Venezuela : la NLG (USA) publie un rapport sur le processus électoral vénézuélien

 

source : National Lawyers Guild (USA); 27 août 2013

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Les observateurs électoraux de la National Lawyers Guild (NLG) des États-Unis ont publié leur rapport aujourd’hui [le 27 août 2013], concluant que le processus électoral de la présidentielle de 2013 était juste, transparent, participatif et bien organisé.

Cinq membres de la délégation de la NLG ont pris part à une large délégation comptant plus de 130 parlementaires, deux anciens présidents, des membres de commissions électorales, des journalistes, des représentants d’ONG militant pour les droits de l’homme à travers le monde. Les observateurs électoraux ont circulé entre les bureaux de vote à travers le pays le jour de l’élection.

Le rapport de la NLG décrit un système qui fait tout pour encourager l’inscription sur les listes et la participation au vote de même que l’utilisation de technologies avancées- y compris l’identification par empreintes digitales et la délivrance d’un reçu papier pour le vote électronique- pour assurer la précision et prévenir la fraude. La participation active de témoins membres des partis locaux et la présence d’observateurs nationaux et internationaux fournissent des garanties supplémentaires. De plus, les observateurs ont découvert un système fiable dans lequel 54% des reçus étaient examinés aléatoirement après la fermeture des votes le jour de l’élection pour assurer que les reçus papiers correspondaient aux votes enregistrés par les machines.

Une seconde délégation NLG a voyagé au Venezuela après l’élection pour observer l’audit élargi [des reçus] demandé par le candidat de l’opposition, Henrique Capriles, et approuvé par le Conseil National Eléctoral (CNE). L’audit élargi a été mené sous la supervision d’une équipe technique de 30 professeurs et autres professionnels de l’Université Centrale du Venezuela. L’audit élargi a conclu que sur « les bulletins de vote examinés, 4 596 432 ne présentaient pas la moindre incohérence avec les relevés des machines utilisées pour le vote, ce qui représente 99;98% du total ».

Le rapport contient aussi une présentation du processus légal mené par l’opposition, notant une manque de preuves. Citant un échec à fournir des « preuves suffisantes », la magistrate Gladys Guiterrrez a annoncé que la court avait pris la décision unanime de rejeter la requête et d’imposer une amende à l’opposition pour abus de procédure.

Décrivant l’indépendance du CNE, le rapport conclut : « Nous avons trouvé que la présidente du CNE, Tibisay Lucena, et les autres membres du CNE étaient sérieusement soucieux d’améliorer le processus électoral et d’assurer que chaque adulte vénézuélien, indépendamment de son affiliation partisane ou de son favori, ait accès au vote et que chaque vote soit compté, ».

« Les États-Unis auraient raison d’intégrer certaines vérifications et pratiques de sécurité devenues routinières au Venezuela pour améliorer aussi bien le niveau de participation que la crédibilité de nos élections » a dit le Président de la NLG Azadeh Shahshahani. « Organiser les élections un dimanche faciliterait l’accès des travailleurs et l’utilisation de machines délivrant des reçus augmenterait la crédibilité et permettrait la vérification des résultats »

La marge en faveur de Nicolas Maduro, bien que faible, était comparable à celle observée dans des élections serrés aux États-Unis, comme par exemple les marges en faveur de Kennedy en 1960 et de Bush en 2000 et 2004. La National Lawyers Guild appelle les États-Unis à saluer les élections vénézuéliennes comme les nations du monde ont sans soupçon salué les nôtres. Comme l’a reconnu Jimmy Carter, le système de vote électronique vénézuélien avec ses reçus en papier est « le meilleur au monde » et de ce fait mérite autant de respect que le nôtre.

Daniel Kovalik, un membre des deux délégations qui enseigne les Droits de l’Homme a dit : « Comme le montre ce rapport, les élections vénézuéliennes du 14 avril ont été libres et justes et la CNE [Commission Nationale Electorale, ndt]continue à se donner beaucoup de mal pour assurer l’intégrité et la fiabilité du système électoral vénézuélien »

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s