Le Washington Post publie une annonce sur la nécessité de la libération des cinq

source : Cubadebate (Cuba), 30 avril 2012

Changement de Société remercie Maurice Lecomte, qui a traduit ce texte.

À Washington DC et ses environs, les lecteurs du Washington Post du lundi 30 Avril ont pu voir le message alarmant d’une pleine page exigeant la liberté pour les Cinq Cubains injustement incarcérés dans les prisons des États-Unis depuis près de 14 ans.

L’annonce réalisée sous la direction du Comité national pour la libération des Cinq Cubains est soutenue par plus de 325 organisations et individus qui ont aidé à la publier.

Les principaux dirigeants politiques des organisations de défense des droits cités dans l’annonce sont :

– le lieutenant-colonel Lawrence Wilkerson, ancien chef de cabinet de l’ancien secrétaire d’Etat Colin Powell,

– l’ancien président américain Jimmy Carter,

– l’ancien procureur général américain Ramsey Clark,

– Miguel D’Escoto, président de l’Assemblée générale des Nations Unies de 2008 à 2011,

– Amnesty International,

– Alice Walker, auteur et Prix Pulitzer,

– 10 lauréats du prix Nobel,

– et le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire.

La mauvaise conduite du gouvernement des États-Unis dans la persécution politique des cinq est ainsi exposée dans cette annonce. L’ignorance par les journalistes de Miami -secrètement appointés par le gouvernement- des Cinq Cubains et de leur défense pendant le procès, alliée à la diabolisation des Cinq dans les médias, a été « au cœur de la condamnation injustifiée des Cinq. »

Gerardo Hernandez, Ramon Labañino, Antonio Guerrero, Fernando Gonzalez et René Gonzalez ont été arrêtés le 12 Septembre 1998 par le FBI, et soumis à un processus aux États-Unis pour des raisons politiques, lequel a été condamné dans le monde entier. Le procès a eu lieu dans l’environnement violemment hostile de Miami, en dépit de la requête de la défense pour un changement de lieu.

Bien que l’alerte au public ait grandi sur la situation des Cinq depuis leur arrestation, leur cas est encore loin d’être largement connu aux États-Unis.

« Chaque ligne dans les journaux, chaque minute à la télévision et à la radio concernant les Cinq Cubains dans leur mission contre le terrorisme et la campagne pour leur liberté a été une lutte. C’est pourquoi nous avons décidé de prendre une pleine page de publicité dans le Washington Post demandant que les politiciens, du président Obama aux membres du Congrès, et au ministère de la Justice de corriger cette terrible injustice et de libérer les Cinq » a déclaré Gloria La Riva, coordinatrice du Comité national. « Nous sommes profondément reconnaissants aux nombreuses personnes qui ont contribué à rendre possible la publication du présent avis. »

Le Comité national a publié sa première annonce pleine page dans le New York Times le 3 Mars 2004. Cela avait été jusqu’alors la plus grande exposition de la situation des cinq dans les médias. Depuis, il a publié des annonces dans d’autres médias et a tenu de nombreuses conférences de presse dans le cadre d’une stratégie médiatique pour briser le mur du silence qui entoure le cas.

Le Post est le journal le plus lu à Washington DC, et le sixième journal en importance dans le pays. Sa diffusion imprimée quotidienne est de 545.345 et on estime ses lecteurs quotidiens à environ 1.080.000. Selon Nielsen Ratings, c’est le journal le plus lu au Congrès, par le pouvoir exécutif, et à Washington c’est le seul journal que les dirigeants politiques lisent dans une journée bien remplie.

« Dire et faire comprendre au peuple américain que l’emprisonnement des Cinq Cubains est injuste est la tâche la plus importante pour obtenir leur libération », explique Chris Banks, membre du Comité national.

Les recours en habeas corpus pour Gerardo, Ramón, Fernando et Antonio sont menés dans le sud de la Floride, auprès du tribunal fédéral de district. Les actions en soutien, les protestations et les forums se multiplient dans tous les continents et à travers les États-Unis.

(Avec les informations à partir de ; www.freethefive.org)

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s