Cuba présente en Inde un médicament contre le cancer à base de venin de scorpion bleu

source : Cubadebate

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société

Cuba a présenté en Inde un médicament a base de venin scorpion bleu [ alacrán azul] afin de traiter le cancer à l’aide de ses propriétés antitumorales et prévoit de le commercialiser dans des pays d’Europe et d’Amérique latine, a déclaré jeudi une publication locale.

Le Vidatox, nom commercial du médicament, a été développé durant 15 ans par le Laboratoire Biologique et Pharmaceutique [Laboratorio Biológico y Farmacéutico, Labiofam], appartenant à l’État et administré de façon expérimentale à des patients de l’île.

« L’entreprise cubaine Labiofam a présenté en Inde un produit homéopathique élaboré à partir du venin d’un scorpion endémique de l’île des Caraïbes, d’efficacité antitumorale, analgésique et anti-inflammatoire prouvée » a déclaré Prensa Latina.

Prensa Latina, qui a cité le chercheur Alexis Diaz de Labiofam, a dit que Vidatox « sera bientôt commercialisé en Italie en Espagne, en Alabnie et dans quelques pays d’Amérique Latine. »

Diaz a expliqué à des entrepreneurs, des médecins et des homéopathes d’Inde les bienfaits du médicament. « Les faits ont démontré que la meilleure qualité de vie des patients les aides à récupérer leur poids et leur appétit et contribue à diminuer la consommation d’analgésiques traditionnels » a dit l’expert.

Diaz a mentionné le fait que le médicament augmente l’efficacité des thérapies oncologiques traditionnelles, d’après les informations de Prensa Latina.

Des experts locaux soutiennent que les toxines du scorpion bleu, ou Rhopalurus junceus, contiennent des protéines à poids moléculaire faible dotées de propriétés antitumorales.

Ces dernières années des milliers de personnes atteintes de cancer ont voyagé à Cuba de tous les recoins de la planète pour recevoir des doses gratuites du médicaments.

Le cancer est la première cause de décès dans 12 des 15 provinces de Cuba, d’après les données officielles.

La biotechnologie est une importante source de devises pour le pays, qui commercialise 38 médicaments dans 40 pays.

Des laboratoires cubains produisent, par exemple, le seul vaccin contre la méningite B et un vaccin révolutionnaire synthétique contre les effets de l’hémophilie de type B, qui favorise les méningites et d’autres infections infantiles.

5 commentaires

  1. Bonjour,
    ce message s’adresse à Danielle
    je suis tombée sur cet article dans le monde qui m’a beaucoup énervée:

    J’aimerais beaucoup avoir l’avis éclairé de Danielle car je sens poindre à 1000km la propagande anti-cubaine
    Marc, bien sûr, tu es vivement invité à me dire ce que tu en penses
    je n’y connais rien à Cuba c’est pq j’aimerais l’avis de gens qui s’y connaissent
    Bises
    Astrée

  2. ZUT. Je me suis trompée de lien (ce ne sont bien sûr pas les Beatles qui m’énervent!!!! 1000 excuses!)

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2011/05/08/un-dissident-cubain-meurt-sous-les-coups-de-la-police_1518838_3222.html#xtor=AL-32280184

  3. personnellement j’aurais tendance paradoxalement à suivre ce qui est réellement dit dans l’article et pas dans le titre accrocheur.

    A savoir premièrement qu’un citoyen cubain refuse de donner ses papiers à la police, ce qui dans n’importe quel pays y compris en France donne lieu à une interpellation et si l’individu résiste la police française ne ferait pas dans la dentelle. Imaginez de surcroît que notre beau pays ou un quelconque autre soit soumis à un blocus terrible et que l’individu fasse de la publicité en faveur de ceux qui organisent le blocus, soit payé par eux, et imaginez les réflexes de la police française et nord-américaine… Il suffit de penser à ce que subit le soldat Manning.

    Arrivé au poste de police, le commissaire s’aperçoit que l’individu a des problèmes de santé et il l’envoit aussitôt à l’hopital, je ne suis pas sûre malheureusement que la police française agirait ainsi. On le transporte d’urgence en salle d’opération, il succombe avant d’une pancréatite. Nul ne remet en cause ni le scénario ni le diagnostic que monsieur farinas veuille utiliser cette affaire libre à lui, libre à nous de lire ce qui est écrit.

    En outre je crois que Cuba n’est pas un modèle sinon un modèle de Résistance et d’humanité dans les pires conditions qui puissent s’imaginer. je me félicite qu’il n’y ait plus de modèle et que l’on soit capable de regarder en face les ombres et les lumières, de voir le contexte, les difficultés, la manière de les surmonter parce que l’histoire du socialisme ne doit pas être une hagiographie mais l’analyse d’une lutte pour l’émancipation et pour l’humanité. Ce qui fait bien sûr qu’il ne suffit pas de dire que les autres font pire mais de bien mesurer ce que le combat apporte réellement, ses échecs, ses erreurs mais aussi ses réussites. Et Cuba c’est une manière de penser l’histoire d’une île et de l’humanité : Comment toujours tenter de résister, d’affronter en allant vers le haut et non en acceptant de se conduire comme les autres et cette histoire démontre plusieurs faits, le premier est que le rôle de la police est de faire régner l’ordre et de faire respecter la loi. Le socialisme y compris cubain n’en est pas à pouvoir s’en passer et il est clair que « l’ennemi » ne fait rien pour que l’on puisse atteindre ce moment et dans les conditions actuelles il joue au contraire le pire pour ses propres séides comme pour le peuple cubain. Un mort est une bonne affaire pour l’Empire et pour tous les ennemis de Cuba. Les Cubains le savent et agissent en conséquence. Le second fait découle de cette lutte pour la vie contre la volonté de mort de l’Empire, alors que le pays subit toutes les aggressions possibles et imaginables et que les « dissidents » à commencer par Farinas sont des stipendiés de l’Empire qui vient encore de prouver son sens de l’humain et du repect de la souveraineté, de la légalité en assassinant purement et simplement. Que la médecine cubaine prouve une fois de plus qu’il n’y a ni ennemi, ni ami mais droit des êtres humains à être soignés c’est non seulement de l’humanisme mais une vision politique au meilleur sens du terme.
    Honnêtement je trouve que le Monde qui tous les jours proclame son admiration pour les Etats-unis devrait avoir la décence de la boucler.

    Danielle Bleitrach

  4. C est le midecament existe pour ne pas le mettre dans le monde entier puisque les malades arrete de souffrirais

    • Il y a plusieurs raisons : l’embargo, les médecins annoncent clairement que ne pouvant exporter leurs marchandises, ils le font avec leur cerveau [ à savoir que l’école de médecine de la Havane, grâce à sa réputation confirmée attire 170 nationalités CQFD].
      Cuba a fait des demandes en Europe et autre pour déposer ce brevet mais actuellement seule la Serbie a accepté le « deal » et l’Afrique doit plusieurs millions à Labiofam pour des caisses et des caisses de bouteilles livrées.
      Je ne pense pas qu’en ce cas, ce soit Cuba a pointer du doigt mais nos pays qui refusent d’accepter ce médicament [que je prends depuis plus de trois mois], qui fait ses preuves mais qui n’arrange pas nos compagnies pharmaceutiques !
      De dizaines de centaines d’euros que je laissais à la pharmacie et d’une vie qui n’en avait plus la qualité, ma vie a été bouleversée et leurs caisses en europe, forcément moins remplie !
      J’ai eu la chance d’avoir un médecin ouvert qui a accepté de me faire des tests précis avant le début de l’essai du Vidatox° et après, et il n’y a pas photo.
      Effectivement c’est une honte mais pour le coup, Cuba a fait toutes les démarches pour nous l’offrir, mais nos ministères restent frileux sans doute aux mots « embargo », « Cuba », « homéopathique » et « scorpion » sans omettre les relations diplomatiques et ce qu »entrainerait un accord puisque Cuba est aussi à la pointe dans d’autres domaines, le diabète, l’ophtalmologie etc…
      Après avoir été traitée là-bas, je vois nos hôpitaux comme le tiers monde désormais. Cela fait cliché mais c’est ainsi.
      Rappelons simplement pour la crainte « homéopathique » qu’après tout, un antibiotique est un champion, la morphine à la base une plante, etc… etc… donc je pense qu’il ne faut pas de suite crier à l’arnaque faute de disponibilité dans nos pays du tout tout de suite !


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s