L’Ecole Latino-Américaine de médecine aujourd’hui (5/5), par Don Fitz

source : The Monthly Review

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Voici la dernière partie de l’article de Don Fitz sur l’Ecole Latino-Alméricaine de Médecine nn loin de La Havane. Les volets précédents sont disponibles ici.

Ce que représente l’ELAM pour ses étudiants

Pourquoi des étudiants du monde entier vont-ils à l’ELAM? Pour Exa Gonzalez, du Mexique, c’est un discours de Fidel Castro qui a changé sa vie. Pour Ketia Brown de Californie, l’association unique de la médecine traditionnelle et de la pratique moderne ont été le déclencheur. [27] Pour la cubaine-américaine Cassandra Cusack-Crubelo, étudiante en deuxième année, c’était l’opportunité de partager un rêve altruiste en revenant au pays où ses grands-parents avaient été des révolutionnaires. [28]. Mais pour beaucoup, les raisons d’aller à l’ELAM sont liées à la fois à la possibilité de se payer des études de médecine et de prendre part à un projet visionnaire. Ivan Angulo n’est pas le seul étudiant qui n’aurait pas eu les moyens d’entrer dans une fac de médecine normale. Lire la suite

Publicité

Une lutte cubaine contre le choléra, par Elsy Fors

source : Cuba International, n° 379

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société

L’expérience des médecins cubains en Haïti et leur lutte contre le choléra ont aidé à enrichir la pratique mondiale non seulement contre ce mal, mais aussi contre d’autres infections contagieuses, ont admis en République Dominicaine diverses organisations.

Ce fait a été reconnu par des représentants de l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS), du Fond des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et les autorités sanitaires d’Haïti et de la République Dominicaine.

Présents à un atelier organisé dans la capitale dominicaine pour l’échange d’expériences entre les autorités sanitaires de la République Dominicaine, d’Haïti et de Cuba, des représentants de l’OPS et de l’UNICEF ont salué les résultats obtenus par la stratégie cubaine dans le traitement du choléra, maladie grave d’origine bactérienne qui provoque des épidémies.

Les docteurs Lorenzo Somarriba, chef de la Brigade médicale cubaine en Haïti, et Félix Ponce, membre de cette brigade, ont expliqué à Prensa Latina la raison de leurs avancées dans le pays le plus pauvre d’Amérique, frappé la même année par un séisme dévastateur et l’épidémie de chloéra contre laquelle il se bat encore. Lire la suite

Plus de 61 000 jamaïcains traités par des ophtalmologues cubains

sources : Cubadebate

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société

Plus de 61 000 jamaïcains ont été soignés depuis 2005 par des ophtalmologistes cubains, qui ont réalisé plus de 7000 interventions chirurgicales. Lire la suite

La dialectique du développement, par Marc Harpon

Nous disons que le socialisme est la première étape du communisme. Quand un pays arriéré essaie de construire le socialisme, il est naturel que durant la longue période initiale ses forces productives ne soient pas au niveau de celles des pays capitalistes développés et qu’il ne soit pas capable d’éliminer complètement la pauvreté. Par conséquent, dans la construction du socialisme nous devons faire tout ce que nous pouvons pour développer les forces productives et graduellement éliminer la pauvreté, en élevant constamment le niveau de vie des gens.

Autrement, comment le socialisme sera-t-il capable de triompher du capitalisme? Dans le second stade, ou stade avancé du communisme, quand l’économie sera hautement développée et qu’il y aura une abondance matérielle écrasante, nous serons capables d’appliquer le principe « de chacun suivant ses capacités à chacun suivant ses besoins ». Si nous ne faisons pas tout notre possible pour accroître la production, comment pouvons nous développer l’économie? Comment pouvons-nous démontrer la supériorité du socialisme sur le communisme? (Deng Xiaoping, Selected Works, Vol.3, pp.21-22)

Lire la suite

Le président haïtien décore la brigade médicale cubaine, par Juan Diego Nusa Peñalver

source : Granma

PORT-AU-PRINCE,
20 avril. — Le président haïtien, René Préval, a décoré la Brigade médicale cubaine de l’Ordre national de l’Honneur et du Mérite, au grade de Grand officier, la plus haute distinction de ce pays caribéen, en reconnaissance de son inestimable labeur dans la lutte contre l’épidémie de choléra, qui a permis de sauver de nombreuses vies.

Lors d’une cérémonie effectuée au Palais présidentiel de cette capitale, le chef d’État haïtien a remis la décoration au Dr Lorenzo Somarriba Lopez, chef de la mission médicale cubaine dans ce pays, en présence de M. Alex Larsen, ministre haïtien de la Santé publique et de la Population, d’autres membres du gouvernement, et des représentants d’organismes internationaux et d’organisations non gouvernementales. Lire la suite

Mélenchon pour la guerre sarkozyste en Libye, les communistes contre : Le « Front de gauche » outil pour concilier l’inconciliable ?

Jean-Luc Mélenchon

source :  Vive le PCF

LE PCF DOIT PRENDRE L’INITIATIVE D’UNE MANIFESTATION DE VRAIE PROTESTATION CONTRE L’INTERVENTION MILITAIRE – IL N’Y A PAS A MANIFESTER AVEC LE PG ET EUROPE-ECOLOGIE SUR CE SUJET!

Mélenchon enfonce le clou. Le 10 mars 2011, il votait au Parlement européen une résolution invitant les Etats membres à se « tenir prêts » à une intervention militaire contre la Libye. Le 20 mars, approuvant les frappes aériennes, il se demande dans le Nouvel Obs s’il faut remercier Nicolas Sarkozy. « La politique menée est conforme à l’intérêt de la France » renchérit-il dans Libération. Lire la suite

Réflexions de Fidel : CERTIFICAT DE BONNE CONDUITE

Nous avions vu en ces jours douloureux les images d’un séisme de magnitude 9 à l’échelle de Richter, accompagné de centaines de fortes répliques et d’un tsunami dont les sombres vagues de dix mètres de haut ont emporté des dizaines de milliers de personnes en même temps que des voiture et des camions qu’elles ont déposés sur des édifices et des installations de trois ou quatre étages.

Des médias sophistiqués nous avaient saturés de nouvelles de risques de guerres fratricides, de trafics d’armes associés aux drogues qui ont coûté la vie, en cinq années seulement, à plus de trente-cinq mille personnes au Mexique, de changements climatiques dans différents pays, de canicules asphyxiantes, de glaciers fondant aux pôles, de pluies diluviennes, de pénuries d’aliments et de leur hausse croissante…

Nous avions vraiment besoin de consolation. Et voilà qu’elle vient de nous arriver à travers ce bon ange de notre espèce : le Conseil de sécurité des Nations Unies avec sa colossale tromperie, les certificats de bonne conduite ! Lire la suite

Réflexions de Fidel : L’ALLIANCE ÉGALITAIRE

Samedi soir, 19 mars, après un succulent banquet, les dirigeants de l’OTAN ont ordonné d’attaquer la Libye.

Il coule de source que rien ne pouvait advenir sans que les États-Unis ne réclament de jouer leur rôle incontournable de chef suprême. Et c’est depuis le Q.G. de cette institution en Europe qu’un officier supérieur a fait savoir que l’opération « Aube de l’Odyssée » démarrait.

L’opinion publique mondiale était bouleversée par la tragédie du Japon où le nombre de victimes du séisme, du tsunami et de l’accident nucléaire n’a cessé de croître pour se situer désormais à des dizaines de milliers de personnes mortes, disparues ou irradiées. La résistance à l’énergie atomique se renforcera aussi considérablement. Lire la suite

Face à la guerre une « opinion » en situation inédite

21 mars 2011.

« Une majorité de britanniques s’oppose à l’intervention militaire en Libye et considère comme injustifiée la participation dans le conflit des forces armées du royaume Uni, selon un sondage publié par le canal de TélévisionITV News.

Lire la suite

L’Europe « n’a aucune place en Libye » par Tom Mellen

L'Union Africaine condamne l'intervention européenne en Libye.

source:  The Morning Star (Royaume-Uni)

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

L’Union Africaine (UA) presse les Etats-Unis, la France et la Grande Bretagne d’ « arrêter immédiatement » l’agression militaire contre la Libye.

Après une réunion de quatre heures à Nouakchott dimanche, le panel de l’UA sur la Libye a aussi demandé aux autorités libyennes d’assurer « l’aide humanitaire à ceux qui sont dans le besoin » et de fournir « une protection aux étrangers, y compris aux expatriés africains vivant en Libye. »

Et elle a insisté sur le besoin de « réforme politique nécessaires pour éliminer les causes de la présente crise. » Lire la suite