Maduro annonce cinq grandes révolutions dans un bouleversement du gouvernement vénézuélien

venezuela flag drapeausource : Telesur English

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Dans des déclarations au pays mardi soir [02 septembre, ndt], le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a annoncé ce qu’il a décrit comme « cinq révolutions », pour répondre au besoin de « perfectionner les services que nous rendons au peuple ».

Maduro a dit que les révolutions seraient « une nouvelle façon de fonctionner » pour le gouvernement, et a souligné le besoin d’un État plus « efficace ».

Les cinq révolutions présentées ci-dessous, a-t-il dit, « devraient être liées, et devraient définir les politiques du gouvernement, donnant du pouvoir au peuple. Ce sera le peuple qui guidera les politiques du gouvernement. »

La première révolution esquissée par Maduro est la révolution économique, soutenant la production « dans le but de garantir la stabilité ».

« Tous les efforts du gouvernement devraient être concentrés sur ce point, pour faire de cette révolution un succès » a-t-il dit.

La seconde révolution est la révolution de la connaissance, qui implique la science, la technologie et la culture. « J’appelle tout le Venezuela, les jeunes, les étudiants, les enseignants, à prendre part à cette révolution, à prendre part au développement social du pays, à son développement spirituel, à former une nouvelle éthique pour une nouvelle société. » a déclaré Maduro.

Les missions constituent la troisième révolution. Maduro a souligné leur importance dans la « construction du socialisme et la création de la nouvelle société, dans laquelle les droits sociaux et la vie sont garantis. »

La quatrième révolution implique les politiques publiques et le fait de « créer un nouvel État, qui soit réellement démocratique, qui se fonde sur la justice et sur les droits ». Il vise à transformer toutes les structures de l’État et à mettre un terme à « ce qui reste de l’État bourgeois ». Maduro a souligné l’importance du combat contre la corruption.

Dans le cadre de cette quatrième révolution, il a aussi annoncé une série de nouveaux ministères et de nouvelles structures. Maduro a annoncé un délai pour que les mouvements sociaux élisent des « conseils présidentiels populaires », y compris pour les communes, les femmes, les jeunes, la culture et les ouvriers. Les élections se tiendront en septembre et en octobre.

Concernant les ministères, ils seront restructurés, certains seront combinés, et beaucoup deviendront des « vice-présidences ». La vice-présidence à l’économie et aux finances, par exemple, regroupera six ministères. Le ministre du pétrole ne sera plus Rafael Ramirez. Ramirez sera désormais ministre des affaires étrangères. Isabel Delgado est la nouvelle ministre du commerce, José Cabello de l’industrie, Giuseppe Yoffreda des transports et José Berreteran de l’agriculture. Andres Izarra demeurera ministre du tourisme. Il y aura aussi une vice-présidence pour la sécurité et la souveraineté alimentaire. Les ministères de l’enseignement supérieur et de la science et de la technologie seront combinés, et dirigés par Ricardo Menendez.

Maduro a déclaré que la cinquième révolution serait celle du « socialisme territorial ». Il a expliqué qu’elle consoliderait le modèle des communes et créerait un « nouveau modèle écosocialiste ».

« Il ne s’agit pas d’écologie, il s’agit d’écosocialisme. L’écologie ne suffit pas » a déclaré Maduro.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s