L’économie vénézuélienne enregistre une hausse de 2,6% dépassant ce qu’on attendait au deuxième trimestre, par Ewan Robertson


source : venezuelanalysis.com, 23 août 2013

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Mérida, 23 Août 2013. L’économie vénézuélienne a connu une croissance du PIB plus forte que prévu, avec 2,6% sur la période avril-juin de cette année, tandis que la Banque Centrale du pays prédit que l’économie continuera à croître tout au long de 2013.

Les chiffres sont une bonne nouvelle pour le Président Nicolas Maduro, et suggèrent que le gouvernement est en train de vaincre les problèmes économiques qui ont affecté la popularité de Maduro durant la campagne pour l’élection présidentielle d’avril.

« Je veux remercier les équipes économiques du gouvernement. Une bonne nouvelle publiée aujourd’hui qui rend les gens amers encore plus amers…après les sabotages qu’ils [des secteurs de l’opposition] ont commis contre l’économie…nous assistons à une lente mais soutenable reprise » a dit Maduro hier.

La croissance totale pour les six premiers mois de 2013 par rapport à la même période de l’année dernière est de 1,6%, alors que l’économie vénézuélienne vient de connaître onze trimestres d’expansion soutenue du PIB.

Durant le premier trimestre de cette année, l’économie avait connu une croissance lente, avec un taux de 0,5%, dans le contexte d’une hausse de l’inflation et de la rareté. Le pays était aussi frappé par un choc politique en mars, avec le décès du Présient Hugo Chavez.

D’après un rapport publié hier par la Banque Centrale du Venezuela (BCV), les secteurs non-pétroliers qui ont le plus progressé durant le second trimestres sont la finance (24,3%), les communications (6,7%), l’eau et l’électricité (6,0%), l’industrie manufacturière (5,7%), le commerce (4,2%), les services locaux (3,6%) et les services publics (2,9%).

Cependant, le BTP (-6%) et le transport (-0,9%) ont régressé, de même que les mines, qui ont reculé de 22,2%. L’activité économique non-pétrolière a augmenté de 2,9%, tandis que la croissance pétrolière a progressé de 1,3%

Les deux secteurs économiques que le rapport du second trimestre de la BCV a le plus analysés sont le BTP et l’agro-alimentaire.

Le recul de la construction était dû à un ralentissement du programme de construction massif de l’Etat « du fait de l’achèvement d’un grand nombre de chantiers et parce que les nouveaux projets doivent passer par des processus de signatures de contrats, d’approbation et de financement ».

Pendant ce temps, l’industrie alimentaire a progressé de 9,3% au dernier trimestre, ce que le gouvernement verra d’un bon œil, en pleine lutte contre les actuelles pénuries relatives de certains produits de base.

Le rapport de la BCV stipule que les principales raisons de la croissance économique accrue sont la plus grande disponibilité des ressources et des matières premières, la croissance des importations dans divers secteurs, les politiques sociales de l’État national, et une plus grande demande de biens et services de la part des ménages ».

La BCV, qui travaille activement avec le gouvernement sur la politique économique, a avancé que la disponibilité accrue des matières premières et la hausse des importations étaient dues aux efforts faits par le gouvernement pour « approfondir l’efficacité » des mécanismes distribuant les devises étrangères aux compagnies vénézuéliennes.

Sur la base des chiffres du deuxième trimestre, le gouvernement et la BCV prédisent désormais une croissance économique totale d’environ 3% en 2013. Si l’économie continue ainsi, nous pouvons assurer que le Venezuela aura 3% de croissance ou plus en 2013 » a dit le ministre des finances Nelson Merentes hier lors d’une conférence de presse.

Interprétations
Certains économistes critiquaient l’estimation positive que faisait le gouvernement de la performance économique du pays ces derniers mois. Jose Guerra, économiste et professeur d’Université, a mis en question l’optimisme officiel concernant l’Etat et l’économie.

« Où es la réussite ? Durant la première moitié de 2013 le PIB a progressé de 1,6% et l’inflation de 25%. Durant les six premiers mois de 2012 le PIB a augmenté de 5,8% et l’inflation de 7,5% » a-t-il affirmé dans un tweet, d’après le quotidien conservateur El Nacional.

Toutefois, d’autres économistes ont interprété ces chiffres comme un signe que l’économie vénézuélienne continuerait de progresser tout au long de 2013.

«Ce [rapport] montre que l’économie continue à progresser et qu’elle a triomphé de l’ébranlement relatif du premier trimestre [de 2013]’»a dit l’économiste Jose Gregorio Piña, sur la chaîne publique VTV aujourd’hui.

« Les indicateurs nous révèlent que la situation [économique] va continuer de s’améliorer, surtout dans le secteur de la construction, grâce au coup de fouet de la Grande Mission LOgement », a-t-il poursuivi.

Tandis que les données de BCV montrent que les niveaux de rareté des aliments demeurent relativement élevés ces derniers mois, l’inflation sur un mois a baissé de 6,1% en mai à 3,2% en Juillet.

De plus, le chômage est tombé à 6,9% en juin, contre 7,4% en juin 2012, d’après l’Institut National des Statistiques, organisme public.

Le président de la BCV Eudomar Tovar a avancé lors d’une conférence de presse hier que les 2,6% de croissance du PIB en avril-juin ont créé quelques 200 000 emplois. « C’est quelque chose de très important parce que ce sont des gens dotés d’un revenu et, en conséquence, cela génère de la consommation et contribue au renforcement de l’économie » a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s