En créant la monnaie commune avant d’avoir créé l’Europe politique, économique et sociale, l’Union européenne a mis la charrue avant les boeufs.Par Samir Amin

Il n’y a pas de monnaie sans État.Ensemble, État et monnaie constituent dans le capitalisme le moyen de la gestion de l’intérêt général du capital, transcendant les intérêts particuliers des segments du capital en concurrence. La dogmatique en cours imaginant un capitalisme géré par le « marché », voire sans État (réduit à ses fonctions minimales de gardien de l’ordre), ne repose ni sur une lecture sérieuse de l’histoire du capitalisme réel, ni sur une théorie à prétention « scientifique » capable de démontrer que la gestion par le marché produit – même tendanciellement – un équilibre quelconque (a fortiori« optimal »).

Lire la suite

Publicité

Fidel avec les jeunes : “ L’homme ne peut perdre l’opportunité de survivre avec tout ce qu’il sait aujourd’hui  » (+ Fotos y Videos)

Fotos: Roberto Chile y Estudios Revolución

 Dans l’attente de la traduction (meilleure que les miennes) du texte que Fidel a adressé aux jeunes avec lesquels il a debattu ce 30 juillet et ceux de Cuba, et plus encore du monde entier,je vais vous traduire la description qu’une journaliste fait du débat de Fidel, Mais  je voudrais dire ma joie à lire ce que dit Fidel, à l’écouter. D’abord je vous demande de relire le texte que j’avais écrit sur « l’espérance de Fidel »  il se confirme que Fidel ne vient pas nous décrire une apocalypse, mais lancer un message d’espoir, il n’intervient que pour mener le combat pas pour décrire une situation sans issue. Et cette espérance il la dépose dans la jeunesse mais aussi dans l’être humain, on ne peut pas être révolutionnaire si on n’a pas foi dans l’être humain. Il dit ce que je tente de vous répéter depuis tant de temps : »TOUT EST NOUVEAU » mais à l’inverse de nos sociétés dans ce nouveau chacun a sa place, plus personne n’est au rebut…  soit parce qu’ils sont jeunes, soit parce que vieux, soit parce que sans diplômes ou trop diplomés, etc… Je le disais hier à un ami qui cherchait passionnement à recruter des jeunes pour le combat syndical et politique: le principe est juste, les jeunes vivront dans un monde que nous allons quitter mais on a réussi à nous persuader que nous n’avions rien à leur donner. Regarde Fidel, il ne se pose pas ce genre de question, il apporte ce qu’il a , il donner jusqu’au bout, y compris le crédibilité de toute une vie, son immense culture politique, ce dont les jeunes manquent souvent mais qu’on ne saurait leur imposer comme un pur embaumement du passé mais au contraire un des moyens d’affronter les questions d’aujourd’hui. Il faut là encore se décentrer, considérer ce qui menace l’humanité et que chacun vienne construire la digue dont nous avons besoin pour faire face, en se disant bien que « rempart d’idées vallent mieux que tranchée de pierre »… (note de danielle Bleitrach)

Lire la suite

Le Centre mondial des finances de Shanghai Par Dmitri Kossyrev

 28/07/2010©, RIA Novosti

Le rapport sur les investissements mondiaux directs en 2010 montre où va le monde après la crise, ou, si l’on considère que la crise n’est pas encore terminée, qui en sortira, et comment, qui sera le premier au monde, qui perdra la prééminence et ainsi de suite. Autrement dit, le document est plus qu’intéressant et son auteur est fiable puisqu’il s’agit de la CNUCED, ou de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement.

Lire la suite

Afghanistan, Irak, demain l’Iran: la vérité fait peur par danielle Bleitrach

Après la diffusion de documents par le jeune soldat -dont depuis on a appris qu’il se trouvait incarcéré dans une prison militaire au Koweit quand il a envoyé les dits documents- un certain nombre de questions demeurent, d’abord comment a-t-il pu faire ? Ensuite pourquoi, et enfin quelles conséquences. Sans pouvoir prétendre aujourd’hui à répondre à toutes ces interrogation, un certain nombre d’informations parvenues dans la seule journée du 30 juillet permettent d’éclairer le fait et surtout lui donner sa véritable dimension, celle d’une fuite en avant dans le mensonge pour aller toujours plus loin dans la folie, le pillage, la destruction… Tout en parant ceux qui accomplissent ces crimes des vertus démocratiques. Le jeune soldat est-il un traitre ou un héros et s’il n’était qu’un symptôme de ce que représente la guerre, celles d’aujourd’hui et celle de demain si nous n’y prenons garde…

Lire la suite

Des conditions de prison inhumaines pour Gerardo par Jacqueline Roussie

Voici ce que nous adresse Jacqueline Roussie, une fidèle lectrice de ce blog qui tous les mois envoie une lettre au président Obama pour réclamer la libération des 5 cubains, condamnés pour avoir lutté pour leur pays, pour le protéger des attentats terroristes, condamnés après un procès inique. Pourquoi les consciences toujours en alerte quand il s’agit d’attaquer Cuba n’ont-elles pas un mot pour dire que ce qui se passe est intolérable, un déni de justice. 5 patriotes croupissent en prison depuis 10 ans victimes de l’acharnement de la mafia de Miami, et voici aujourd’hui le cas de Gerardo et des conditions abominables de son incarcération. voici ce qu’écrit Jacqueline au président des Etats-Unis.

Lire la suite

Un jeune soldat arrêté pour être à l’origine de la publication des documents du Pentagone par danielle Bleitrach

WASHINGTON, 29 juillet —Selon l’agence de Presse cubaine Prensa latina  » Le Pentagone a confirmé aujouurd’hui que  le soldat de l’armée des Etats-Unis,Bradley Manning, pourrait être mis en prison en tant que  principal responsable de la divulgation des documents militaires secrets sur l’Afghanistan  » Cette histoire fait un peu songer- dans l’attente de connaître les motivations du jeune soldat inculpé – à ce qui s’était passé avec daniel Ellsberg au moment de la guerre du Viet Nam. Et le contexte était pourtant différent, beaucoup plus progressiste, beaucoup plus concerné par la politique, les gens étaient beaucoup moins inquiets pour leur avenir immédiat.

Lire la suite

Le nouveau transcendant par Frei Betto

Est ce un hasard si ce texte de frei Betto parait dans Cuba debate? NON , c’est le lieu où paraissent les réflexions de Fidel. Il y a là une première réponse à l’interrogation actuelle de Fidel, ce principe espérance (Ernst Bloch) qu’il proclame face aux deux tragédies qui menacent l’humanité, celle d’une nature qui s’épuise parce qu’une poignée de capitaliste lui  imprime un rythme qui la détruit tout en se débrouillant de priver l’immense majorité de la planète de l’élémentaire; l’autre tragédie celle de la destruction planétaire par les armes parce que cette poignée veut continuer à piller et à détruire. Oui, le nouveau transcendant doit être recherché, celui nous dit cet Ecclesiaste qui professe le plus radical des athéisme face tous les asservissements, tous les assujettissements et qui ne cherche pas l’ego roi mais la solidarité comme principe politique, il faut préserver la planète et pour cela renverser la vapeur vers la justice sociale, vers l’épanouissement sîrituel… Je sais que nous sommes nombreux à penser la même chose, il est temps grand temps de jeter les bases d’un ECO-COMMUNISME ou d’un ECO-SOCIALISME… 28 Juillet 2010 , Cubadebate, traduit par danielle Bleitrach pour changement de société.

Lire la suite

LES VOLEURS DE BAGDAD : le pentagone a perdu les pièces comptables par danielle Bleitrach

28 juillet. Selon Europa Press, la BBC et CNN: Un audit fédéral étasunien portan sur 9.100 millions de dollars destinés à la reconstruction en Iraq n’a pu parvenir à expliquer où sont passés 95% des fonds, selon une information publiée par l’Inspecteur Général Spécial pour la Reconstrction de l’Iraq, qui attribue cette défaillance à « la faiblesse des contrôles financiers et de contrôle du département de la Défense » et il demande au pentagone qu’il améliore ses contrôles financiers. Cette disparition doit être mis en relation avec un des nombreux « voleurs de Bagdad », un cas exemplaire celui du fasciste qui fut le véritable président des Etats Unis, le Vice président Dick Cheney.

Mais voyons les faits tels qu’ils se révèlent aujourd’hui

Lire la suite

Drogues : une menace pour la sécurité internationale extraits de Delovoï vtornik *

 Selon les derniers chiffres de l’ONU qui datent de décembre 2009, le mot fléau employé par l’hebdomadaire russe est aproprié. La culture du pavot en Afghanistan entretient un marché de l’héroïne et de l’opium représentant 65 milliards de dollars par an.  Avec 92 % de l’opium produit dans le monde, le pays alimente un marché finançant insurgés et groupes criminels, notamment en Asie centrale, en Russie et dans les Balkans, selon le rapport. Consommée par 15 millions de toxicomanes, cette drogue fait quelque 100 000 morts par an et accentue la progression du virus du sida,selon un rapport des Nations unies rendu public mercredi 21 octobre 2009.Moins de deux pour cent de l’opium et de l’héroïne est saisi par les autorités avant de quitter l’Afghanistan. 40 % de l’héroïne sont écoulés via le Pakistan, 30 % via l’Iran et 25 % environ via l’Asie centrale. « La région de la frontière afghano-pakistanaise est devenue la plus grande zone au monde où les trafics s’exercent sans contrôle, pour tout ce qui est illicite – les stupéfiants naturellement, mais aussi les armes, le matériel pour faire des bombes, l’argent de la drogue, mais aussi pour ce qui est du trafic humain et des émigrants », déclare Antonio Maria Costa, directeur exécutif de l’ONUDC (Office des Nations unies contre la drogue et le crime).En Russie des voix ne cessent de s’élever contre la manière dont l’OTAN et les Etats-Unis sont pour le moins « coulant » face au trafic de drogue et le fait qu’il est impossible d’avoir sur ce problème une véritable coopération avec les troupes d’occupation de l’Afghanistan. note de danielle Bleitrach

Lire la suite

Les Etats-Unis opposent un refus à la demande de Dagong d’accéder au marché américain

 Nous avons sur notre site annoncé la création au début juillet de la première agence de qualification chinoise, la Dagong, créée par Beijing pour casser le monopole des Etats-Unis. dans ce domaine et apporter une vision alternative à celle des « trois soeurs » des Américains Standard & Poors, Moody’s y Fitch.Ces trois agence de notation étasuniennes possèdent le monopole du jugement sur la santé économique d’un pays et donc à quel taux celui-ci peut emprunter.  Le premier rapport Dagong, publié le 10 juillet, a causé un grand émoi et a suscité un grand intérêt. Pour évaluer la solvabilité des États, l’agence chinoise s’est basée sur des critères différents des traditionnels, puisqu’elle tient plus en compte de la capacité à créer une richesse et la quantité de réserves. Le résultat a abouti ce que les États-Unis perdent leur niveau mythique ‘ un triple À ‘ et soient abaissés à ‘ AA ‘; la Grande-Bretagne et la France descendent à ‘ AA – ‘; et l’Italie, l’Espagne et la Belgique, elles s’effondrent à ‘ À – ‘. Cela va mieux pour le Canada, l’Allemagne et les Pays-Bas qui ‘AA obtiennent ‘ + ‘ : la même note que la Chine qui elle est relevée. Mais il s’avère que les Etats-Unis opposent un refus à la demande de Danong d’accéder au marché américain. Voici ce refus non dénué d’arrogance vu de Beijing . note de danielle Bleitrach

Lire la suite