Les sourires dans les jardins publics. Entretien avec le représentant de l’Unicef à Cuba (3/3)

La Compagnie de théâtre infantile La Colmenita, de renommée internationale.

Source : Bohemia (Cuba), 25 novembre 2011

traduit de l’espagnol et présenté par Marc Harpon pour Changement de Société

Anthropologue de formation, José Juan Ortiz représentel’Unicef à Cuba. Il répond aux questions de Dainerys Machado Vento et Vladia Rubio, deux journalistes de la “revue d’analyse générale” Bohemia, la plus ancienne et la plus prestigieuse publication cubaine, éditée à La Havane depuis 1908. La troisième partie de la traduction porte sur la compagnie de théâtre infantile La Colmenita. Les deux partis précédentes sont disponibles ici et .

Quel est votre avis sur les projets de participation communautaire comme La Colmenita, une expérience répétée sans cesse à Cuba et ailleurs ?

Vous n’imaginez pas combien nous admirons le projet La Colmenita, le processus communautaire de participation et d’élaboration de son travail, et dont nous avons décidé en 2007 que les acteurs seraient Ambassadeurs de Bonne Volonté de l’Unicef.

Il s’accorde parfaitement avec les recommandations de l’Unicef pour la participation effective d’enfants à un projet culturel et récréatif. La Colmenita, X Alfonso, Raul Paz et Hernan Lopez Nussa sont nos plus anciens ambassadeurs culturels dans le pays.

Le projet a acquis une reconnaissance internationale partout où il est passé et des expériences similaires sont déjà menées dans six pas, y compris un pays riche comme l’Espagne. C’est-à-dire que ce n’est pas une production tiers-mondiste, mais une œuvre de développement social dans le domaine de la culture et de l’éducation.

« Toutes les œuvres que nous avons vues sont réalisées par des enfants, élaborées par des enfants, évidemment sous la direction d’adultes. La leçon qu’ils nous donnent me semble fabuleuse quand elle affirme qu’il faut résoudre les conflits politiques les plus complexes avec amour. Je ne connais pas un adulte qui répondrait à une question sur un sujet politique que la solution se trouve dans l’amour.

Pouvez-vous parler maintenant des objectifs atteints par Cuba en matière d’attention aux enfants et adolescents ?

Parfois, il est difficile de parler de Cuba, parce que, en tant que représentant de l’Unicef, je ne dois pas en dire plus que ce que permet ma fonction. Évidemment, il y a des défauts, tout est susceptible d’amélioration, mais en analysant ce qui s’est fait dans le pays depuis que je l’ai découvert en 1992, le niveau d’application de la Convention sur les Droits de l’Enfant est excellent.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s