Réflexions du compañero Fidel : LA JUSTICE AUX ÉTATS-UNIS

reflexionesfidel[1]Réflexions du compañero Fidel
LA JUSTICE AUX ÉTATS-UNIS

Si j’affirmais que le chaos règne aux Etats-Unis, on me dirait que j’exagère, que ce pays est une démocratie où priment la justice, le respect des droits de l’homme et la division des pouvoirs, érigés sur les principes de Montesquieu et sur la Déclaration de Philadelphie.

Je ne veux pas parler, bien entendu, de la fougueuse défense de Cheney du droit à la torture ni du discours prononcé par Bush à Toronto tandis que des centaines de manifestants réclamaient qu’il soit jugé comme criminel de guerre.
Je veux parler d’autre chose. Si vous consultez les dépêches de presse, vous avez de quoi tomber de haut. Celle-ci, par exemple :

Lire la suite

Rien ne peut jamais justifier la torture.Réflexions du compañero Fidel

reflexionesfidel[1]Dimanche dernier, tout en mettant la dernière main à mes Réflexions sur Haïti, j’écoutais à la télévision la commémoration de la bataille de Pichincha qui se déroula en Équateur, voilà cent quatre-vingt-sept ans, le 24 mai 1822. La musique d’ambiance était belle et attirante.

Je me suis arrêté un instant pour observer les brillants uniformes de l’époque et d’autres détails de la commémoration.

Que de souvenirs émouvants au sujet de la bataille héroïque qui décida de l’indépendance de l’Équateur ! Les idéaux et les rêves de l’époque étaient présents à cette cérémonie. Aux côtés du président équatorien, Rafael Correa, deux invités d’honneur : Hugo Chávez et Evo Morales qui font revivre aujourd’hui les aspirations à l’indépendance et à la justice pour lesquelles les patriotes latino-américains luttèrent et moururent. Sucre fut le protagoniste principal de cette prouesse immortelle inspirée par les rêves de Bolívar.

Lire la suite

Uri Avnery Sir Winston Peres

uri%20avnery[1]Avant tout, je veux présenter mes excuses à toutes les femmes de bien qui exercent le plus vieux métier du monde.

J’ai récemment présenté Shimon Peres comme une prostituée politique. L’une de mes lectrices a protesté énergiquement. Les prostituées, fait-elle remarquer, gagnent leur argent de façon honnête. Elles donnent ce qu’elles promettent.

Notre président, par ailleurs, ne dit la vérité que par accident. C’est un imposteur politique et un charlatan politique. On peut lui appliquer aussi les mots de Winston Churchill à propos d’un ancien Premier ministre : “Le très honorable gentleman trébuche quelquefois sur la vérité, mais il se hâte toujours de poursuivre comme si rien ne s’était produit.” Ou les mots de l’ancien Premier ministre Amnon Rubinstein sur Ariel Sharon : “Il rougit lorsqu’il dit la vérité.”

Lire la suite

Une alternative à l’Assurance Santé : les médecins cubains au Venezuela Par Belen Fernandez et Amelia Opalinska

barrio_adentro[1]Une alternative à l’Assurance Santé : les médecins cubains au Venezuela

Par Belen Fernandez et Amelia Opalinska pour venezuelanalysis.com (19 Mai 2009)

Traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Note de Marc Harpon : Rien de vraiment neuf, mais des choses qui méritent d’être répétées, à un moment où, des mensonges visant à canoniser Eduardo Rosza-Flores aux élucubrations sur les soi-disant crimes du « dictateur » Chavez, la propagande impérialiste contre l’Amérique Latine se radicalise. Face à l’indigeste soupe de droits de l’homme de l’OEA ou de Fox News, rappelons encore une fois que seul le socialisme respecte l’intégralité des droits humains, en incluant dans ce concept les droits économiques et sociaux que sont la santé et l’éducation.

En février de cette année, mon amie Amelia et moi avons visité un certain nombre de cliniques Barrio Adentro au Venezuela, où nous avons décidé d’user des soins de santé gratuits en dépit du fait qu’on n’avait rien de détectable. Établis durant le mandat d’Hugo Chavez Frias, les cliniques ont été rendues possibles par l’excès dans des ressources naturelles comme le pétrole vénézuélien et les médecins cubains.

Lire la suite

Fallait-il collaborer avec le IIIe Reich ?

40948179[1]Comment les nationalistes ukrainiens réécrivent l’histoire
Dans les pays postcommunistes, l’histoire – et notamment celle de la seconde guerre mondiale – représente un enjeu majeur de la bataille d’idées. Car les forces nationalistes, qui y constituent un des piliers des nouveaux régimes, s’efforcent de justifier, au nom de l’hostilité à l’Union soviétique, leur collaboration avec l’occupant nazi et son entreprise génocidaire. Ainsi en Ukraine. Par Jean-Marie Chauvier dans Monde Diplomatique

Lire la suite

ON NE PEUT RIEN IMPROVISER EN HAÏTI Réflexions du compañero Fidel

reflexionesfidel[1]J’ai lu voilà cinq jours, dans une dépêche de presse, que Ban Ki-moon allait nommer Bill Clinton comme son envoyé spécial en Haïti. Selon cette dépêche,
« Clinton a, en mars dernier, accompagné le Secrétaire général durant une visite officielle de deux jours en Haïti afin d’appuyer le plan de développement élaboré par le gouvernement de Port-au-Prince qui cherche à éveiller l’économie haïtienne assoupie.
« L’ancien président s’est fortement engagé sur le plan philanthropique envers la nation antillaise à travers l’Initiative mondiale Clinton.
« « C’est un honneur pour moi d’accepter l’invitation du Secrétaire général à être son envoyé spécial en Haïti », a déclaré l’ancien président.
« Selon Clinton, le peuple et le gouvernement haïtiens sont en mesure de surmonter les graves dommages causés par les quatre tempêtes qui ont frappé l’île l’an dernier. »

Lire la suite

LES SAUTS DE CABRI D’OBAMA par J.F.Bonaldi

obama-cuba[1]The New York Times rapporte ce jour-ci  les propos d’Ian C. Kelly, porte-parole du département d’Etat : « Nous nous efforçons d’utiliser la reprise des conversations pour réaffirmer l’engagement des deux parties envers une migration sûre, légale et ordonnée ; pour réviser les dernières tendances en matière de migration illégale de Cubains aux États-Unis ; et pour améliorer les relations opérationnelles avec Cuba sur les questions migratoires. »

Nouveau beau geste de Barack Obama dans le droit fil de sa nouvelle politique envers Cuba, penseront ceux qui ignorent les antécédents dans ce domaine ;  simple geste pour la galerie, disent ceux qui savent.

Lire la suite