RÉFLEXIONS DE FIDEL CASTRO :LE SILENCE D’AZNAR

J’avais révélé, le 25 avril 2003, à une Table ronde de la télévision cubaine, que José María Aznar, alors président du gouvernement espagnol, allié en génocides et massacres de la superpuissance, avait dit textuellement au président William Clinton le 13 avril 1999, à une réunion tenue alors que l’issue de la guerre contre la Yougoslavie était incertaine :

« Puisque nous sommes en guerre, faisons-la à fond, pour la gagner totalement, et non pas un peu. Si nous devons persister pendant un mois, ou trois mois, eh ! bien, faisons-le. Je ne comprends pas pourquoi nous n’avons pas encore bombardé la radio et la télévision serbes. »

Lire la suite

La Chine s’est mise aux fonds souverains….

8ff449c8881b5631ffcdc808b29bf2b511.jpgCe matin 30 septembre 2007  la radio annonce que la Chine va consacrer 300 milliards de dollars au fond d’investissement public créé en août 2007 par l’Etat et qui utiliserait ses énormes réserves de change pour venir acheter des grandes entreprises. Angela Merkel la chancelière allemande est très préoccupée, d’ailleurs dès l’annonce de la création d’un fond d’investissement public chinois, l’Allemagne a voté une loi qui lui permet de contrôler de près les investisseurs étrangers. Tandis que notre Zébulon présidentiel proteste contre la côte de l’Euro, propose- ce que personne ne lui demande d’ailleurs- de réintégrer le commandement de l’OTAN, et au passage tout en protestant contre les spéculateurs se plaint que Trichet (la BCE) ne baisse pas les taux d’intérêt (1), les Allemands sont proches de redécouvrir les vertus du protectionnisme au point d’envisager la création d’un contre-fonds souverain destinés à lutter contre les OPA de ces fonds publics (2).  Sommes-nous dans la guerre hors limite ?

Danielle Bleitrach

Lire la suite

Le credo de ce blog: s’engager mais comprendre dans quoi et pourquoi…

 La capacité de nuisance ou au contraire de l’influence positive que l’on peut exercer, la manière dont on peut se prémunir du crime déterminent pour une grande part la responsabilité face à la collectivité (face à sa conscience relève d’un autre niveau). Le châtiment collectif doit en tenir compte dans son verdict.  C’était déjà ce que disait Robespierre. A ce titre ce partisan de l’abolition de la peine de mort réclamait la mort du roi parce que nul ne pouvait se prémunir contre l’absolutisme monarchique. Mon premier credo est de juger en fonction de la capacité de nuisance et de me méfier de ceux qui sont en situation de dominer notre vie et nos opinions, de ne leur accorder aucun crédit a priori non parce qu’ils sont capitalistes, impérialistes, puissants mais parce que conserver leur position passe par la perpétutation d’une injustice qui m’est intolérable.

L’influence de ce blog est au contraire ridiculement  limitée, il y a tous les jours un minimum de 400 visiteurs et un maximum de 2011 (exceptionnel). Il semble mais je n’ai pas de références sur le sujet que la fréquentation et l’animation soient bonnes pour un blog. Cela dit l’essentiel est ce que l’on fait de toute audience, donc quelle est notre responsabilité, si minime soit-elle. Les interventions sont de qualité mais rares. Cela dit les textes sont repris d’une manière très correcte (Grand soir, Rezo, CSP, Rouge-midi, altercommuniste, Gracchus etc…) parfois par piratage sans référence (toujours le même). Donc les textes ont une certaine audience, ceux-ci ont des provenances diverses et personnellement je  partage rarement la totalité de la démonstration mais je privilégie ce qui peut aider à réfléchir, à remettre en cause les idées reçues, à aider à penser par soi-même. Pas de censure et aller le plus loin possible dans l’analyse, la connaissance tel est le credo. Il en est ainsi du dossier Birman dont nous traitons en ce moment.
Danielle Bleitrach

Lire la suite

Démocratie et à-côtés : la course aux richesses du Myanmar a commencé

Par Piergiorgio Pescali

Le 28 septembre 2007 Il manifesto.it

Les réserves hydrocarbures au Myanmar, une mine d’or pour les transnationales.
« Une révolution gandhienne ». C’est ainsi qu’un représentant de la Ligue Nationale pour la Démocratie (Ndl, en anglais), contacté par téléphone à Bangkok, a voulu définir la longue série de manifestations qui bouleversent la vie sociale et politique du Myanmar.

Lire la suite

Nicolas Sarkozy, Bernard Kouchner et l’anthropologie critique du tartuffisme

lucifersized.jpgTransmis par Comaguer

Dernière mise en ligne sur le site de Manuel de Diéguez :

http://www.dieguez-philosophe.com

A l’heure où Lucifer a été rebaptisé « le Terrorisme » , il est utile de soumettre  les métamorphoses du  Diable au scalpel de l’anthropologie critique.
Lettres à la génération de demain
 Nicolas Sarkozy, Bernard Kouchner et l’anthropologie critique du tartuffisme
« …. Ne laissez pas M. Sarkozy et M. Kouchner faire de la France le Tartuffe de la démocratie mondiale sous la tutelle d’un souverain étranger .
(…)
Voyez la célérité que mettent les peuples sur les cinq continents à prendre la relève de leur classe dirigeante de valets, voyez le front uni que votre jeunesse présente d’ores et déjà face à l’irresponsabilité, à l’ignorance, à la corruption, à la légèreté, à la trahison de vos fausses élites. (…)

Lire la suite

Jean Bricmont :POURQUOI JE N’IRAI PAS A LA MANIF BIRMANIE

Dans la logique de la thèse défendue dans son livre l’imperialisme humanitaire (Aden), Jean Bricmont avec la rigueur intelletuelle qu’on lui connait refuse de se rendre à la manifestation contre la répression en Birmanie. Je dois dire que je partage son point de vue, tant que les mêmes feront silence sur ce qui se prépare en Iran, sur ce qui s’est recemment passé au Pérou, acceptent l’innomable en Palestine, et justifient quasiment le blocus sur Cuba, il n’est pas question de cautionner leurs opérations politiciennes. Comme le démontre Bricmont dans son livre le pire est l’intervention occidentale sous des prétextes humanitaires.

Je n’irai pas à la manif (de Bruxelles) , même en admettant que la situation en Birmanie est horrible, que l’opposition a entièrement raison etc., parce que :

Lire la suite

NORIEGA SORT DE PRISON

manuel_noriega_mug_shot.jpgNORIEGA SORT DE PRISON  (BULLETIN  n°173 DE COMAGUER)
Où ira-t-il ?

MANUEL NORIEGA, ancien homme fort du Panama, vient de sortir de prison.
Un peu oublié après sa condamnation pour trafic de drogue à 40 ans de prison par un tribunal étasunien, MANUEL NORIEGA vient d’être libéré après 17 ans de réclusion.
Sa peine a été écourtée pour bonne conduite et pour de multiples témoignages d’une intense ferveur religieuse consécutive à une conversion au protestantisme baptiste (un des groupes évangélistes qui sévissent aux Etats-Unis et constituent également des produits d’exportation de la soi-disant « démocratie » étasunienne) après son incarcération.

Lire la suite