Le Bureau de la Zone Spéciale de Développement de Mariel a un an, par Eileen Sosin Martinez

source : Opciones (La Havne), 05 novembre 2014

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société

 

La Zone Spéciale de Développement de Mariel (ZEDM) a tenu un forum des échanges, un excellent moyen d’attirer les investisseurs, dans le cadre créé par la présente Foire Internationale de La Havane.

Les investisseurs nationaux et étrangers ont reçu un guide leur présentant, au niveau national et international, les possibilités du pays, sa culture, ses indicateurs sociaux, sa participations à des organisations multilatérales, les points forts de son capital humain et les accords commerciaux signés.

Le document contient les projets promus par la ZEDM et le Terminal pour Containers, chantier qui se profile comme l’un des futurs pôles logistiques des Amériques. De même, il contient, inséré dans la chemise dédiée au pays, un résumé de l’Éventail des Opportunités [1], avec des projets industriels, agroalimentaires, biotechnologiques, pharmaceutiques et des projets de chantiers.

Ana Tereza Igarza, la directrice du bureau ; a déclaré à la presse que les principales questions rencontrées portaient sur les possibilités de participation de plus d’un investisseur dans les projets en cours ou sur le droit du travail. Plus rarement, certains chefs d’entreprise étrangers ont fait des propositions sur les meilleures façons d’investir et ont pris les coordonnées de leurs pairs cubains.

« La Foire Internationale de La Havane offre de larges opportunités commerciales au Bureau, puisque notre stand se trouve dans l’entrée du Pavillon Central, ce qui nous permet d’interagir avec les investisseurs, de cibler notre stratégie de promotion sur certaines entreprises, et de prendre à temps les contacts étrangers pour des forums commerciaux » a déclaré Igarza.

La dirigeante a expliqué par ailleurs que, en ce moment, notamment dans les domaines de l’énergie solaire photovoltaïque et de la construction,se préparait la création d’infrastructures, principalement dans les zones A3, A4 et A8, en plus de terrains extérieurs à la ZEDM.

« Nous travaillons avec un groupe d’entreprises déjà avancées dans leurs projets, et nous prévoyons qu’entre la fin de cette année et le début de la prochaine, elles puissent avoir en main les approbations nécessaires à leur installation dans la Zone » a-t-elle affirmé. « Je me réjouis qu’existent déjà les services basiques en matière d’électricité, d’eau et de télécommunications. »

Actuellement, plus de 36 pays envisagent de s’établir à Mariel. L’Espagne, Cuba, l’Italie, le Vietnam, la Chine, la Russie, la France, le Brésil, le Mexique, la Hollande et le Canada, entre autres, sont à l’origine des initiatives les plus nombreuses.

Brascuba, parmi les premiers

Avec bientôt vingt ans d’activité à Cuba, BRASCUBA consolide sa présence sur les marchés intérieur et extérieur. Ce n’a pas été une tâche facile mais le travail actif et efficace des équipes l’a rendue possible.

La marque fétiche de l’entreprise, Popular |2], avec sa nouvelle image, offre maintenant une présentation totalement nouvelle, plus moderne, novatrice, avec du relief et des couleurs vives, non seulement sur les emballages mais aussi sur les filtres.

D’après les informations données dans la présentation de la FIHAV [Foire Internationale de La Havane, ndt], avec une hausse des exportations par rapport à l’année précédente, la croissance du commerce extérieur de Brascuba a repris.

Pour continuer à croître, l’entreprise est en train d’achever les études de faisabilité pour la construction d’une usine dans la Zone Spéciale de Développement de Mariel, études qui, une fois menées à terme, seront présentées pour approbation aux autorités de la Zone. L’usine projetée disposera des technologies les plus avancées pour la fabrication de cigarettes et permettra d’élargir les capacités productives de Brascuba, qui, aujourd’hui, sont limitées, tout en réduisant notablement les coûts de fabrication et en augmentant les possibilités d’innovation pour mettre sur le marché des produits toujours plus compétitifs.

[1] la cartera de oportunidades, littéralement, le dossier des opportunités, est une mesure permettant aux entreprises cubaines de solliciter, en cas de besoin de capital, des investisseurs nationaux (publics) et étrangers privés. Intégrée dans la loi n°118 sur l’investissement étranger, cette mesure ne concerne pas les entreprises relevant des secteurs de la santé et de l’éducation.

[2] Marque de cigarettes.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s