Bourgeoisie imaginaire et parfum d’antisémitisme, par Marc Harpon

En plein dimahce après-midi, l'entreprise mélanineprod a confirmé par téléphone que ce flyer n'était pas une blague.

On répète assez souvent sur ce blog que le communautarisme est une arnaque dont la fonction, sinon le but, est de démobiliser des secteurs de plus en plus larges des masses populaires. Le Club Efficience, qui présentait hier son livre sur le « Gotha Noir de France », est une brochette de bourgeois narcissiques, comme on l’a déjà expliqué ici. Mais il y a pire que les bourgeois : les aspirants bourgeois qui, n’arrivant à rien, ne rêvent que de parvenir. Ces gens passent leur temps à singer la classe dominante et quand ils nous cassent les oreilles avec leurs revendications communautaires, c’est parce qu’ils aimeraient que la bourgeoise blanche se contente d’opprimer des blancs, ce qui leur laisserait à eux le privilège d’exploiter les travailleurs et d’entuber les consommateurs de leur propre communauté.

Il y a ainsi deux pôles au sein du monde communautariste : l’un a la bourgeoisie pour groupe d’appartenance, l’autre a cette même bourgeoise pour groupe de référence. En sociologie, le groupe de référence c’est celui auquel on souhaite ou croit appartenir, par opposition à celui dont on est réellement membre. Dans les cercles communataristes « afrofrançais », le pôle des vrais bourgeois est incarné par des organisations comme le Club Efficience et se situe plutôt au centre-droit- à supposer qu’il soit distinct du centre-gauche. Le pôle des bourgeois imaginaires, lui, se situe naturellement à l’extrême droite.

Pourquoi « naturellement »? Tout simplement parce que les bourgeois imaginaires sont frustrés de voir que leurs rêves restent des rêves. Le Club Efficience est fier de participer à la « construction de la maison France » c’est-à-dire, pour tout travailleur conscient, de prendre part à l’exploitation de la « maison France ». Les bourgeois imaginaires eux, n’ayant pas leur part du gâteau France, sont obligés d’essayer de cuisiner un gâteau parallèle, qu’ils auraient pour eux tous seuls! Leur intérêt imaginaire de classe imaginaire les porte ainsi à vouloir une économie séparée pour leur communauté. Et pas seulement une économie.

Vous ne voulez pas que je sois chef d’une des vos écoles de pensée? Je vais créer mon propre institut de « recherche » et d’enseignement ou mes idées seront diffusées et acceptées. C’est ainsi que des établissements comme « L’insitut africamaat » ou « l’école d’afrothérapie » des sbires de Kémi Séba proposent aux « afrofrançais » d’étudier « leurs propres humanités » négro-africaines et de se convertir à « l’afrocentricité ». Vous ne voulez pas que je dirige un groupe de votre CAC 40? Pas, grave : je vais devenir le PDG de ma propre multinationale imaginaire. Et voilà comment naît Mélanine Prod, une PME, qui n’a pas de site internet, ce qui, à l’heure des NTIC revient presque à être une entreprise imaginaire, n’en déplaise à son « PDG » autoproclamé, monsieur Kémi Séba. Vous ne voulez pas que je sois cardinal de Paris? Ne vous inquiétez pas, je vais fonder ma propre religion à destination de mes propres frères, je vais inventer le kémitisme. Et puis si vous ne voulez pas que je sois le mannequin le plus adulé du monde? Nananananère, je vais me payer moi-même pour poser pour ma propre pub pour mon propre parfum dont les ventes vont remplir mes propres poches, ce qui me permettra de…me payer moi-même. C’est ainsi que Kémi Séba pose pour la promotion de son parfum, qu’il a appelé « Bye Bye Guerlain » (ou Bye Bye Guerre-Lain).

Contrairement aux parvenus, les aspirants bourgeois, ne participant pas à la domination globale, veulent construire une domination sectorielle. Mais, comme pour compenser le caractère partiel du pouvoir ainsi créé, il leur faut rêver d’être les rois absolus de « leur » secteur, c’est-à-dire de leur communauté. Ces gens aspirent à être des chefs totaux dotés d’un pouvoir absolu : grands prêtres, penseurs, orateurs, chefs politiques, chefs d’entreprises…Tout à la fois!Marcus Garvey ne s’était-il pas proclamé « Potentat suprême » de Universal Negro Improvement Association, organisation qu’il considérait lui-même comme la première institution fasciste de l’histoire? Les bourgeois imaginaires sont des fascistes bien réels, tout comme est Bye Bye Guerre-Lain est un « vrai » parfum. Car Changement de Société a téléphoné à Mélanine Prod, l’entreprsie de Kémi Séba, et une gentille voix féminine, pas plus tard qu’hier, dimanche 21 novembre, a bien voulu expliquer comment faire pour « acheter en gros » un stock de ce nouveau parfum : envoyer un courriel, « ça sera plus simple ».

Bye Bye Guerlain est, d’après le flyer publié par les sbires de Séba, un parfum « composé d’huile essentielle d’afro-caribéen ». On s’en doutait : comme tous les capitalismes, le capitalisme noir fabrique ses marchandises en broyants les os des hommes…Mais, fait de notre chair et de notre sang, ce n’est pas notre odeur qu’exhale la camelote des néonazis du MDI et du NBPP…C’est celle du racisme et de l’antisémitisme d’un homme qui a affirmé publiquement qu’il préférait Hitler à Bonaparte, qui a le négationsite Serge Thion comme conseiller politique, qui organise des expéditions punitives dans les quartiers juifs, qui fait alliance avec le Parti Social Français de Thomas Werlet et qui soutient l’assassin (présumé) d’Ilan Halimi…



6 commentaires

  1. Séba n’est vraiment pas ma tasse de thé, mais je trouve cette prose particulièrement confuse, j’ai peut etre sommeil. Allez bonne nuit

  2. Pardon de vous avoir assommé…

  3. Exposition de Kai Wiedenhöfe sur Gaza: attaque de la LDJ au Musée d’Art Moderne à Paris

    http://www.france-palestine.org/article16104.html

    Que peux nous dire Mr Harpon à ce sujet ?

    • Ces gens alimentent l’antisémitisme…Alimenter l’antisémitisme c’est alimenter le sionisme, puisque l’antisémitisme en vient à persuader des juifs qu’Israël est le seul endroit au monde où ils puissent être autorisés à vivre « en paix » : le sionisme et l’antisémitisme se créent, s’alimentent et se renforcent mutuellement…

      Ce n’est pas à tort qu’on a qualifié le garveysime de « sionisme noir » et l’analogie avec le Garvey ne manque pas d’intérêt : c’est parce que les noirs américains étaient des citoyens de seconde zone AUX ETATS-UNIS qu’ils sont tombés dans le panneau de rêver une vie meilleure AILLEURS…C’est le racisme qui crée l’antisémitisme noir…

      En fait, les antisémites sont ceux qui, à l’intérieur même du camp pro-palestinien, servent le mieux les intérêts des sionistes…L’oppression des palestinien en plasetine se nourrit de la haine du juif en Europe et aux USA car c’est elle qui convertit des juifs en sionistes…

      La LDJ et les sbires de Kémi Séba fonctionnent comme les deux faces d’une même pièce…Il s’agit d’empêcher l’union de tous contre le capitalisme en organisant la guerre de tous contre tous…Les travailleurs des différentes communautés commencent à se battre entre eux au lieu de se battre ensemble contre le mode de production capitaliste…Séba et la LDJ participent du même remplacement de la lutte des classes apr la guerre des communautés…

      Au-delà de ça le sionisme est un élément dans un système-monde, comme dirait Emmanuel Wallerstein. Et les mêmes cercles fascistes (qui se disent antisionistes pour camoufler leur antisémitisme) le savent bien…C’est pourquoi ils se gardent d’attaquer le système (qu’ils veulent garder) mais s’attaquent à un rouage de la machine, dont ils gonflent l’importance à l’aide de théories complotistes, qui ont par ailleurs l’avantage de légitimer leur haine…

      On ne critique pas le capitalisme, dont le stade suprême est l’impérialisme, qui se sert du sionisme comme un outil de contrôle d’une certaine région du monde…On critique le sionisme isolément…Pourquoi ces gens font-ils ça? Pourquoi ne pas critiquer la racine des choses? Pourquoi s’attaquer aux conséquences sans s’attaquer aux causes? Tout simplement parce que ces gens sont fondamentalement d’accord avec le système…Ils ne veulent pas changer le monde, ils veulent le dominer…Ce qui nous ramène au sujet de l’article…

  4. Ceux qui réclament des quotas émanent d’une petite bourgeoisie intellectuelle montante et les réclament d’abord pour eux-mêmes.

    Mais il n’est quand même pas indifférent aux Noirs américains que le président soit noir et ce n’est pas indifférent non plus au « tea party » de l’autre bord. Dans mon parti et particulièrement à la fédé de Paris, plus antiraciste que nous tu meurs, mais il n’empêche qu’il n’y a pas beaucoup de responsables noirs ou arabes, quasiment aucun.

    Notable exception, notre ancien secrétaire de section, candidat au législatives de 2012 risque de se faire griller la politesse par un candidat du PG comme par hasard.

    Peu m’importe que mon patron soit noir blanc musulman, chrétien, homo, une femme, etc, c’est toujours mon patron, mais dans une société de classe si aucun dirigeant ne ressort du groupe auquel je suis spontanément assimilé, c’est mauvais pour moi. Donc il faut je pense diviser le camp communautariste pour isoler les fascistes, mais rendre justice à la demande de reconnaissance symbolique qu’ils tentent de détourner.

    • Le problème c’est que pour diviser le camp communautariste il faut dans une certaine mesure parler la même langue qu’eux : il est urgent de penser et de contrer non pas les arguments superficiels qui peuvent s’énoncer en trente secondes sur un plateau télé mais les stratégies et les références qui structurent sinon la pensée de tous les communautaristes du moins celle des militants actifs de leur mouvance. C’est un peu ce que j’essaie de faire en travaillant sur Cheikh Anta Diop, chez lequel je viens de trouver, dans un argument capital dans l’économie générale de sa pensée, une généralisation abusive concernant un point bien connu d’histoire de la philosophie…De la même manière, je travaille en ce moment même à décortiquer tout ce que je trouve sur le GRECE et sur Kémi Séba parce que le toilettage de l’idéologie d’extrême droite opéré par le GRECE dans les années 1970 semble calibré pour préparer ou s’articuler PARFAITEMENT au discours de ces mecs…


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s