Les médias américains ignorent la grève des prisonniers à Guantanamo

prisonniers_guantanamo_photos[1]

source : http://www.cubadebate.cu/noticias/2013/03/26/medios-de-ee-uu-ignoran-huelga-de-presos-en-guantanamo/

Changement de Société remercie Maurice Lecomte, qui a traduit cet article.

Environ 130 prisonniers de Guantanamo sont en grève de la faim depuis environ sept semaines pour protester contre le traitement et les conditions dans cette prison, que le président américain Barack Obama a promis de fermer d’ici 2010, a indiqué le Centre pour les Droits Constitutionnels.

Les autorités, quant à elles, continuent de s’interroger sur les chiffres et disent qu’il y a seulement 26 prisonniers qui souffrent de la faim, alors que 8 sont alimentés de force. Toutefois, les autorités américaines nient qu’il y ait une grève.

 

«Nous avons entendu que les avocats ne sont pas autorisés à visiter les prisonniers. En outre, il ya une grande différence entre ce que disent les avocats et l’administration. Cela montre que l’administration est encore en train d’étouffer la situation, et qu’elle ne veut pas qu’elle se diffuse. Et cela signifie que quelque chose de grave se passe »,

a déclaré le journaliste d’investigation Andy Worthington.

 

A la consultation des passants dans la rue pour savoir s’ils pensent que le sujet devrait être couvert par les médias américains, la réponse est indubitablement positive. En attendant CNN, la chaîne la plus puissante du pays, omet la question de la grève de la faim et met l’accent sur d’autres aspects tels que, par exemple, l’argent destiné à rénover les installations.

 

« Personne ne parle de cela. Si cela se passait en Russie, si des gens avaient disparu dans un trou noir illégal en Russie et avaient été confrontés à une incarcération indéfinie, sans jugement ni accusation, sans accès à des avocats, les médias occidentaux seraient remplis de cette question »,

a déclaré le député britannique George Galloway.

 

Dans le secteur des nouvelles, les médias doivent se fixer des priorités et choisir les histoires qui méritent notre attention. Il s’avère que ;

–          non seulement les voix les prisonniers souffrant de la faim sont réduites au silence,

–          mais les citoyens restent confondus après avoir appris la vérité, les médias les ayant privés de choisir le contenu médiatique.

 

(Avec des informations de Russia Today)

Un commentaire

  1. Mais ils vont la fermer cette prison ou pas finalement?


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s