faillite de l’éducation nationale, la destruction de la famille, le mépris de l’identité française, les atteintes à la liberté et le déni de démocratie ». Lire la suite

Sondages : les travailleurs demandent à sortir de l’UE sortir de l’Euro, la detestation de l’UE grandit

PRCF_LOGO

source : Réveil Communiste/Initiative Communiste,

Les enseignements de quelques enquêtes récentes au sujet de l’hydre européenne.

Alors qu’à  l’unanimité les grands medias ne cessent de chanter les louanges d’une Union Européenne et d’un Euro protecteur, alors que les partis de gouvernement du PCF tendance PGE à l’UMP ne cessent d’enfoncer un peu plus notre pays dans la machine mortifère de désintégration européenne – sans oublier le FN et son discours hypocrite au sujet de l’UE lui qui oublie de dire qu’il n’a pas voter contre l’Acte Unique, lui qui dans son programme ne prévoit pas de sortir de l’UE, deux enquêtes d’opinions réalisées en ce début d’année 2014 viennent confirmer le discrédit total de la construction européenne auprès des classes populaires. Sortir de l’UE sortir de l’Euro, voila une revendication plus forte que jamais dans l’opinion.

Lire la suite

Le catéchisme « antipédago », le « gender » et la nouvelle extrême droite soralo-dieudonniste

source : Interro écrite, 24 janvier 2014

J’avais déjà montré comment une enseignante de Tarascon, Valérie Lauprêtre, appartenant à une famille de militants communistes avait été « retournée » par Soral et une certaine conception de l’Ecole vers l’extrême-droite… voici encore le récit d’un autre retournement, celui de Farida Belghoul, militante de l’UEC à la fac de Tolbiac qui a conduit la marche des beurs et qui est désormais une disciple de Soral et Dieudonné sur la base d’un double fantasme celui de la domination juive et de la théorie des genres. Ce texte très intéressant témoigne à la fois de la perméabilité entre la manière dont les communistes ont cru pouvoir prendre les problèmes de l’école, de l’immigration et de ce qui m’intéresse la rupture de la frontière entre faits et opinion, la nécessaire réflexion de la gauche et des communistes sur ces questions. (note de Danielle Bleitrach) Lire la suite

Quand la CGT dénonçait l’Union européenne du Capital et les illusions de l’Europe sociale, c’était en 1989

Dette-prétexte, austérité en faveur du patronat, fiscalité à deux vitesses, casse de l’appareil productif, compétitivité pour légitimer la casse des acquis sociaux, l’Europe comme prétexte et instrument de cette œuvre de démolition : on croirait ce discours sorti d’un dirigeant syndical ou politique en 2014, pourtant c’était Henri Krasucki, c’était en 1989 !

C’est dire la pertinence de la grille d’analyse marxiste. C’est dire aussi le chemin parcouru par nos organisations de classe, CGT et PCF, depuis l’époque où ils combattaient l’Europe du capital, dénonçaient les illusions de l’Europe sociale.

En 1995, la CGT quittait l’internationaliste FSM pour rejoindre l’européiste CES en 2000.

En 2005, Bernard Thibault suivait Lord John Monks, secrétaire de la CES, et appelait à voter « Oui » à la Constitution européenne. En 2011, il signait un texte avec plusieurs syndicalistes européens pour appeler l’Union européenne à renouer avec l’esprit du « Traité de Rome » et du « Traité de Maastricht » !

Ici, nous vous proposons un extrait du rapport d’Henri Krasucki, alors secrétaire de la GGT, au 43 ème Congrès de la CGT.

Il choisit, en plein débat sur le Traité de Maastricht de commencer son rapport par une dénonciation claire et nette de l’Europe du capital, dénonciation des illusions de l’Europe sociale maintenue par certains à gauche, et certains syndicats.

Une vision prophétique de la France que nous connaissons aujourd’hui. A l’époque, la presse bourgeoisie titrait : « la CGT en guerre contre l’Europe ». Hélas, cela ne risque pas d’arriver aujourd’hui !

Introduction et retranscription AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

En vidéo, un extrait de la conférence de presse de Krasucki : http://www.ina.fr/video/CAB88033600 Lire la suite

Racismes asymétriques, par Marc Harpon

Dans un article récent, mon camarade Gilles Questiaux a écrit que les juifs et les musulmans n’étaient plus opprimés en tant que tels, c’est-à-dire en tant que juifs et musulmans. Il veut dire par là, me semble-t-il, que c’est désormais pour autant qu’il est un travailleur que l’ouvrier musulman est opprimé et non plus parce qu’il est musulman. Si par oppression on entend la seule oppression institutionnelle, alors mon camarade a tout à fait raison. Si maintenant on ne réduit pas l’oppression à ses formes les plus « cristallisées », il me semble qu’il n’y à qu’à ouvrir les journaux pour réaliser que les uns et les autres font encore l’objet de mépris et de haines débouchant sur des faits concrets de discrimination, d’humiliation ou de violence. Lire la suite