Irak : le défilé du premier mai attire des milliers de personnes à Bagdad, par Salam Ali

source : People’s World (Etats-Unis), 2 Mai 2012

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

BAGHDAD – J’ai participé au défilé du premier Mai dans organisé dans le centre de Bagdad par le Parti Communiste Irakien. Des milliers de personnes ont défilé, agitant des drapeaux rouges, tendant des banderoles avec des revendications syndicales. L’ambiance était déterminée mais aussi festive.

L’Etat a commencé par refuser de donner un permis pour que la manifestation commence à Firdos Square et s’achève à Liberation (Tahir) Square. Le refus est arrivé seulement quatre jours avant le premier mai, en dépit du fait que la demande avait été faite par le parti huit jours plus tôt. Le prétexte du refus était léger et reposait sur l’affirmation que les manifestations ne sont pas autorisées à Liberation Square et que des travaux d’entretien étaient en cours à la place Firdos. On a découvert que c’était un mensonge puisqu’une manifestation à Liberation Square a été autorisée le jour même où on rejetait la demande du Parti Communiste !

Le parti a publié une déclaration, largement couverte par les médias irakiens, qui présentait le refus du gouvernement d’autoriser le défilé du premier mai comme un acte prémédité. Il intervient après plusieurs autres mesures récentes visant à harceler le Parti Communiste, réduire ses activités, parmi lesquelles une attaque ouverte des forces de sécurité contre le siège de son quotidien Tareeq Al-Shaab (La Voie du Peuple) à la fin du mois de mars. La déclaration du parti présentait également cette nouvelle mesure comme une autre tentative de supprimer les droits civils et la liberté d’expression garantis par la constitution.

Le parti a aussi souligné qu’il avait le droit, en accord avec la constitution, d’organiser des activités comme celle-ci.

Après l’expression d’un large soutien à la position des communistes et à leur droit d’organiser un défilé du premier mai, les autorités ont été forcées de donner leur accord, mais en imposant un parcours différent. Le défilé a eu lieu, le premier mai, et est parti d’une place proche du Théâtre National et a fini par un rassemblement massif au siège du parti, place Andalus, au centre de Bagdad.

L’événement a bénéficié d’une couverture exceptionnelle de a part des médias irakiens. Les dirigeants du parti ont été interrogés par plusieurs chaînes de télévision lundi soir, après une déclaration controversée du Premier Ministre Nouri al-Mailiki, dans laquelle il critiquait le recours aux manifestations et aux banderoles ! Cette déclaration a été largement interprétée comme une réaction à l’événement organisé par le Parti Communiste à Bagdad et dans d’autres provinces pour célébrer le premier mai. Il y a eu des manifestations à Basra, Hilla, Diwaniya et Nasiriyah. Le Parti Communiste du Kurdistan a également organisé des rassemblements devant le parlement régional du Kurdistan en avril et une manifestation à Sulaimaniyah.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s