Nouvelles de Crimée, par Danielle Bleitrach (depuis la Crimée)

source : Histoire et Société, 07 juin 2014

Une rue de Yalta, la Crimée est calme, sereine, une sorte de langueur orientale qui s’étire dans la paix russe. Tout le monde ici, même ceux qui dans le fond n’auraient pas tout à fait souhaité le rattachement, nous disent à propos de celui-ci: « ça a été incroyablement tranquille! Maîtrisé d’un bout à l’autre par les responsables locaux et grâce à la présence des gentils et souriants petits hommes verts.Auprès des quels on venait en famille se faire photographier.

D’autant plus que cette prise en main a été précédée d’une panique faite de rumeurs, une sorte de grande peur médiévale.Il était question des gens du Maïdan qui venaient pour massacrer les Russes.Encore aujourd’hui, il existe des analyses de gens sérieux qui argumentent sur ce qui se préparait et comment le bain de sang a été évité simplement en avançant la date du référendum, nous y reviendrons. Mais dans ce temps de grande peur, en gros février, Les gens se sont mis à garder les statues de Lénine, des milices d’autodéfense spontanée, ils se sont mis à nettoyer les graffitis qui les polluaient.

C’est là aussi quelque chose qui mériterait une enquête, cette peur du Maïdan qui semble avoir déferlé sur les zones russophones. Et la réponse calme du choix de l’autonomie puis du rattachement. Cette idée est très forte dans les esprits, et la plupart des gens insistent là-dessus: rien n’a été bouleversé, les gens vaquaient à leurs occupations et peu à peu un autre ordre politique s’installait sous la protection des gentils hommes verts.  »
Les journalistes affluaient et cherchaient le sensationnel, mais à partir du moment où il y a eu dans les rues les gentils et souriants hommes verts, tout s’est passé dans la tranquillité sans que nous ressentions d’inquiétude! » disent unanimement les gens. Ils se moquent de la télévision ukrainienne qui raconte que les gens fuient la Crimée, qu’il y a des désordres et disent qu’on leur téléphone pour leur demander comment ça va d’Ukraine, de Russie. Ils rient et expliquent que ça va bien. Le terme gentil et souriant hommes verts veut aussi dire courtois. IL s’agit bien des hommes verts en armes qui ont pris position juste avant le référendum. Ce qui a fait croître la côte de Poutine avec l’idée « il nous protégera du désordre ». De la période, il est resté des milices d’autodéfense qui gardent les bâtiments publics, on ne sait jamais.

Alors unanimité? Il y a bien sur des gens qui ne sont pas satisfaits, même si on ne les entend pas réellement. Les plus critiques paraissent de ce fait des jeunes communistes qui affirment: « Poutine nous protégera tout autant qu’il aura quelque chose à prendre! » et ilS ajoutent: « des oligarques russes ce n’est pas mieux que des oligarques ukrainiens »;<Néanmoins, ils ont pris une part active au référendum, ça fait partie de leur conception du rôle du parti, faire avec le peuple, pour le peuple et là l’élan était pour le rattachement à la Russie, aussi ils ont pris une part active au référendum et ont participé au front patriotique qui s’est constitué à l’occasion, mais dès maintenant ils ne veulent pas d’illusion… Ainsi ils notaient que certes les pensions avaient doublé mais les prix aussi et les salaires. stagnaient.

Tout cela mérite réflexion et nous y reviendrons bientôt dans d’autres articles mais que nous n’avons pas eu le temps d’écrire encore… Donc ce petit mot à la hâte pour vous dire que nous avons beaucoup et bien travaillé pour préparer des réunions d’aide et de soutien en France, rencontré les dirigeants du parti et plein de gens formidables. Résultat nous sommes fatiguées, et j’ai précédé vendredi soir Marianne, qui arrivera dimanche soir, dans un petit hôtel au bord de la plage.

Dans le patio de l’entrée, nous sommes accueillies par un buste gigantesque de Lénine doré, encadré de drapeaux rouges. Il Y a sur deux étages des coursives avec une vingtaine de chambres à chaque étage, donnant sur le buste de Waldimir Illitch. Le tout enfoui sous des grappes de roses odorantes comme nous n’en avons plus en France.Leur parfum est si puissant qu’il me met dans la bouche le goût de ce breuvage divin, découvert ici, un thé noir corsé sucré seulement avec la confiture de rose… Les prix sont incroyables, 50 euros pour être logé une semaine.C’est ouvert au tourisme et Marianne qui a l’esprit d’entreprise envisage déjà d’y tenir des congrès d’esperanto. Mais c’est aussi là que, Lénine oblige. le parti organise ses séminaires et les fêtes de pionniers… demain il arrive une groupe de jeunes communistes du Donbass… je vous en dirai plus bientôt, mais j’ai déjà matière pour trois articles, l’information s’accumule sans que nous ayons le temps de l’utiliser, c’est aussi pour cela que nous avons choisi ce stage au bord de la mer.Nicolaïev, une station balnéaire en fait un entassement d’édifices d’un kitch pas possible sans permis de construire, cela ressemble aux immeubles que les gitans se font construire en Roumanie, des décors hollywoodiens toujours inachevés, le fer du béton a nu et des statues en stucs… Et dans cet entassement sans permis de construire qui pue la corruption et les passe-droit, il y a des poches préservées, des jardins ouvriers avec leurs étendoirs, une ambiance comparable à celle de mon enfance méditerranéenne, des familles avec leurs paniers qui se rendent sur une plage miraculeusement préservée, des galets et des restes de blockaus dont les enfants s’emparent… Franchement rien que pour découvrir cet espace où se déposent les débris de l’histoire que chacun recycle au gré du meilleur pour sa progéniture, il faut que vous envisagiez de passer vos vacances en Crimée… Et puis à Simféropol, vous trouverez des tentes sous lesquelles on organise l’aide pour le Donbass qui a eu moins de chance…

Autre chose et pas tout à fait, je n’arrive pas accéder à mon compte face book, est-ce que certains de mes amis qui lisent ce blog pourraient le signaler à d’autres amis qui sont également préoccupés de la situation dans le Donbass parce qu’il faut songer à la suite et aux liens, à la diffusion de l’information en France. je pense à vous et singulièrement à toi jeanne dont je devine les peurs…
à bientôt

danielle et marianne

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s