Cuba et le secteur des biotechnologies. Raisons d’une réussite, par Augustin Lage

Le Docteur Augustin Lage est chercheur au Centre d’Imunologie Moléculaire à La Havane.

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société

Le texte ci-dessous est tiré d’un article intitulé « Las funciones de la ciencia en el modelo economico cubano : intuiciones a partir del crecimiento de la industria biotenologica » (« Les fonctions de la science dans le modèle ééconomique cubain : opinions basées sur l’exemple de l’industrie biotechnologique ») publié dans la capitale cubaine dans la revue Economia y Desarollo (année XLIII, vol. 147, n°1, Janvier-Juin 2012) par le Docteur Augustin Lage, du Centre d’Immunologie Moléculaire, à La Havane. Le titre original de la partie traduite est « La inversion extranjera y el desarollo de la empresa de alta tecnologia » (L’investissement étranger et le développement de ‘entreprise de haute technologie »). L’auteur n’est pas économiste mais médecin et chercheur dans le domaine des biotehnologies.

Lire la suite

Publicités

Deux articles sur l’agriculture urbaine en Amérique Latine (1/2), traduits et présentés par Marc Harpon

Cuba : la position de leader de la plus grande des Antilles reconnue en matière d’agriculture urbaine, par la rédaction d’Opciones

Un organoponico, c’est-à-dire une ferme urbaine, à La Havane.

source : Opciones (Cuba), 16 mai 2012

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société


Changement de Société a déjà publié sur l’agriculture cubaine, ici, ou encore. Lire la suite

Irak : le défilé du premier mai attire des milliers de personnes à Bagdad, par Salam Ali

source : People’s World (Etats-Unis), 2 Mai 2012

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

BAGHDAD – J’ai participé au défilé du premier Mai dans organisé dans le centre de Bagdad par le Parti Communiste Irakien. Des milliers de personnes ont défilé, agitant des drapeaux rouges, tendant des banderoles avec des revendications syndicales. L’ambiance était déterminée mais aussi festive. Lire la suite

L’Ecole Latino-Américaine de médecine aujourd’hui (5/5), par Don Fitz

source : The Monthly Review

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Voici la dernière partie de l’article de Don Fitz sur l’Ecole Latino-Alméricaine de Médecine nn loin de La Havane. Les volets précédents sont disponibles ici.

Ce que représente l’ELAM pour ses étudiants

Pourquoi des étudiants du monde entier vont-ils à l’ELAM? Pour Exa Gonzalez, du Mexique, c’est un discours de Fidel Castro qui a changé sa vie. Pour Ketia Brown de Californie, l’association unique de la médecine traditionnelle et de la pratique moderne ont été le déclencheur. [27] Pour la cubaine-américaine Cassandra Cusack-Crubelo, étudiante en deuxième année, c’était l’opportunité de partager un rêve altruiste en revenant au pays où ses grands-parents avaient été des révolutionnaires. [28]. Mais pour beaucoup, les raisons d’aller à l’ELAM sont liées à la fois à la possibilité de se payer des études de médecine et de prendre part à un projet visionnaire. Ivan Angulo n’est pas le seul étudiant qui n’aurait pas eu les moyens d’entrer dans une fac de médecine normale. Lire la suite

Jean Ziegler : « Les spéculateurs devraient être jugés pour crime contre l’humanité »

source : Basta Mag, 19 décembre 2011

Basta ! : Craignez-vous que la crise financière amplifie celle de la faim dans le monde ?

Jean Ziegler : Tous les cinq secondes, un enfant de moins de 10 ans meurt de faim. Près d’un milliard d’humains sur les 7 milliards que compte la planète souffrent de sous-alimentation. La pyramide des martyrs augmente. À cette faim structurelle, s’ajoute un phénomène conjoncturel : les brusques famines provoquées par une catastrophe climatique – comme en Afrique orientale, où 12 millions de personnes sont au bord de la destruction – ou par la guerre comme au Darfour. En raison de la crise financière, les ressources du Programme alimentaire mondial (PAM), chargé de l’aide d’urgence, ont diminué de moitié, passant de 6 milliards de dollars à 2,8 milliards. Les pays industrialisés ne paient plus leurs cotisations car il faut sauver la Grèce, l’Italie et les banques françaises. Une coupe budgétaire qui a un impact direct sur les plus démunis. Dans la corne de l’Afrique, le PAM est contraint de refuser l’entrée de ses centres de nutrition thérapeutique à des centaines de familles affamées qui retournent dans la savane vers une mort presque certaine. Lire la suite

Iran : l’Occident fait monter la pression par la propagande sur le programme nucléaire, par Tony Iltis

source : Green Left Weekly, 27 Novembre 2011

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Un rapport de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), l’autorité de régulation nucléaire des Nations Unies, est utilisé par les États-Unis et d’autres puissances occidentales comme un prétexte pour une nouvelle série de sanctions économiques contre l’Iran et la mise en branle d’un rhétorique belliciste.

« La phraséologie est lourde, mais le message est clair » a déclaré le correspondant de la BBC pour les questions diplomatiques et militaires, Jonathan Marcus,le 8 novembre. « L’Iran, d’après l’AIEA, pourrait bien avoir mené des recherches afin de construire une bombe nucléaire pour armer un de ses missiles de longue portée » Lire la suite

Innovation à haute tension ou comment un collectif de travail offre des solutions aux défauts de l’équipement des centrales électriques, par Alberto Núñez Betancourt

source : Trabajadores, 29 Août 2011

traduit de l’espagnol et présenté par Marc Harpon pour Changement de Société

Chacun connaît les voitures cubaines, qui ont toutes l’air d’être aussi vieilles que la Révolution elle-même. Même lorsque, cent fois retapées, elles ont l’air neuf, leur design dit qu’elles appartenaient déjà à la même famille avant janvier 1959. Mais ce qui vaut pour les voitures, vaut pour beaucoup d’autre choses, que les touristes photographient moins : depuis l’effondrement du bloc soviétique, les cubains peinent à moderniser leur système électrique, parce qu’ils subissent le blocus étasunien, qui augmente considérablement le coût du transport des pièces et des machine simportées. L’article ci-dessous parle des efforts immenses faits par les ouvriers chargés de l’entretien des centrales électriques cubaines et de leur sens de l’innovation. Ils sont d’ailleurs nombreux, comme le dit l’article, à appartenir à l’ANIR, l’Association Nationale des Innovateurs et des Rationalisateurs, issue du mouvement des Innovateurs et des Rationalisateurs créé par le Commandant Che Guevara dans les années 1960, quand il était ministre de l’industrie. Elle a pour but de fédérer des travailleurs particulièrement soucieux de contribuer à ce que Cuba soit une économie efficace et compétitive. Lire la suite