ROBERT MUSIL, FRANZ ET MADAME D…

Ulrich, « l’homme sans qualités », fait observer qu’aujourd’hui, la responsabilité « a son centre de gravité non dans l’être humain, mais dans les rapports entre les objets… » Et ailleurs, il parle de « cette sécheresse intérieure, ce mêlange inquiétant de souci du détail et d’indifférence pour l’ensemble, cet immense abandon de l’être humain dans un désert de détails… »

Dans le procès, l’avocat explique à K que la première plaidoire n’est pas lue devant le Tribunal, mais simplement versée au dossier. On est censé être interrogé plus tard, mais malheureusemet même cela n’est pas tout à fait vrai dans la plupart des cas, la première plaidoirie était souvent égarée ou perdue et, même si elle restait intacte jusqu’à la fin, il était rare qu’on la lise; c’était reconnaisait l’avocat, simplment une rumeur. Toute l’affaire était non seulement dissimulée au public, mais aussi à l’accusé ».

Aragon m’a raconté comment il avait brûlé son manuscrit et comment il avait voulu se suicider une nuit à Venise. Il avait demande une chambre près des waters de l’étage, pour tirer la chasse symboliquement. Puis il avait mis son smoking et était sorti dans la nuit. Une bande de touristes américains l’avaient pris comme guide et il leur avait décrit Venise parce que ces gens là étaient incapables d’en voir la beauté.

Publicités

LA DIRECTION CHINOISE OPERE UN VIRAGE A GAUCHE

chine_textile.jpg
par José Antonio Egido *

texte espagnol et texte français traduit par danielle bleitrach
CEPRID
15 – V -07

Virage à gauche de la direction chinoise

José Antonio Egido *CEPRID
15 – V -07

Voici un texte qui nous a paru suffisamment important pour que soit conservé l’original en espagnol, pour que ceux qui connaissent cette langue puissent s’y référer, ma traduction étant très rapide, une simple lecture. L’auteur José Antonio Egido est professeur de sociologie politique à Caracas, il a été également recemment enseignant à l’Université en Chine. Il a passé son doctorat dans mon Université, l’Université de provence en france. Dans un contexte général de méconnaissance de la Chine et des nouveaux rapports de force dans le monde, chacun mesurera l’importance d’une telle analyse. J’y suis d’autant plus sensible que depuis deux ans, en particulier depuis notre livre Les Etats-Unis de mal Empire, ces leçons de résistance qui nous viennent du sud, je ne cesse de militer pour une telle prise en compte de la réalité. Tous les articles inscrits sur ce blog vont dans le même sens. Le livre que nous avions écrit avec J.F.Bonaldi et que j’ai renoncé à publier également.Ce texte me laisse espérer que le relais est pris. Voici donc le texte complet dont vous aviez eu simplement la première partie hier.danielle bleitrach

PS. J’ai été obligée de supprimer le texte en espagnol qui introduisait des perturbations dans le blog.

Lire la suite

LA NAUSEE

mondialisation.jpg Faites quelque chose, moi je pars dans le désert !!!

Il faut relire Balzac tant l’actualité parait en ce moment digne de ses œuvres « illusions perdues », ou encore le « père Goriot » avec le défi de Rastignac « A nous deux Paris ». Marx admirait Balzac, il lui a emprunté la formule « la religion est l’opium du peuple », simplement pour Balzac c’était la loterie « l’opium du peuple ». Nous voilà revenu donc dans l’au-delà de Marx, le temps de Balzac, ce moment, ou après la Restauration les vieilles ganaches de la féodalité avaient cru l’emporter, mais où tout avait été balayé par l’avidité, la corruption. Enrichissez-vous disait le ministre Guizot, comme Sarkozy, ou Tapie sous la mitterrandie qui a préparé le terrain en vidant la gauche…

L’argent-roi du temps que décrit Balzac triomphait y compris sur la vieille aristocratie. Conventionnels de hier enrichis par les tueries napoléoniennes, et descendants de familles nobles désargentées participaient à la curée. Balzac pressé par les créanciers décrivait un monde impitoyable de haine, de rapacité, l’avarice et l’ambition dévorait les cœurs, plus aucun idéal, ils étaient tous devenus risibles…

Danielle Bleitrach

Lire la suite

POURQUOI ET COMMENT PARTICIPER A CE BLOG ?

dscn4883.jpg

Je me permets de vous rappeler les questions de Nadir qui sont fondamentales, chaque information, chaque analyse inscrite dans cet espace devrait déboucher sur un approfondissement sur ce que nous entendons par un changement de société, les buts et les moyens. Ainsi nous avons à cœur de présenter une autre mondialisation que celle des médias, derrière la toute puissance occidentale un monde multipolaire cherche à naître, la question du socialisme est posée. Contribuer à dénoncer l’injustice est aussi pour nous la voie nécessaire de ce changement de société, nous nous reconnaissons dans la proposition de Marx qui n’est plus seulement de comprendre le monde mais d’agir pour sa transformation, mieux pour nous sans le but de la transformation la compréhension est impossible.

Lire la suite

LE DOSSIER IRANIEN (2) : L’OCS

Les Etats-Unis, l’Iran et le monde multipolaire (II)

L’Iran n’est pas l’Irak 

Un des aspects principaux de la situation est que l’Iran n’est pas l’Irak et que les observateurs politiques ne peuvent manquer de prévoir non seulement une riposte d’une tout autre ampleur mais y compris une société que l’on aura plus de mal à déchirer sur des bases confessionnelles.

Une société certes en pleine évolution et qui ne se reconnaît pas nécessairement dans « les gardiens de la Révolution » mais qui est unie contre les ingérences étrangères et la manière dont celle-ci en 1953, et après ont martyrisé cette grande civilisation.

Pour une meilleure connaissance de l’Iran je vous renvoie une fois encore au dossier « Manière de voir » de juin-juillet 2007, sur l’Iran (tempête sur l’iran). L’Iran que l’on caricature constamment en Occident non seulement est une immense civilisation, mais a aujourd’hui  noué des alliances multiples.  Si aucune de ces alliances, y compris celle nouée avec le Venezuela ne prévoit que les alliés pourront entrer en guerre à ses côtés, les rétorsions économiques d’une telle intervention sont incalculables. D’abord parce que c’est tout l’approvisionnement énergétique de l’Europe qui est menacé par un tel conflit, ensuite parce que des pays comme le Venezuela, mais aussi la Chine sur des bases différentes n’acceptent pas une telle invasion.   La Chine, l’Inde et la Russie Pour que le dossier soit complet, il faudrait mesurer les investissements de pays comme la Chine en Iran, mais même sur le strict plan des relations diplomatiques, il faut considérer qu’il y a des évolutions importantes.

Lire la suite

(de comaguer) A PROPOS DU LIBAN – 2

« PARTI TERRORISTE »

C’est ainsi que le président SARKOZY DE NAGY BOCSA a qualifié le HEZBOLLAH.

Par contre, le FATHA EL ISLAM, milice sunnite, recrutée à l’extérieur du Liban et financée par SAAD HARIRI , ami personnel de CHIRAC et de SARKOZY DE NAGY BOCSA – il était au Fouquet’s dans le bain de luxe et de mépris du peuple du nouvel élu le 6 Mai au soir – et destinée :

1- à terroriser les réfugiés palestiniens des camps libanais pour les chasser de cette (mauvaise) terre d’exil 2- à entamer la guerre civile contre le HEZBOLLAH échappe aux critiques de Président de la République et de son appareil de propagande.
Pour des détails sur la sinistre « opération » de NAHR EL BARED lire – en anglais –

http://www.informationclearinghouse.info/article17763.htm

(de comaguer) A PROPOS DU LIBAN – 1

L’ATTAQUE DU CAMP PALESTINIEN DE NAHR EL BARED ETAIT PREVUE !
Un article paru le 15 Avril 2007 dans le quotidien libanais AL DIYAR inscrit la crise de NAHR EL BARED dans le processus de prise en double commande du Liban par les puissances occidentales.

Une nouvelle fois, les « terroristes islamistes » viennent à point nommé pour justifier une intervention militaire étrangère directe déjà programmée.

Sous le prétexte de lutte contre les salafistes, fondamentalistes musulmans, dans la région du Nord Liban, et après deux mois d’hésitation, l’OTAN a décidé d’intégrer le territoire libanais dans la région militaire « CÔTE AFRICAINE ET NORD AFRICAINE »pour y établir des bases militaires. Dans ce cadre, des membres de l’Etat-major de l’OTAN ont montré l’importance de la base aérienne de El Qailat (à proximité de la frontière syro-libanaise et à une dizaine de kilomètres du camp de NAHR EL BARED – NDT) en utilisant cette vaste zone comme base pour des forces d’intervention rapide.

Le quartier général de l’OTAN rapporte qu’une délégation militaire USA-Allemagne-Turquie a survolé et visité la région de l’Akkar souligne que les bases militaires contribueront au développement et au renouveau économique de la région et invite le gouvernement (libanais – NDT) à mettre en relief l’avantage financier et l’impact positif sur la population de la région en donnant aux bases le nom de « CENTRE D’ENTRAINEMENT DES FORCES MILITAIRES ET DE SECURITE LIBANAISES ». (Traduction COMAGUER) Le peuple libanais appréciera à sa juste valeur ce témoignage d’extrême sollicitude de la part d’une organisation dont son pays n’est même pas membre