Le coût humain de la guerre est trop élevé, par un ancien combattant d’Irak et d’Afghanistan (Gregory McLaughlin)

source : People’s World (Etats-Unis), 24 février 2012

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Avec l’achèvement en cours de la guerre en Irak, et la possibilité d’un proche conflit avec l’Iran, en tant qu’ancien combattant revenu sain et sauf d’Afghanistan, je pense au fait que beaucoup ne s’en sont pas tirés. Ils sont rentrés chez eux dans des sacs de plastique, ou alors blessés et estropiés. Combien de soldats, de membre du personnel d’appoint et de sous-traitants ont été ou seront blessés dans ces guerres impérialistes ?

En regardant les grandes chaînes d’information nationale, vous n’entendez parler que d’un ou deux soldats « blessés », mais les choses sont bien pires que ce qu’on veut laisser paraître. Regardons les chiffres.

D’après antiwar.com, en novembre 2011, les estimations étaient nettement supérieures à 100 000 blessés au combat, d’après certaines sources, et il ne s’agit que de l’Irak. Voyons les chiffes pour l’Afghanistan. La guerre en Afghanistan dure officiellement depuis 10 ans et, il y a quelques mois, le nombre de soldats américains tués était de 1896. Le nombre total de blessés depuis le début de la guerre afghane est de 14342.

Combien cela coûte-t-il de soigner ces soldats ? D’après Costsofwar.org :

Combien les États-Unis ont-ils déjà dépensé en soins aux anciens combattants jusqu’ici ? Combien le gouvernement fédéral a-t-il payé en soins médicaux et en pensions d’invalidité depuis 2001 ? A ce jour, 13,2 milliards de dollars ont été dépensés directement en soins pour les anciens combattants et 18,1 milliards ont été versés en pensions d’invalidité et autres allocations, pour un total de 31,3 milliards. Toutefois, ces chiffres sous-estiment sérieusement le coût total pour les raisons suivantes :

Le chiffre de 13,2 milliards de dollars concerne seulement les anciens combattants- et non pas les dépenses médicales de ceux qui sont encore sous les drapeaux. Un soldat blessé sur le champ de bataille est d’abord traité par le système médical militaire, par exemple dans les centres médicaux sur le terrain et ensuite dans les hôpitaux de l’Armée ou de la Marine, comme l’hôpital Walter Reed. Ce n’est que quand le soldat a été renvoyé chez lui qu’il ou elle peut demander à utiliser le système de santé des anciens combattants. Donc, il y a un délai entre le moment de la blessure et du traitement initial (payé par le Département de la Défense) et la période suivante où les soldats reçoivent l’attention médicale de l’Administration des Anciens combattants et représentent un coût direct pour le système de soins de cette Administration.

Pour les pensions d’invalidité, le soldat ne peut les demander également qu’après avoir été renvoyé chez lui. Toutefois, ce n’est que le début de la procédure, et il y a 6 à 12 mois de traitement des demandes pour les anciens combattants ayant rempli le formulaire pour la pension d’invalidité. Donc, encore une fois, il y a un délai entre le retour de l’ancien combattant et l’apparition des allocations dans le budget de l’Administration des Anciens Combattants.

Pourquoi ces jeunes hommes et femmes meurent-ils ? Est-ce parce que nous avons été attaqués le 11 Septembre ? Si c’est le cas, Oussama Ben Laden a été tué. Donc, alors, pourquoi sommes-nous encore là ?

Ces jeunes hommes et femmes ont perdu leurs vies, ou sont rentrés chez eux blessé ou estropiés à cause des politiques capitalistes et impérialistes de États-Unis. Le gouvernement étasunien a fait que ces jeunes hommes et femmes traversent ces épreuves, dans le but de prendre pied dans une zone où ils resteront longtemps après tout ça. Nous avons été envoyés là-bas pour renverser ce que les États-Unis appelaient des dictatures parce qu’ils ne voulaient plus « jouer au ballon » avec nous. Le gouvernement étasunien dit que nous sommes là-bas parce qu’ils sont des meurtriers, mais si nous regardons les vraies raisons, nous y sommes, et donc, nous devons être des meurtriers aussi. Soutenons nos troupes en les ramenant à la maison, et non pas en les renvoyant au feu.

Un commentaire

  1. et oui, c’ est bien cela l’ Empire du dit  » bien « , et la cohorte des chiens de garde, cohorte de tous les temps, de toutes les guerres coloniales et faites pour les marchands d’ armes et suivis des  » reconstructeurs « .
    La bataille pour la Paix devrait être pas seulement de bonne conscience  » religieuse  » mais très politique du point de vue social c’ est à dire de lutte de classe donc anti-capitaliste.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s