Lettre du CPUSA à Barack Obama sur la situation ukrainienne

source : People’s weekly (Etats-Unis), 16 mai 2014

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Cher Président Barack Obama,

Nous vous écrivons du fait de notre profonde inquiétude concernant les récents événements d’Ukraine. Le 2 Mai, d’après les rapports qui sont faits, 1000 hommes de main de l’extrême droite ont attaqué leurs concitoyens ukrainiens à Odessa, incendiant un local syndical dont beaucoup avaient fui. Au moins 40 personnes sont mortes dans l’attaque. Quelques jours plus tard, le 6 Mai, des parlementaires du Parti Communiste d’Ukraine- un parti qui avait remporté 32 sièges à la Rada (parlement fédéral) ukrainienne lors des élections de 2012- a été chassé de la chambre, d’après ce qu’affirme la presse. Sous la direction de Secteur Droit, une poussée pour interdire le Parti Communiste et « l’idéologie communiste » est en marche, avec une tentative de légiférer pour mettre en œuvre cette mesure anti-démocratique. Lire la suite

Publicités

UKRAINE : Déclaration commune PRCF, R. Cercles Communistes, Faire Vivre et Renforcer le PCF, Rouge Vifs Midi, Gauche Communiste

L’Ukraine est aux portes de la guerre civile sous influence étrangère, selon un schéma que les conjurés de l’ALLIANCE ATLANTIQUE ont déjà expérimenté tragiquement en Syrie. Lire la suite

Le catéchisme « antipédago », le « gender » et la nouvelle extrême droite soralo-dieudonniste

source : Interro écrite, 24 janvier 2014

J’avais déjà montré comment une enseignante de Tarascon, Valérie Lauprêtre, appartenant à une famille de militants communistes avait été « retournée » par Soral et une certaine conception de l’Ecole vers l’extrême-droite… voici encore le récit d’un autre retournement, celui de Farida Belghoul, militante de l’UEC à la fac de Tolbiac qui a conduit la marche des beurs et qui est désormais une disciple de Soral et Dieudonné sur la base d’un double fantasme celui de la domination juive et de la théorie des genres. Ce texte très intéressant témoigne à la fois de la perméabilité entre la manière dont les communistes ont cru pouvoir prendre les problèmes de l’école, de l’immigration et de ce qui m’intéresse la rupture de la frontière entre faits et opinion, la nécessaire réflexion de la gauche et des communistes sur ces questions. (note de Danielle Bleitrach) Lire la suite

Est-ce que cela a un sens pour quelqu’un d’autre que moi, par Danielle Bleitrach

danielle bleitrach

source : Histoire et Société, 11 janvier 2014

C’est étrange j’écoutait ce soir le débat de Taddei et je suis passée sur la 5 où se raconte l’histoire de l’assassinat d’Heydrich, le supérieur d’Eichmann, le véritable promoteur de la solution finale.

Pendant trois ans j’ai travaillé sur un livre qui à partir du film de Brecht et Lang racontait son exécution par la Résistance Tchèque. Lire la suite

Ils croient (ou veulent faire croire) qu’ils ne sont pas antisémites, par Marc Harpon

 

 

 

Yahia Gouasmi du "Parti antisioniste" et ses compères Dieudonné et Soral

Yahia Gouasmi du « Parti antisioniste » et ses compères Dieudonné et Soral

L’écrivain allemand Klaus Mann, dans un texte sur la « notion » de « bolchévisme culturel » inventée par les nazis, écrit ce qui suit :

 

 

L’expression « bolchevisme culturel » est l’arme dont usent les puissances régnant aujourd’hui en Allemagne pour étouffer toute production intellectuelle qui ne serait pas au service de leurs tendances politiques. Il serait malaisé de donner une définition précise du « bolchevisme culturel ». Il en a de ce concept comme de tout le pathos de la « nouvelle Allemagne » : il est plus commode de l’expliciter par la négative. (Le nouveau pathos allemand se montre beaucoup plus facilement contre que pour quelque chose : contre le marxisme, contre le traité de Versailles, contre les Juifs). Pour commencer donc, l’esprit du « bolchevisme culturel » n’est pas nationaliste, ce qui suffit déjà à le condamner. Du reste, le bolchevisme culturel n’a pas besoin d’avoir le moindre lien avec le bolchevisme, généralement il n’en a aucun. Il faut juste qu’il en ait avec la culture, laquelle est en soi motif à suspicion. Quoi qu’il en soit, il mérite de mourir parce qu’il est « antiallemand», « réfractaire », « judéo-analytique », dépourvu de respect devant les bonnes vieilles traditions (à savoir les corporations étudiantes et les défilés militaires), pas assez « attaché à la terre », pas assez « dynamique », et de ce fait- de tous les reproches le plus épouvantable- « pacifiste ». Le bolchevique culturel s’est ligué avec la France, les Juifs et l’Union Soviétique. Il est à la fois marxiste et anarchiste (on met tout dans le même sac). Il reçoit tous les jours de l’argent des franc-maçons, des sionistes et de Staline. Il faut l’exterminer.

 

 

Mann donne ici un exemple de ce qu’on peut, me semble-t-il, tenir pour un caractère essentiel du fascisme comme idéologie : le flou conceptuel ou balancement notionnel. Lire la suite

Sur l’affaire des quenelles, par Marc Harpon

« Arrêtez de laisser croire si peu que ce soit que vous avez quelque chose à voir avec ces salopards de négationnistes. » (Danielle Bleitrach)

Il y a une semaine, je publiai un billet annonçant que ce blog entrerait en pause, sans avoir rien publié à propos du cirque sinistre des quenelliers.

Mon silence, évidemment, était celui du bouillonnement intérieur- de la colère et de la réflexion. Lire la suite

La démocratie en sursis, par Marc Harpon

La France vient d’élire François Hollande à la présidence de la République. Dans les conditions politiques du deuxième tour, il n’y avait évidemment pas de meilleur choix. Le risque n’est cependant pas nul qu’avec l’effacement des communistes, en 2017, ce soit Marine Le Pen qui arrive aux affaires Lire la suite