Les syndicats lancent une enquête internationale sur les attaques contre les droits des travailleurs

source : http://www.ituc-csi.org/les-syndicats-lancent-une-enquete.html?lang=fr

30 avril 2012 : La CSI organise la première enquête internationale du monde à l’intention des travailleurs dans un contexte où les salaires, les pensions, la sécurité sociale et les droits des travailleurs à être représentés par un syndicat et à effectuer des négociations collectives font de nouveau l’objet d’attaques.

De nouveaux éléments au sein du « Rapport de l’OIT sur le Monde du Travail 2012 » montrent comment les droits des travailleurs ont été érodés par les gouvernements entre 2008 et 2012 sous prétexte de la crise économique :

• 60% des réformes gouvernementales sur le marché du travail ont retiré des droits aux travailleurs ;

• 15 pays sur 25 ont assoupli les droits de licenciement collectif pour motifs économiques ;

• 65% des réformes sur le marché du travail ont retiré des droits aux travailleurs temporaires.

« Les gouvernements manquent à leurs engagements à l’égard des travailleurs en s’accrochant à des politiques économiques qui ont échoué. Le contrat politique entre le peuple et les politiciens élus est rompu.

« Dans un large éventail de pays, le secteur de la finance et les grandes entreprises dictent de plus en plus souvent les politiques aux gouvernements qui s’efforcent de traverser la crise économique mondiale », a déclaré Sharan Burrow, Secrétaire Générale de la CSI.

Dans le cadre de l’enquête de la CSI, on entendra les témoignages directs de travailleurs de Bulgarie, de Grèce, d’Indonésie, du Mexique, du Portugal et de Roumanie.

« Nous nous mobilisons pour défendre les droits fondamentaux dans des pays où s’ouvrent de nouvelles lignes de front en matière d’attaque contre les droits des travailleurs. Les politiciens doivent être plus ambitieux et répondre aux besoins des travailleurs », a affirmé Sharan Burrow.

Un éminent panel international participe à l’enquête internationale de la CSI, en particulier Jay Naidoo, fondateur du COSATU, Poul Rasmussen, ancien Président des Socialistes européens, et Maria Helena Andre, ancienne ministre du travail du Portugal.

La CSI a défini cinq menaces dans le monde à l’encontre de la situation et des droits des travailleurs :

• un système financier non réglementé ainsi que des marchés obligataires et des agences de notation qui ont le pouvoir de dominer les gouvernements et d’imposer des réductions de dépenses ;

• une course à l’austérité par les gouvernements européens ;

• la promotion d’une idéologie anti-travailleurs, notamment via la Chambre américaine de Commerce ;

• le legs du projet « Doing Business » de la Banque Mondiale et du rapport « Objectif Croissance » de l’OCDE ; et • les conditions requises par le FMI et la Commission européenne, qui amoindrissent les droits.

Membres du panel d’enquête international : Michael Sommer, Président de la CSI ; Sharan Burrow, Secrétaire Générale de la CSI ; Maria Helena Andre, parlementaire européenne, ancienne ministre du travail du Portugal ; Jay Naidoo, Secrétaire Général fondateur du COSATU, ancien ministre des communications d’Afrique du sud ; Poul Nyrup Rasmussen, ancien Premier ministre du Danemark et ancien Président des Socialistes européens.

Des auditions se dérouleront dans six pays en 2012, notamment en Roumanie le 7 mai, en Indonésie le 10 mai et au Mexique le 14 mai.

Le panel rendra compte de ses travaux en octobre devant le Conseil Général de la CSI.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s