La discrimination à l’identité de genre n’est pas vaincue par notre législation, par Mariela Castro Espin.

 

Mariela Castro dirige le CENESEX, le Centre National pour la Santé Sexuelle, à La Havane. Elle est la fille du président Raul Castro.

Source : le blog de Mariela Castro, 21 juin 2014

La récente publication à la Gazette Officielle de la Loi 116 du Code du Travail a soulevé des critiques liées à l’absence, parmi les motifs de non discrimination, de mention de l’identité de genre. Ces critiques mettent en évidence une sensibilité croissante, dans la société cubaine, au thème de l’identité de genre, en continuité avec les recommandations de la Première Conférence du Parti Communiste de Cuba. Cette situation exige la plus grande attention de notre société et met en relief la nécessité de renforcer le travail de la communauté et de ses représentants pour atteindre ces objectifs. Lire la suite

Le Bureau de la Zone Spéciale de Développement de Mariel a un an, par Eileen Sosin Martinez

source : Opciones (La Havne), 05 novembre 2014

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société

 

La Zone Spéciale de Développement de Mariel (ZEDM) a tenu un forum des échanges, un excellent moyen d’attirer les investisseurs, dans le cadre créé par la présente Foire Internationale de La Havane.

Les investisseurs nationaux et étrangers ont reçu un guide leur présentant, au niveau national et international, les possibilités du pays, sa culture, ses indicateurs sociaux, sa participations à des organisations multilatérales, les points forts de son capital humain et les accords commerciaux signés. Lire la suite

Editorial du New York Times : Un échange de prisonniers avec Cuba

Antonio Guerrero est l'un des cinq antiterroristes cubains emprisonnés à Miami.

Antonio Guerrero est l’un des cinq antiterroristes cubains emprisonnés à Miami.

source: The New York Times, 02 novembre 2014

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Le point de vue exprimé ci-dessous n’est évidemment pas exactement celui de Changement de Société. Nous ne considérons pas Cuba comme un « Etat policier » ni les projets de déstabilisation de Washington comme « démocratiques ». Cet article méritait cependant d’être traduit, pour ce qu’il indique de l’actuel réchauffement des relations entre Cuba et les Etats-Unis. On aura à ce sujet noté les remerciements de John Kerry concernant l’implication de Cuba dans la lutte contre le virus ébola. Si cette tendance devait continuer, l’espoir d’une libération des trois derniers héros cubains enfermés à Miami pourrait se concrétiser assez vite. On pourrait peut-être même oser rêver, à plus ou moins long terme, d’une levée du blocus imposé par les Etats-Unis à la petite île révolutionnaire. (Note de Marc Harpon)

Il y a près de cinq ans, les autorités cubaines ont arrêté un sous-traitant de l’Etat américain, Alan Gross, qui travaillait pour un programme secret d’expansion de l’accès Internet sur l’île. Alors que de plus en plus de dirigeants à Washington et à La Havane souhaitent ardamment engager la normalisation des relations, la prolongation de l’incarcération de M. Gross est devenu un obstacle majeur à une avancée diplomatique. Lire la suite