Sondage : les Français peu confiants dans l’Europe

dimanche 29 juin 2008

Alors que notre pays prend mardi la présidence de l’Union, les Français doutent plus que d’autres des bienfaits de la construction européenne, selon un sondage BVA.
Pour un Français sur trois, l’Europe est une source de crainte. Parmi les Vingt-Sept, nous sommes l’un des peuples les plus inquiets. À en croire l’Eurobaromètre de printemps, même les Irlandais, un mois avant de dire « non » au traité de Lisbonne, étaient 65 % à avoir une image positive de l’Union. Nous ne sommes que 30 % à y puiser de l’espoir, soit moitié moins qu’il y a cinq ans (61 %). Le sentiment des Français à l’égard de la construction européenne s’est considérablement dégradé.

Lire la suite

Publicité

De la difficulté de se comprendre quand on part d’a priori

Des tibétologues chinois trouvent difficile de communiquer avec l’Occident
Un groupe de tibétologues chinois qui procèdent à un échange de vues en Europe, ont exprimé leur déception jeudi dernier 26 juin pour la difficulté de communiquer avec leurs collègues occidentaux et des politiciens d’Europe.

« Je trouve que des gens en Europe attachent de grandes attentions au problème du Tibet, mais connaissent peu le Tibet d’aujourd’hui –- la société, l’économie, la culture et la liberté religieuse », a dit Ciwang Junmei, chef de la délégation, aux journalistes.

Lire la suite

La catastrophe à venir ? La touche finale aux nombreux plans dressés pour attaquer l’Iran

par David De Batto
 
Mondialisation.ca, Le 25 juin 2008 
 Nous portons à l’attention de nos lecteurs le scénario de David DeBatto concernant ce qui pourrait se produire si l’un des nombreux plans visant à attaquer l’Iran, avec la participation d’Israël et de l’OTAN, devait se réaliser. Même si certains pourraient être en désaccord avec quelques éléments de détails apportés par l’auteur du texte, l’idée maîtresse de cette analyse doit être prise au sérieux. (La Rédaction)

Lire la suite

L’Union des non-alignes, des nations du sud pour modifier le système économique mondial

Perez Roque à l\'Union africaineLe Mouvement des Non alignés appelle l’Union africaine à œuvrer pour l’unité entre les nations du Sud
La Havane, 27.06.08 (acn) Le ministre cubain des Affaires étrangères, Felipe Perez Roque, a appelé les nations africaines représentées à Charm el-Cheikh à se joindre aux efforts visant à modifier le système économique mondial.

Lire la suite

Melenchon .REINVENTER LA GAUCHE DEPEOPOLISER ET POLITISERLE CONGRES

Dimitri nous propose ce texte de preparation du Congres socaliste. Je dois dire que personnellement l’idée de consacrer le moindre effort à sauver le PS de son destin de parti démocrate me paraît de l’ordre du temps perdu, tout autant que celle de prétendre aider Segolène Royal, Bertrand Delanoe et leurs petits camarades à fuir la peopolisation, là le projet devient totalement onirique. Pourtant je me dis que Melenchon dans l’etat actuel ne peut pas faire autrement, il doit conserver la fiction de se battre pour quelque chose qui a avoir avec le PS. Cela tient à deux choses la première est son propre rôle politique, sa survie autant que son efficacite, la seconde est le fait qu’il n’y a pas d’alternative. Et là nous sommes proches les uns des autres. Donc même si je ne vois pas ce que j’irais faire dans cette galère d’une extrême gauche mobilisée dans la survie de la SFIO, je pense necessaire de conserve le dialogue ouvert avec Melenchon et ceux qui sont avec lui. Je suis un peu dans l’état d’esprit du parti communiste venezuelien, je ne veux pas que les communistes aillent se perdre dans des sacs pleins de chats sauvages, mais je suis convaincue qu’il faut une front anti-imperialiste dans lequel les communistes seront les éléments les plus combattifs et les plus unitaires. A ce titre, il faut être très attentif à l’analyse faite ici sur les choix attlantistes des socialistes européens, il y a là la bae de toutes les convergences avec la droite, aussi nous devons être en capacitée de construire ce rasemblement qui devra adopter des positions rés claires sur la sortie de lUnion européenne.  c’est là la base d’une position commune qui peut construire ce rassemblement anti-imperialiste.

Danielle Bleitrach

Lire la suite

Guérillero et peuple héroîque…

Le 14 juin c’était l’anniversaire de la naissance du Che, j’ai laissé passer les célébrations. Les célébrations c’est comme les attentes sur un quai de gare, quelle que soit l’amitié, la tendresse que l’on éprouve pour celui qui part on finit toujours par un peu s’ennuyer et regarder sa montre. Je ne voulais pas m’ennuyer au milieu des flonflons et des discours convenus, j’ai attendu que les officiels soient partis pour vous parler.

Nos amis suisses de ChMarx et ceux de Suisse Cuba m’ont demandé d’assurer une conférence sur l’actualité du CHE, comme je l’ai expliqué ici, il y aura encore un séminaire en Belgique  du 22 août au 24 et après il n’y aura plus aucun débat, conférence sur ce sujet de ma part.  Il y a un moment où l’individu seul, irremédiablement seul, et c’est désormais le lot de la majorité des révolutionnaires français ,de tout âge et de toute origine sociale, se rend compte de la vanité de ses efforts. Il doit savoir en tirer bilan et ne pas continuer à se débattre, s’épuiser en vain.

Donc je vais une dernière fois vous dire Cuba, le Che et fidel et après il n’y aura plus de débats, plus de conférences, peut-être des écrits de temps en temps sur ce blog.

Lire la suite

J.F.Bonaldi: rapide introduction au texte de Fidel

Contient des lettres inédites de Fidel à Allende. Pas la dernière en tout cas, que Fidel lut lui-même le 28 septembre 1973, au meeting organisé pour l’anniversaire des CDR et qui fut consacré à rendre hommage à Salvador Allende, en présence, entre autres, de sa femme, Ortensia Bussi de Allende, et de sa fille, Beatriz, qui prononça un discours avant Fidel et expliqua ce qu’elle avait vécue dans le Palais de la Monnaie, le 11 septembre 1973.

Lire la suite

RÉFLEXIONS DU COMPAÑERO FIDEL: Salvador Allende, un exemple qui restera

Il était né voilà cent ans à Valparaiso, au sud du Chili, le 26 juin 1908. Son père, de la classe moyenne, avocat et notaire, militait au Parti radical. A ma naissance, Allende avait dix-huit ans. Il faisait des études secondaires dans un lycée de sa ville natale.

Quand il faisait le deuxième cycle du second degré, un vieil anarchiste italien, Juan Demarchi, le mit en contact avec les ouvrages de Marx.

Lire la suite

Alain Gresh: Bertrand Delanoë, le terrorisme et le Proche-Orient

 mercredi 25 juin 2008, par Alain Gresh

Je reviendrai le plus rapidement possible sur le discours de M. Nicolas Sarkozy devant le parlement israélien. Cette intervention confirme le tournant de la politique française, une incroyable mansuétude à l’égard de la politique israélienne, une non prise en compte des souffrances palestiniennes. Il confirme aussi que la diplomatie française se contentera désormais de rappeler des positions de principe, sans aucune mesure prise pour forcer la puissance occupante (un terme que le président français n’utilise jamais) à remplir ses obligations internationales.

Lire la suite

Evo est la synthèse de la Bolivie, il incarne la volonté générale de la nation, interview d’Alvaro Garcia Linera

Traduit de l’espagnol pour https://socio13.wordpress.com/ par Céline Meneses

Dans l’ombre d’Evo Morales, il y a son Vice-Président de la Réuplique de Bolivie: Álvaro García Linera. Certains critiques politiques, habitués à juger la réalité bolivienne en fonction des stéréotypes communément admis, ne reviennent toujours pas de la combinaison étonnante qui a été élue à la majorité aux élections présidentielles de 2005. Ils s’expliquent encore moins comment ce binomme improbable a pu se consolider durant ces deux ans et demi à la tête du gouvernement : un indigène et un blanc… un dirigeant populaire issu de la base et l’intellectuel issu de l’académie…
Certains vantent son intelligence, font l’éloge de ses capacités discursives, apprécient ses qualités politiques et font remarquer son militantisme acharné au service des changements en œuvre dans le pays. D’autres, cependant, l’attaquent durement et font planer de sombres soupçons tantôt sur son passé, tantôt sur son action au gouvernement.
Son profil est des plus intéressant. Né le 19 Octobre 1962 à Cochabamba, il a fait ses classes primaires et secondaires à l’école Don Bosco et au collège Agustín de Cochabamba. Il est diplômé de Mathématiques de l’Université Nationale Autonome de México (UNAM), Université dans laquelle il a fait sa thèse sur les Sciences Pures. Mais il avait depuis toujours fait preuve d’un très vif intérêt pour la Sociologie et les Sciences Politiques, matière qu’il a d’ailleurs enseignées.
Aujourd’hui, nul ne peut mettre en doute le rôle majeur qu’il exerce dans la vie de la nation. Chaque avis qu’il émet prend, bien sûr, aux yeux de chacun une valeur inestimable, mais il va de soi que dans cette conversation certains points de sa biographie politique sont eux aussi abordés, car ils apportent des éclaircissements sur son engagement dans le processus politique en œuvre.

Lire la suite