LA GRANDE CONSPIRATION CONTRE LA RUSSIE

tintinLA GRANDE CONSPIRATION CONTRE LA RUSSIE

Au moment où la propagande occidentale refabrique un « péril russe » pour mieux masquer l’énorme pression militaire que les Etats-Unis et leurs vassaux de l’OTAN exercent sur les frontières de la Fédération de Russie, il n’est pas inutile de citer un passage du livre écrit au sortir de la seconde guerre mondiale sous ce titre par deux historiens étasuniens MICHEL SAYERS ET ALBERT E. KAHN. La traduction française fut publiée en Avril 1947.
Le livre, bien qu’il soit difficile à trouver de nos jours, mérite bien sûr une lecture intégrale au moment où la nouvelle équipe étasunienne dirigeante s’apprête à livrer sur le « Grand échiquier » eurasien une nouvelle bataille pour l’hégémonie mondiale. Il revient à un sénateur US de tirer les enseignements de cette gigantesque et dramatique « partie d’échecs » qu’a été la seconde guerre mondiale.

Parlant au Sénat américain le 20 mars 1946, le sénateur Pepper, de l’Etat de Floride, avertit avec force du danger sinistre d’une nouvelle guerre :

« Pensant que sa philosophie est telle qu’elle ne sera jamais acceptée par les nations dominées par les trusts, la réaction ou les russophobes, la Russie est obsédée par de nombreuses craintes…
La Russie sait ce qu’est la guerre .C’est pourquoi sa crainte n’est pas imaginaire. E1le se développe sur son angoisse et ses souffrances. Elle nait des ruines fumantes, de ses régions dévastées, des 15 millions d’hommes de femmes et d’enfants – 50 fois nos pertes – qu’elle a perdu dans cette guerre, des 25 millions de gens que la guerre laisse sans foyer et misérables, de tous ceux qui marchèrent , affamés , mal vêtus et mal logés avec la volonté de vaincre ces ennemis qui, avec une barbarie cruelle et une atrocité indescriptible , envahirent le territoire de leur patrie et attaquèrent ses peuples.
La peur de la Russie est aggravée par les souvenirs du passé. Elle se souvient de l’été 1919, alors que les armées de 14 nations parmi lesquelles l’Angleterre, la France, la Chine, les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne menaient une guerre contre la nouvelle Union sur le sol soviétique.
La Russie se souvient de la lutte contre les Rouges, de la conspiration ouverte et organisée contre elle dans les plus grandes nations capitalistes du monde, qui se poursuivit après que les forces militaires étrangères eussent été retirées ou chassées d’U.R.S.S., longue période où elle était redoutée et haïe de tous et reconnue par personne.
Elle se souvient comment Hitler a été créé contre elle et comment on a refusé de l’inviter à Munich, où elle acquit virtuellement la certitude qu’Hitler l’attaquerait. Elle se souvient de la conspiration germano-italo-japonaise en vue de la détruire sous l’hypocrite prétexte d’un pacte anti-komintern et qu’aucune des nations fortes et puissantes n’a protesté contre cette agression projetée. »

Publicités

17 commentaires

  1. J’ai été profondément bouleversé à la lecture de ce livre acheté pour quelques euros dans un vide grenier, et révolté par les agressions multiformes dont a été victime et encore aujourd’hui le peuple de Russie et tous ceux qui ne veulent pas s’inscrire dans un système capitaliste.
    J’en veux aussi beaucoup à tous les falsificateurs de l’histoire réelle, depuis l’enseignement de l’histoire à l’école, jusqu’aux médias actuels qui colportent toujours les mêmes clichés pour faire peur et contrer les changements auxquels aspirent les peuples de la planète.

  2. Les livres d’histoire sont les mensonges institutionnalisés du capitalisme. La réalité est toujours masquée au masses.

  3. Bonne formule, Soviet ! Que deviens-tu, camarade ?

    Bises à tous, notamment à Danielle, on pense à toi !

  4. J’espére que la Russie fera face ,si le Puple Russe s’unit l’OTAN ne pourra rien faire à moins de vouloir se suicider,et je pense que les bourgeois ont plus à perdre.Il faut qu’en occident nous combattions les provocations de l’empire ,il y va de notre avenir et de notre liberté,la France doit renouer avec la politique d’indépendance initiée par le général De GAULLE,c’est notre Honneur qui est en jeu aussi.

  5. Le livre LA GRANDE CONSPIRATION CONTRE LA RUSSIE est disponible en version électronique à l’adresse suivante :
    http://www.communisme-bolchevisme.net/download/autres/La_grande_conspiration_contre_la_Russie.pdf

  6. Merci pour ce lien camarade T34. 😉

  7. Les commentaires précédents sont un peu ridicules. La Russie actuelle a plus a craindre de ses propres erreurs que d’une menace d’un soi-disant Empire Etats-Unien, lequel est aujourd’hui bien mal en point, prenant de plein fouet la plus grave crise économique depuis 1929.

    Le fait est que la politique Russe post-Gorbatchevienne, d’abord sous Eltsine, lequel, il est vrai, avait ouvert le pays à tous les vents du libéralisme, puis sous Poutine, a misé surtout sur une économie de rentes : la manne pétrolière et gazière. Aujourd’hui le prix du pétrole s’effondre, la rente diminue d’autant, l’économie russe va donc en souffrir. Une oligarchie russe s’est enrichie sur le dos du peuple russe, le problème russe est donc largement interne à la Russie.

  8. A P.Y.D C’est toi qui est ridicule en affirmant que la Russie a plus à craindre de ses « propres erreurs »(par exemple le bouclier anti missile prévu en tchéquie et pologne)que de l’empire américain mal en point peut étre,mais gardant toute sa capacité de nuisance(les Irakiens en savent quelque chose)…

  9. @ Bebarra abdallah

    L’irak c’était Bush …enfin jusqu’au 20 janvier 2008.
    La crise économique c’est maintenant !

  10. rectification : Bush jusqu’au 20 Janvier 2009.

    et puis, entre nous, je préfère Obama à Poutine.
    Entre un spécialiste du droit constitutionnel qui s’apprête à démanteler Guanntanamo et un Poutine, ex Kgébiste, j’ai fait mon choix. L’un est porteur d’un avenir, l’autre était l’allié objectif de Bush pour faire la « guerre contre le terronrisme ». Contre l’Irak ou les Tchétchénes, c’était le même combat, la même rhétorique.

  11. Les Etats-Unis se sortent toujours des crises économiques par la guerre, peu importe laquelle (dernière en date , la guerre « sans limites  » contre le terrorisme, après le krash de 2000/2001). Tout est à craindre d’eux, d’autant plus que cette crise ne peut pas s’achever spontanément sans une très forte correction à la baisse du niveau de vie du peuple américain qui vit à crédit depuis 30 ans. La tentation de la fuite en avant sera grande. Au nom du délit de sale gueule de Poutine ou d’autres.

  12. Les Etats-Unis n’ont plus les moyens de mener une guerre extérieure conséquente. Le pays va surtout s’occuper de sa situation intérieure, préoccupante, j’en suis d’accord. Vous en donnez vous-même la raison : le niveau de vie va baisser et donc, ipso facto, le budjet de la défense. La guerre d’Irak leur a coûté des millions de Dollars et la crise économique actuelle des milliers de milliards de dollars. La Chine, riche en bons du trésors américains, a récemment déclaré qu’elle ne financerait pas éternellement l’économie américaine, si celle-ci ne s’employait pas à se redresser. Or sans ce financement extérieur, c’est le système du crédit étasunien qui en prend encore un sacré coup.

    Pourquoi cet a priori défavorable à propos d’Obama, lequel n’a à ce jour, pas encore endossé son habit de président. Poutine, par contre, nous le connaissons, et c’est toute la diffférence. Mon analyse part d’une analyse objective de la situation mondiale, la votre est tout à fait hypothétique et, à mon sens, infondée. Obama n’est pas du tout dans le même état d’esprit que la précédente administration américaine. Il défendra les intérêts américains, mais ni plus ni moins que la Russie défend les siens.

  13. Le danger de la situation actuelle réside justement dans le fait que les Etats-Unis subissent des difficultés mais gardent une capacité de nuisance extraordinaire car le complexe militaro-industriel possède le véritable et seul pouvoir dans ce pays.
    Les principaux médias, les grandes entreprises stratégiques, l’énergie, la finance, sont en fin de compte aux mains d’une oligarchie réduite.
    Mr Obama n’est alors qu’un pantin au service d’interêts qui le dépassent, de plus son gouvernement sera composé d’ancien de la période Clinton ce qui ne présage rien de bon, ni pour la paix dans le monde ni pour la protection de l’environnement, ni pour l’amélioration des conditions de vie de la majorité des habitants de la planète.

    Ne soyons donc pas naîf, les Etats-Unis vont ainsi tenter de maintenir leur domination, résoudre leurs problèmes économiques, maintenir la cohésion nationale, et affaiblir leurs rivaux Chinois, et Russes par la guerre.

    Mais comme à son habitude la guerre chez les autres… Du Caucase à Taïwan par exemple…

    Les raisons de craindre le pire ne manque pas et le temps presse pour les Etats-Unis, car la Chine ne restera plus bien Longtemps un Géant sous-developpé, la Russie reprend son autonomie et developpe, devant la menace évidente, sa puissance militaire, les conséquences sociales de la crise deviennent de plus en plus visibles, la menace terroriste et les attentats eux-même perdent de leurs crédibilités, la propagande éhontée des principaux médias trompent chaque jour de moins en moins de personne. Contrôler, face à leur raréfaction, les ressources de leurs alliés et ceux de leurs rivaux devient de plus en plus difficile sans recourir à la force. De nouvelles alliances prennent formes. Etc…

    Qui veut bien comprendre que les deux bombes atomiques larguées sur le Japon en Août 1945 ne sont que l’aboutissement et le remède ultime du capitalisme au Krach de la bourse de New-York en Octobre 1929 ne peut que s’inquiéter de ce qui se developpe actuellement sous nos yeux…!

  14. Obama un pantin ? Il vient d’être élu démocratiquement après une mobilisation rare aux US, avec le soutien de pratiquement toute la jeunesse américaine. Cette jeunesse sera-t-elle prompte à faire la guerre ? Le complexe militaro-industriel existe, c’est indéniable, mais il ne peut rien tout seul. Si Bush a pu mener sa sale guerre en Irak c’est parce qu’il a réussi à tromper l’opinion. Si pour vous il est indifférent que ce soit un président démocrate ou un néo-con qui dirige le pays, alors, c’est votre conception de la démocratie qu’il faut interroger. Vous semblez la rejeter d’un revers de main comme si l’opinion publique n’existait pas. Il n’est pas vrai que le peuple américain est toujours prêt à accepter n’importe quoi. Il a ses heures sombres, mais aussi ses bonnes périodes. Bref, votre hypothèse ne tient que si vous faites du facteur économique le facteur causal unique, or, il est bien des exemples historiques, où le politique parvient à imposer ses vues.

    Je peux me tromper évidemment, mais je n’ai vraiment pas l’impression qu’Obama a la profil pour faire le bon pantin qu’on attenderait de lui. Il est élu à un des moments les plus critiques de l’histoire US, mais c’est en même temps sans doute la personne la plus avisée, qu’on pouvait espérer à ce poste. Il s’intoure de beaucoup de clintoniens, jouant la carte centriste, mais il n’a pas encore abattu son jeu. Et en bon pragmatique il ira chercher son inspiration ailleurs si ceux-ci ne sont pas à la hauteur des èvènements.

    Sur un point précis, votre analyse est, me semble-t-il, totalement erronnée. Obama vient de nommer son équipe pour l’environnement. Et bien elle comprend un prix nobel de physique qui était clairement opposé à Bush sur la question du réchauffement climatique. Il est bien entendu favorable aux énergies renouvelables. Un autre, est spécialiste des océans. Trois personnes clés, des pointures scientifiques toutes très sensibles et déjà connues pour leur engagement en la matière. Que vous faut-il de plus ?

    Au moins vous, vous reconnaissez que la Russie n’est pas blanche comme neige, qu’elle se réarme. Je suis d’accord aussi avec vous lorsque vous dites qu’il y a une course actuellement pour l’accaparement de ressources devenues rares. Il y là effectivement motifs à inquiétude.

    C’est aux opinions publiques de réagir et surtout de prendre conscience que nous ne sommes pas au spectacle, que chacun, en tant que citoyen, a son niveau, a une carte a jouer. Les théories consirationnistes n’ont jamais fait que le jeu des dictateurs. Si le monde est devenu dangereux comme vous dites, c’est parce peu de gens sont encore disposés à abandonner un mode de vie hyper compétitif et dispendieux. Mais les esprits évoluent. Beaucoup de gens sont dans le système sans y adhérer, au moment venu beaucoup l’abandonneront sans regrets.

  15. Il est vrai que la russie n’est pas accepter par la communauté internationale. Il est vrai que la russie cherche un peu trop a se mettre en avant.

    Mais si Obama étais le messi tant adulé par l’ensemble de la population étasunienne. Pourquoi en tant que philosophe ne résoud pas les injustices dans le monde. Faut savoir la destinée manifeste c’est bien le fait que les états unis se posent en tant que sauveur, alors pourquoi ne sauve t il pas les Palestinien de l’envahissement par les israelien ?
    Obama est un pantin dans le sens ou il sert juste d’unificateur et de relancement du patriotisme pour les USA (le modèle), Obama est un séducteur il a su se mettre en avant. Mais il ne commande rien!
    Le patriotisme c’est du nationalisme, limite du fanatisme, croire en le pays sans retenue. C’est le mieu lors d’une guerre.

    Mais pourquoi les visitent et les réunions entre chefs d’états ne résoud rien ? Pourquoi la france veut elle rentrer dans l’ OTAN? Pourquoi tout le monde achete des armes ?
    Pourquoi n’est on pas libre d’étre gouverner comme bon nous semble?
    Les élections démocratiques nous permettent vraiment t elle de controler notre pays par une volonté du peuple ?
    La volonté du peuple n’est elle pas controlée ?

    Enfin bon ce monde pue la merde !!!
    Ce n’est pas en se posant tant de questions qu’on va résoudre ces casses tetes qui ne le sont pas! Car au fond rien ne va changer, et ce seront toujours les meme qui resteront dans la merde.

    La seule chose que j’aime chez obama c’est sa volonter de vérifier les compte en suisse, enfin on va etre au courant du vrai financement qu’entretenais hitler avec le complexe militaro industriel.
    Et avec le livre de la grande conspiration bolchevique, j’espere qu’avec toutes ces info avec les compte on pourra vérifier ces thèses comme quoi hitler étais un pantin anti communiste. Le but étant de commencer a éliminer tous les leader communistes en europe occidentale , et puis d’attaquer la russie de façon extremement violente et y prendre le pouvoir.

  16. Déterrage… Voilà qui ne manque pas de piquant de relire l’échange qui a suivi la publication de cet article…
    « Commentaire par P.-Y. D. on 29 décembre 2008 9:44
    […]
    et puis, entre nous, je préfère Obama à Poutine.
    Entre un spécialiste du droit constitutionnel qui s’apprête à démanteler Guanntanamo et un Poutine, ex Kgébiste, j’ai fait mon choix. » »

    Effectivement, en 2014, il n’y a pas photo.
    Entre Obama, criminel de guerre prix nobel de la paix alors que ses troupes sèment désolation terreur et chaos et… qui n’a pas, tout spécialiste qu’il est, démantelé Gunatanamo et Poutine à la tête d’un pays à l’initiative d’un règlement politique de la question syrienne, il n’y a effectivement pas photo.

    Revenons à l’article, si je suis arrivé sur cette page, c’est qu’hier Annie Lacroix-Riz au cours d’un café politique organisé par le PRCF l’a mentionné comme ouvrage à lire absolument. Merci à ceux qui l’ont mis en pdf au téléchargement.

    Salutations fraternelles.

  17. A reblogué ceci sur Bernard Gilleron.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s