L’Ecole Latino-Américaine de médecine aujourd’hui (2/5), par Don Fitz

source : Monthly Review, février 2011

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société.

Voici la suite de l’article publié par la Monthly Review sur l’Ecole Latino-américaine de Médecine, à La Havane. La première partie est publiée .

Des brigades médicales étudiantes

Après la remise des diplômes de la troisième promotion de l’ELAM, le Congrès des Etudiants a proposé de créer l’opportunité de travailler sur des projets spécifiques durant les mois de vacances d’été. Les professeurs ont approuvé et les étudiants ont commencé à concevoir des projets connus sous le nom de Brigades Etudiantes pour la Santé (Brigadas Estudiantiles por la Salud, ou BES), dans le cadre desquelles ils vont dans des cliniques dans des communautés pauvres des villes ou des campagnes d’Amérique du Sud et d’Amérique Centrale, de même que dans le reste du monde, y compris les Etats-Unis. Lire la suite

Publicités

Réflexions sur les configurations révolutionnaires égyptienne et tunisienne, par Hamit Bozarslan

source : A l’Encontre, 4 décembre 2011

En Tunisie, les négociations se prolongent, en ce début décembre 2011, sur la formation d’un nouveau gouvernement, suite aux élections de novembre. Le président de la république par intérim, Foued Mebazaa, et le premier ministre du gouvernement de transition, Béji Caïd Essebsi, insistent sur le maintien d’un «gouvernement de gestion des affaires courantes pour garantir la continuité dans le fonctionnement du service public».

En Egypte, les 28 et 29 novembre, les élections ont eu lieu dans neuf gouvernorats, incluant Le Caire et Alexandrie; ce fut la première étape d’un processus électoral en trois phases dont la deuxième est fixée aux 14 et 15 décembre. Lire la suite

Durban, le sommet de la dernière chance, par Leandro Maceo Leyva

source : Granma

LA 17e Conférence mondiale sur le changement climatique qui se déroulera jusqu’au 9 décembre à Durban, en Afrique du Sud, suscite de nombreuses interrogations. Les gouvernements arriveront-ils à un consensus pour reconduire le protocole de Kyoto, qui expire en 2012 ? Parviendront-ils à un accord pour un changement indispensable des actuels patrons de production et de consommation à l’échelle mondiale nous permettant d’évoluer vers un modèle économique vraiment durable ? Les pays responsables de la plupart des émissions de gaz à effet de serre accepteront-ils d’apporter une contribution sensible à leur réduction ? Finira-t-on par reconnaître la dette écologique des pays du Nord envers les nations en voie de développement ? Lire la suite

Les terribles révélations sur la fin de Kadhafi, par Morice

source : Agoravox

 

Décidément, sur la fin de Kadhafi on en apprend un peu plus chaque jour, et les éléments qui nous parviennent à la longue démontrent de plus en plus que sa mort devient chaque jour un peu plus la résultante soit d’une erreur de communication entre participants à l’intervention, soit à un réglement de comptes entre pays y ayant participé : aujourd’hui, des mercenaires fort proches de ceux qui accompagnaient le dictateur qui tentait de fuir son pays parlent carrément de « trahison ». Selon eux, des « puissances occidentales » avaient donné leur accord pour extraire Kadhafi de son pays. C’est pour cela d’ailleurs que ces mercenaires sud-africains (voir ici ce qui en avait été dit) avaient accepté leur mission qui devait se passer pour eux sans trop de problème avec l’accord passé. Le tir d’un missile Hellfire largué d’un Reaper américain et l’envoi de deux bombes françaises larguées de Mirage 2000 ont semble-t-il anéanti leur mission. Kadhafi ne devait pas mourir ce jour-là : il devait clairement s’échapper, avec l’accord de la rebellion et de certains pays engagés pourtant dans le conflit. Qu’est ce qui a grippé l’opération, et qui a pris cette initiative, voilà qui est désormais la question à résoudre. On peut également poser autrement la question ; qui donc pouvait avoir intérêt à voir disparaître aussi rapidement Mouammar Kadhafi… Lire la suite

Réflexions de Fidel : LE RÔLE DE TUEUR DE L’OTAN (Cinquième partie)

Le 9 mars, j’ai publié de nouvelles Réflexions intitulées : « L’OTAN, la guerre, le mensonge et les affaires » sur le rôle de cette organisation belliciste.

J’en sélectionne les paragraphes fondamentaux : Lire la suite

Réflexions de Fidel : LE RÔLE DE TUEUR DE L’OTAN (DEUXIEME PARTIE)

Voilà un peu plus de huit mois, le 21 février dernier, j’avais affirmé, absolument convaincu : « Le plan de l’OTAN est d’occuper la Libye. » C’est sous ce titre que j’avais abordé pour la première fois ce point dans des Réflexions dont la teneur semblait relever de la fantaisie.

Je reprends ci-dessous les facteurs qui m’avaient conduit à cette conclusion :

Lire la suite

Réflexions de Fidel : LE RÔLE DE TUEUR DE L’OTAN

Cette brutale alliance militaire est devenue le plus perfide instrument de répression qu’a connue l’histoire de l’humanité.

L’OTAN a assumé ce rôle répressif dès que l’URSS, qui avait servi de prétexte aux États-Unis pour la créer, a eu cessé d’exister. Ses visées criminelles sont apparues au grand jour en Serbie, un pays slave dont le peuple avait lutté si héroïquement contre les troupes nazies durant la Deuxième Guerre mondiale. Lire la suite