Marx, les femmes et le communisme

Les manuscrits de 1844 sont une oeuvre de jeunesse, Marx y aborde l’économie politique, le communisme en humaniste, il pose à chaque détour de phrase la question : qu’est-ce que le capitalisme et sa science de l’enrichissement fait-elle de l’être humain? Sa pensée est d’une grande actualité puisqu’elle s’interroge sur la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793, qui portent une vision de l’être humain comme une « monade isolée repliée sur elle-même »et son fondement est donc le bellum omnium contra omnes, la guerre de tous contre tous, la concurrence. L’économie politique nie l’aliénation dans le travail, elle achète pour un temps déterminé, par contrat des hommes « libres », la vie humaine est un capital qui se vend, l’être humain est une machine à consommer… Cette aliénation teinte de son ether tous les rapports sociaux et parmi eux les plus génériques, celui de l’homme et de la femme…

Lisez ce magnifique texte sur la femme et relisez le texte de l’indien qui explique aux « patrons » de la « blanchitude » qui les humilient, les frappent, que ce qu’ils ne peuvent plus supporter c’est leur propre échec, de la société capitaliste occidentale, cette shizophrénie qui d’un côté prône l’idéal des droits de l’homme et de l’autre exploite. C’est pour cela que j’ai dit que Fourniret, le juge, l’époux qui voient dans la femme une membrane sur patte sont dans la haine des autres, comme d’eux mêmes, un échec terrible, la concurrence, la guerre de tous à tous, la concurrence. Honnêtement je ne crois pas qu’il faille abandonner le combat contre toutes les aliénations, le combat pour l’émancipation, mais il faut partir de la base, l’exploitation, la propriété privée, la concurrence , revendiquer l’émancipation des individus mais en sachant que leur essence est sociale.

Danielle Bleitrach

Lire la suite

Comité des Droits de l’Homme de l’ONU et l’affaire Thomas Sankara

La raison d’Etat contre le droit ?
mercredi 21 mai 2008, par Bendré

Y a-t-il eu cataclysme sur le Comité  les droits de l’Homme de l’ONU ? Ceux qui suivent l’évolution de l’affaire Thomas Sankara ne sont pas loin de penser que l’Organisation des nations unies (ONU) à travers son Comité des droits de l’Homme s’est tirée une balle dans le pied en faisant profil bas dans la recherche de la vérité sur l’affaire de l’assassinat du président Thomas Sankara. Le 21 avril 2008, le Comité des droits de l’Homme de l’ONU a rendu sa décision sur la requête de Mme Mariam Sankara et enfants contre l’Etat burkinabé en indiquant  » qu’il considère le recours de l’Etat partie comme satisfaisant aux fins du suivi de ses constatations et n’a pas l’intention d’examiner cette question plus en avant au titre de la procédure de suivi. « Le dossier semble avoir été passé par pertes et profits.

Bangba Nikiéma

Lire la suite

Bolivia: le délit de la rébellion indigène par Jubenal Quispe

Rebelión- 1/06/2008

traduit par danielle bleitrach
 La Bolivie aujourd’hui, vit sous la plus cruelle et effrayante dictature xénophobe des patrons blessés dans leur orgueil dément. Si vous ne l’avez pas déjà vue, observez cette video.
http://es.youtube.com/watch?v=5RXUkPrYHcE&feature=related..

Ces  faits sont  advenus le 24 mai à Sucre, capitale de la Bolivie et creuset du métissage Bolivien.
Qui croyait que le racisme ignorant n’était plus qu’un amer souvenir en Bolivie se trompait. La bolivie de la « blanquitud » (1) , céée et gouvernée par les patrons, a été et est essentiellement anti-indienne. En 1825, les patrons fondèrent la République de Bolivie dans la Maison de la Liberté de la cité de Sucre en excluant et soumettant les peuples indigènes. Quasiment deux siècles après, la semaine passée, en face de cette même Maison mythique, devant les cameras de la TV, ils ont flagellé les frères indigènes révoltés. Ce fut un acte macabre qui symbolise l’essence ethnodévorante de la Bolivie officielle de la blanquitude

Lire la suite

Incitation à tueur en série!!!

Un tribunal françaisdéclare la virginité «qualité essentielle» de
la femme avant le mariage

Qu’il y ait des gens assez cons pour se lancer dans un procès pareil, passe encore… Mais qu’il se trouve un tribunal pour juger leur plainte recevable et leur donner raison….

Est-ce le même tribunal, en tout cas c’est le même système judiciaire français, qui vient de condamner Fourniret, celui qui cherchait des « membranes sur patte » ?

Attention on sait comment commence ce genre d’obsession, on ne sait pas où ça s’arrête !!! 

A titre de prévention il faut mettre en prison l’époux et le juge selon le modèle préconisé par rachida dati: on punit les gens non pour ce qu’ils ont fait mais pour ce qu’il sont sucepttibles de faire….

Danielle bleitrach

Le cas de la Bolivie et le plan Balboa pour l’Amérique Latine

Le Plan Balboa va-t-il être appliqué ? Cela dépendra des peuples et des gouvernements de notre Amérique.

Par Homar Garcés
 

Les prétentions d’autonomie des riches provinces de l’ouest de la Bolivie, basées sur un référendum convoqué pour le 4 mai 2008, dont la validité a été refusée par la Cour Électorale bolivienne, ainsi que par l’OEA, suppose une dure épreuve pour les changements initiés à travers le gouvernement par le Président Evo Morales, et de même pour l’avance et la consolidation de ceux qui, en suivant le modèle vénézuélien, se sont aussi développés en grande partie de notre Amérique. Pour cela, ce qui arrive en Bolivie, finira par affecter, d’une façon ou d’une autre la corrélation des forces entre les secteurs conservateurs ou de droite et les révolutionnaires, de même sur le rôle à tenir par les États-Unis dans ce qu’il a toujours considéré comme sa cour arrière. Pour les propriétaires terriens, cultivateurs du soja, entreprises minières, transnationales du gaz, exportateurs du pétrole et les intérêts politiques qui les défendent, la présence présidence d’Evo Morales leur est intolérable, à tel point que la sécession est l’un de leurs objectifs pour conserver leur pouvoir, comptant pour cela sur la bonne disposition du gouvernement Bush.

Lire la suite

Pour la Chine c’est aux pays développés de prendre la tête de la lutte contre les gaz à effet de serre

27 mai 2008La Chine appelle les pays développés à prendre l’initiative pour la réduction des gaz à effet de serre (GES) et à fournir un appui financier et un transfert de technologie aux pays en développement.

 Agence Xinhua, 26 mai 2008

Selon la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), le Protocole de Kyoto ainsi que la feuille de route de Bali, les pays développés devraient tout d’abord répondre aux exigences ci-dessus, a déclaré Xie Zhenhua, chef de la délégation chinoise, en marge de la réunion des ministres de l’environnement durant le G8.

Lire la suite

Mafia: Le banquier de Berlusconi arrêté!

par Raphaël Gardel
 
Mondialisation.ca, Le 27 mai 2008
Amnistia.net 

Les temps deviennent-ils durs pour les banquiers suisses? Rappelez-vous: François Rouge, l’ex-président de la Banque des patrimoines privés de Genève (BPP), dort en prison, à Marseille, depuis plusieurs mois. Il est mis en examen dans l’affaire du cercle de jeux parisien Concorde (voir nos dossiers Les affaires corses qui embarrassent l’Elysée et Corse – Bonifacio: L’enfant du pays, le notable de Neuilly et le banquier suisse). Associations de malfaiteurs et blanchiment. Blanchiment, justement. C’est le soupçon qui pèse désormais sur les épaules d’un autre collègue de Monsieur Rouge, un autre banquier suisse. Il s’appelle Nicola Bravetti et c’est le fondateur, le directeur et l’actionnaire de la Arner Bank.

Lire la suite