Cuba : Chaque étape compte dans le processus électoral, par Ana Margarita Gonzalez

assemblea nacional del poder popular

source : Trabajadores (Cuba), 24 décembre 2012

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société

Chaque étape du processus électoral a une importance capitale et se déroule conformément à la loi. Ainsi, se tiendront de ces jours-ci jusqu’au 31 janvier prochain les rencontres avec le peuple des candidats à la députation et à la délégation provinciales.

C’est la façon dont les nominés entrent en contact avec ceux qui voteront pour eux, et les choses sont ainsi depuis les élections générales de 1992-1993 ; ces échanges sont organisés par les directions des assemblées municipales et les commissions des candidatures de cet échelon, dans des lieux où les candidats peuvent interagir avec les travailleurs, les étudiants, les paysans, les soldats et les riverains des quartiers.

Une autre façon de savoir qui doit nous représenter pour cette Huitième Législature (2013-2018) consiste à lire les biographies, qui, avec les photos des candidats, sont affichées dans les lieux de grande fréquentation, dans les municipalités ou les districts où ils ont été nommés. Ainsi, les citoyens seront prêts pour exercer leur droit au suffrage dans les élections générales du 3 février prochain.

Pour ce scrutin, 612 candidats à la députation ont été proposés, représentant tous les secteurs de la société (67% des candidats ne sont pas déjà élus). Du total 48,86% sont des femmes, 37% sont noirs ou métis, et la moyenne d’âge est de 48 ans. Plus de 30% sont liés à la production et aux services ; 82, 68% sont diplômés de l’enseignement supérieur et 16,83% de l’enseignement secondaire et 0,49% ont un achevé le collège.

Un commentaire

  1. Le système cubain de désignation démocratique des dirigeants est suffisamment original pour que j’essaie un commentaire.
    Tout citoyen peut être candidat à une fonction municipale. Nulle propagande personnelle, pas de frais : cv et photo sont distribués par l’Etat partout. Et la recommandation est de voter pour tous…
    Ici pour les provinces (‘la délégation’) et le national (‘la députation’), c’est un peu différent. Seuls les élus municipaux peuvent se présenter, et le PC Cubain peut introduire des autres candidats au national. Ce sont dont des « nominés » (candidats ‘indirects’) qui peuvent être interrogés dans ces rencontres citoyennes qui restent au niveau municipal (ce qui est rare chez nous).
    Au moment où la démocratie est critiquée et où la ‘démocratie participative’ est vantée, en Europe, il faut rappeler ce système (même si mes informations datent un peu et méritent vérification).


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s