Bienvenue dans le bourbier de l’OTAN par Pepe Escobar

source : Asia Times, 26 mars 2011

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

La chronique de Pepe Escobar dans l’Asia Times propose des analyses quotidiennes sur l’actualité internationale. Après son article de vendredi, dont la traduction est en ligne depuis minuit, voici l’article signé hier (samedi 26 mars 2011) par le journaliste brésilien. Il y est question entre autres de l’attitude des « clowns » français, comme dit il dit, en évoquant en particulier celui qu’il appelle familièrement « Sarko » et son acolyte  BHL. (Note de Marc Harpon).

Au moment où le Ministre Turc des Affaires Etrangères, Ahmet Davutoglu a déclaré à l’agence de presse d’Anatolie, “La coalition qui a été formée après la rencontre de Paris abandonnera la mission et la confiera à un commandement unifié sous la direction de l’OTAN” la question était déjà résolue.

L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord est sur le point d’entrer dans l’ère d’un double bourbier- en Asie Centrale (Afghanistan) et en Afrique du Nord (Libye). Et nous qui pensions que l’OTAN était là pour protéger l’Europe des communistes. La Libye est désormais la victime officielle du club de la guerre perpétuelle.

Ce coup de théâtre prévisible (voir : Le dernier round : diviser, régner et prendre le pétrole ) n’altère pas le fait que l’Aube de l’Odyssée demeure une guerre américaine. Enfin, pas une guerre, d’après la Maison Blanche, mais une “action militaire de temps et d’envergure limitées”.

Pour le moment, c’est une action limitée etc conduite par le général Carter Ham, détaché de ses quartiers de l’Africom à Stuttgart, en Allemagne (aucun des 53 pays africains n’a voulu de l’Africom). La semaine prochaine, l’action deviendra une action limitée etc dirigée par l’Amiral étasunien James Stavridis, le premier dirigeant militaire de l’OTAN.

Quand c’est utile, c’est une affaire étasunienne à durée limitée- menée par le gendarme du monde qu’est l’OTAN, avec un soutien utile du Pentagone, sous la forme de “ kits pour actions de maintien de l’ordre” prêts à l’usage- langage inimitable du Pentagone pour désigner des avions remplis de missiles et prêts à frapper.

 

Le Comité de guerre, version mise à jour

 

En tant que membre important de l’OTAN et voie royale autoproclamée entre l’Occident et le Monde Musulman, la Turquie devait concevoir une stratégie très délicate. Le gouvernement mené par le Premier Ministre Recep Tayyip Erdogan- avec des intérêts majeurs en Libye- a passé une semaine entière à expliquer que la mission de l’OTAN devait se limiter strictement à la protection des civils, à la mise en application de l’embargo sur les armes de l’ONU et à l’aide humanitaire.

Il était certain que les Etats-Unis et la Grande-Bretagne étaient absolument sûrs que la campagne militaire en Libye pourrait être entièrement menée par l’OTAN.

Le problème était de gérer l’agaçante petite France, conduite par un président néo-bonapartiste, Nicolas Sarkozy. Le gouvernement Français exerçait une pression acharnée pour un commandement militaire franco-anglais, avec la France en première ligne, bien sûr [en français dans le texte, ndt]

La décision finale indique que les énormes “atouts” de l’OTAN mèneront la danse sur le terrain, tandis qu’une comité politique fournira la “gouvernance”.

C’est une copie de la Force Internationale d’Assistance et de Sécurité (ISAF) mise sur pied en Afghanistan. L’ISAF, soit dit en passant, ne fournit pas beaucoup de sécurité et encore moins d’assistance). L’ISAF est dirigée par l’OTAN, et inclut des pays extérieurs à l’OTAN, comme l’Australie et la Nouvelle-Zélande. L’organisme libyen comprendra théoriquement ces parangons de l’égalité et de l’équité : les pays du Golfe de la Ligue Arabe. Pour l’instant, cela se traduit par la seule présence du Qatar, qui a promis une flotte massive consistant en deux avions Mirage.

 

L’argument de Sarkozy pour le commandement français était qu’on devait envoyer un signal indiquant que l’Occident n’était pas en train d’imposer sa volonté à un pays musulman. Comme s’il y avait une énorme différence entre l’OTAN et un comité franco-anglo-axon.

Mais à long terme Sarko creuse sa propre tombe (que fait donc Carla au lieu d’enseigner les bonnes manières à son Chouchou bien aimé?). Il a traité le gouvernement turque comme s’il était une bande d’immigrés illégaux. La France n’a pas invité la Turquie au sommet de Paris de samedi dernier, qui a été le prélude de la guerre, pardon, de “l’action militaire d’envergure et de durée limitées”. Sarko voulait que ses mirages soient le premier rôle du film.

Erdogan et Davutoglu ont vu clair dans son jeu- le désir brûlant de Sarkozy de lancer non seulement la zone d’interdiction de survol mais aussi sa campagne de ré-élection à la présidence de la République. Dans un discours à Istanbul, Erdogan a déclaré que “Je souhaite que ceux qui ne voient que le pétrole, les mines d’or et les richesses du sous-sol quand ils regardent [vers] la Libye, commencent à regarder la région avec les lunettes de gens responsables”. Pour couronner le tout, Sarko a souvent souligné qu’il était opposé à l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne, affirmant qu’elle appartenait au Moyen-Orient, non à l’Europe.

Le comble du mauvais goût a été atteint quand Sarko a été poussé à prendre la vedette en Libye par un autre arriviste éhonté, le philosophe français Bernard Henri-Levy, roi de la chemise blanche déboutonnée, qui a pris un vol pour Benghazi, reniflant une opportunité médiatique en or, s’est acoquiné avec les “rebelles”, et de là a appelé Sarko pour le pousser à accomplir son destin de glorieux libérateur arabe.

Mais assez parlé de ces clowns. Cela nous oblige à oublier la Turquie. La semaine dernière, au forum d’Al-Jazeera à Doha, Davutoglu a déclaré : “Le statut légal et l’intégrité des Etats, y compris la Libye et le Yémen devriaent être protégées”. Pourtant, personne ne connaît les vrais plans de l’OTAN sur la Libye.

 

L’OTAN sera chargée d’assurer le respect de la zone d’interdiction de survol et de l’embargo sur les armes. Assez vite, l’OTAN décidera que ce n’est pas assez- que plus de frappes aériennes contre le colonel Mouammar Kadhafi sont indispensables. La Turquie n’a pas signé pour ce genre d’actions- et a déjà dit qu’elle ne le ferait pas.

Quand le secrétaire général danois de droite de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, dit quelque chose comme “nous devons réfléchir à la façon dont l’OTAN peut assister les pays d’Afrique du Nord dans leur transition démocratique”, la Turquie a intérêt à avoir un plan B, ou au moins une bonne explication à fournir au monde musulman, en plein milieu d’un enlisement mortel. Autrement, de pont entre l’Est et l’Ouest, elle deviendra un simple pont vers l’enfer.

 

 

 

Un commentaire

  1. D’ici Mai 2012 les clowns français ont largement le temps de discréditer la France mais c’est peut-être, après tout, la mission qui leur est confiée…Le peuple français, dans son immense majorité, ne se reconnaît pas dans cette bande de guignolos affairistes opportunistes mafieux.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s