Venezuela : la surintendance nationale poursuit ses opérations de vérification des prix à Caracas

sources : Correo del Orinco Internacional, 25 décembre 2011

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société

La Sundecop a prolongé jusqu’au 30 décembre le délai pour que les entreprises productrices, distributrices, ou importatrices de produits ménagers, d’articles d’hygiène personnelle, de jus de fruits pasteurisés, d’eaux minérales et de compotes procèdent à leur inscription devant l’organisme par internet.

La Surintendance Nationale des Coûts et des Prix (Sundecop) continuera ce lundi ses opérations dans les supermarchés, les marchés et les pharmacies (indépendantes ou franchisées) dans diverses zones de la capitale.

D’après l’information publiée sur son portail, les inspecteurs de la Sundecop continueront à vérifier l’inscription des établissements au Registre National des Prix des Biens et Services et les articles vendus à prix régulés selon le Décret-Loi du 21 novembre dernier.

.La Sundecop a prolongé jusqu’au 30 décembre le délai pour que les entreprises productrices, distributrices, ou importatrices de produits ménagers, d’articles d’hygiène personnelle, de jus de fruits pasteurisés, d’eaux minérales et de compotes procèdent à leur inscription devant l’organisme par internet.

La Loi sur les Coûts et les Prix Justes est entrée en vigueur le 22 novembre dernier, dans le but de mettre un terme à la spéculation et à l’accaparement des articles de première nécessité.

La surintendante pour les Prix et les Coûts, Karlin Granadillo, a répété qu’une fois sa vraie valeur déterminée, le Prix Maximum de Vente (PMV) sera fixé à partir du 15 janvier. « On va donner un temps d’ajustement aux entreprises pour régler leurs problèmes de coûts » a-t-elle ajouté dans un récent entretien.

La mesure de régulation du prix de 19 produits, annoncée par le président Hugo Chavez, s’explique par le fait que les dits articles ont été identifiés comme ceux dont les variations spéculatives ont le plus d’impact sur le budget des familles. Sont compris dans cette liste : les cires, les eaux de javel, les savons et les lessives, les liquides-vaisselle, les désinfectants, les shampoings et soins pour les cheveux, les déodorants, les savons de bain, les rasoirs, les papiers hygiéniques, les serviettes hygiéniques, les couches jetables, les dentifrices, les bains de bouche, les jus de fruits pasteurisés et les eaux minérales en bouteille.

Un commentaire

  1. Extra ! Preuve qu’une volonté politique peut faire respecter la loi à l’économie privée ! Ainsi c’est réellement le Pouvoir Politique élu qui commande et non le Pouvoir Economique non-élu ! Et le capitalisme sauvage, c’est fini ! C’est le Peuple qui décide s’il doit ce régime être réformé ou non ! Encore BRAVO au Président CHAVEZ qui nous aide ainsi dans notre argumentaire pour ceux qui doutent encore que l’on peut si on veut,faire plier les « Intouchables » gérants du capitalisme! Parce que la volonté du Peuple est la plus forte !!!


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s