Pour défendre la position du PCF de refus de l’intervention armée en Syrie, quelques idées simples, par Gilles Questiaux

 

source : Réveil Communiste, 03 septembre 2013

Note de synthèse envoyée par GQ à la direction de section du PCF XXème :

 

[ cet argumetaire est destiné à répondre aux camarades qui ne comprennent pas pourquoi, à leur dire,  le PCF ne soutient pas (ou plus) la rebellion syrienne, et/ou qui pensent qu’il faut intervenir en Syrie pour créer un exemple qui banisse à jamais l’usage des armes chimiques – et oui, le débat en est là !]

 

1) L’intervention ne résoudra rien, les rebelles ne gagneront pas, mais l’intervention fera durer guerre, massacres et destruction. Il y a même un risque de guerre généralisée, voire mondiale, impliquant l’Iran, la Russie, le Chine.

2) Les faits ne sont pas établis quant aux responsabilités dans l’utilisation d’armes chimiques, et plus les Occidentaux fournissent de « preuves », moins ils sont convainquants. On se dirige vers une reédition des mensonges de 2003, sur les armes chimiques en Irak. Sans être grand clerc, on ne comprend pas quel intérêt le régime aurait eu de fournir le prétexte à une intervention internationale écrasante, alors qu’il est en train de gagner sur le terrain.

3) Par contre des armes chimiques ont été utilisées en effet le 21 août. Si ce n’est pas par le régime, c’est par les rebelles, comme ils l’ont déjà fait au printemps dernier (leur responsabilité a été établie par les inspections de l’ONU à l’époque). Loin de » punir » les auteurs du crime, on est sans doute en train de les couvrir et de les aider.

4) Intervenir, c’est dans les faits soutenir la rebellion armée qui se déchire entre proaméricains et jihadistes, comme en Libye. Or une victoire de cette opposition là, tenue à bout de bras par la CIA, les services turcs, qataris et saoudiens est tout simplement la pire éventualité, car elle est noyautées par des groupes criminels à tendance génocidaire (envers chrétiens, chiites, alaouites et Kurdes qui représentent en tout environ 25% de la population).

5) Enfin il ne faut pas se laisser impresionner par les médias qui dans cette affaire sont d’une partialité sans équivalent. Particulièrement la presse autrefois « de gauche » (Libération, Le Monde) qui est vendue de longue date à l’impérialisme américain.

6) Nous n’avons nous autres Français, aucun droit d’intervenir dans les affaires syriennes, pays que nous avons colonisé autrefois, et aucune « mission civilisatrice » pour y imposer notre « démocratie » qui ne reflète plus que la domination capitaliste la plus directe sur le pouvoir politique.

 

Un commentaire

  1. Les communistes qui soutiennent le principe d’une intervention impérialiste sur le sol arabe syrien sont tout simplement stupides (le Stupide, d’après Carlo M. CIPOLLA, est celui qui fait du tort à un autre ou à d’autres sans en tirer aucun avantage pour lui-même). Un communiste marxiste armé des moyens dialectiques pertinents d’analyse et d’une capacité d’intellection de la réalité d’aujourd’hui, mais aussi fidèle à son engagement de classe doit non seulement dénoncer les agressions impérialistes, il est également de son devoir d’adhérer à la lutte contre les criminels de guerre et leurs laquais corrompus dans le monde. Étranglés par la crise du système capitaliste, les élus des firmes multinationales et des oligarchies financières n’ont d’autre solution pour oxygéner les poumons d’un capitalisme agonisant que la guerre, le massacre de la population, la destruction de leur espace vital et le saucissonnage de leur territoire. Un tel communiste (je ne parle que du communiste parce que je suis communiste) qui soutient la frénésie guerrière des « solfériniens » est un opportuniste alors que la lutte contre l’impérialisme passe nécessairement par la lutte contre les opportunistes.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s