Grèce : le taux de chômage continue de monter, par la rédaction du Morning Star

 

source : The Morning Star (Royaume-Uni), 10 octobre 2013

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

 

L’institut statistique national grecque a prévenu que le taux de chômage continuait de grimper. Lire la suite

Publicités

Tsipras rassure les dirigeants du FMI à Washington: « Je ne suis pas dangereux : SYRIZA gardera la Grèce dans la zone euro »

syriza-grece

 

Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Le dirigeant du parti SYRIZA, Alexis Tsipras, continue la normalisation de sa formation après des séjours à Berlin et Washington où il a rassuré les dirigeants du FMI et de la Bundesbank sur sa pleine compatibilité avec leurs objectifs.

« A l’origine, il y avait quelques réticences envers M.Tsipras. Quiconque dirige un parti qui se nomme ‘Coalition de la gauche radicale’ n’engendre que scepticisme par ici. Mais ceux qui l’ont entendu parler ont trouvé un politicien modéré, bien moins radical que ce que nous attendions ».

Voilà les mots du directeur du think tank libéral Brooking Institutions, après la conférence qu’a réalisé Tsipras dans un des hauts lieux de la conception des politiques économiques libérales appliquées, entre autres, au FMI. Lire la suite

Pas de liberté dans l’UE, par la rédaction du Morning Star

kke dyn009_original_200_229_jpeg_2586424_24460ab4152aedaaed19de108db5fc92

source : The Morning Star online, 13 décembre 2012

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

De même que les politiciens néolibéraux ont réussi à imposer une fausse représentation de la crise économique provoquée par l’action des banques privées, de même les avocats du super État européen ont réussi leur coup.

Quels que soient les problèmes de l’Union Européenne, et en particulier de la zone euro, le traitement prescrit préconise toujours plus d’Europe. Lire la suite

La crise grecque et la militarisation, par Martin Hart-Landsberg

Les achats d’armements français et allemands sont une des causes méconnues de la crise grecque, d’après l’économiste étasunien Martin Hart-Landsberg.


source : Reports from the Economic Front (Etats-Unis), 6 Juin 2012

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

La Grèce est en récession depuis près de deux ans et son économie est encore sur une pente glissante. Son taux de chômage est de 20,9%, le taux de chômage des jeunes est de 48%. Dans les termes du rédacteur économique du Guardian : Lire la suite

Tsipras de SYRIZA promet de sauver le capitalisme grec et européen, par Chris Marsden

source : World Socialiste Website, 14 Juin 2012

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Sans une implosion de la zone euro, les chances d’une sortie de crise dans une Grèce devenue le maillon faible du capitalisme européen sont minces. Elles ne sont cependant pas nulles, et SYRIZA est sans doute la formation la plus capable de les concrétiser. C’est pourquoi Changement de Société se réjouit d’avance d’une probable continuation du succès de la coalition de la gauche radicale. Mais le risque reste fort que la politique que mènera Alexis Tsipras, s’il se montre capable de constituer un gouvernement après les élections législatives de dimanche prochain, ne parvienne pas à relancer l’économie grecque. Il est prévisible que, tout en redressant les finances publiques par une augmentation des recettes, SYRIZA opère des transferts au profit des plus modestes. Dans une Europe sans frontière, cependant, de tels transferts vont probablement alimenter la croissance…allemande ! Dès lors, la question se pose de savoir si, mis au pied du mur de l’échec de son programme, Tsipras en tirera les conséquences en renonçant à son eurolâtrie ou s’il effectuera un virage libéral pour sauver l’Union. Le texte ci-dessous analyse entre autres un article récemment publié par Tsipras dans le Financial Times, dont le contenu laisse présager du pire. Il va sans dire que Changement de Société ne partage pas l’intégralité de l’intéressante analyse de la groupusculaire organisation gauchiste derrière le World Socialist Website. On lira également l’entretien suivant accordée par une élue de SYRIZA au quotidien français Le Monde ainsi que le récent article traduit par Changelment de Société sur le budget militaire grec. Lire la suite

Le vrai visage de SYRIZA : « La rigueur n’est pas la condition sine qua non de l’appartenance à l’euro »

sources : Le Monde/ Europe Solidaire Sans Frontières

Changement de Société se réjouit des succès de la gauche de la gauche grecque, notamment du KKE et de SYRIZA.  Sorte de Front de Gauche grec, membre du PGE, comme le Parti de Gauche et le PCF, cette dernière formation est la troisième force politique du pays et devrait faire un score élevé aux élections législatives de ce mois-ci.  Elle défend un abandon des politiques d’austérité, un arrêt des remboursements et un audit de la dette grecque, le rétablissement des salaires des travailleurs grecs, ainsi que des pensions des retraités, et la nationalisation des banques ayant reçu des fonds publics. C’est un des meilleurs  programmes politiques de tout le continent européen, à ne considérer du moins que les partis ayant des chances significatives d’arriver au pouvoir dans les deux ou trais années à venir. Malheureusement, Syriza défend l’Union et sa monnaie, qu’il s’agit pour la coalition de gauche non pas de démanteler mais de réformer, comme en témoigne l’entretien ci-dessous. Pourtant, il y a de bonnes raisons de souhaiter une sortie de la Grèce de l’Union et un démontage progressif de celle-ci. A ce sujet, on lira par exemple Pour la Grèce- et pour l’Europe- la vraie calamité est d’attendre avant de sortir de l’euro, par Simon Jenkins. Il n’est pas impossible que, dépassé par les événements, SYRIZA finisse par accepter de mauvais cœur une sortie de l’euro, mais l’entretien publié ci-dessous ne laisse pas entrevoir une telle issue. Au contraire, SYRIZA exclut « une action unilatérale qui pourrait se traduire par des sanctions ». (Marc Harpon) Lire la suite

La leçon économique donnée par Chavez à l’Europe, par Richard Gott

source : The Guardian (Royaume-Uni), 16 mai 2012

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Le rejet des politiques néolibérales par Hugo Chavez donne une exemple prometteur à la Grèce et aur este de l’Europe. Lire la suite