La Jeunesse communiste d’Israël lance un appel à la mobilisation pour « arrêter la guerre contre l’Iran avant qu’elle ne commence ! »

Arrêtons la guerre contre l’Iran avant qu’elle ne commence !

Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.overPM-blog.net/

Intervention à la 18ème Assemblée générale de la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique (FMJD), par la Jeunesse communiste d’Israël (JCI)

Chers camarades,

La jeunesse communiste d’Israël remercie la JCP d’accueillir cette assemblée. Cette assemblée se réunit dans une période de grande agitation politique au Moyen-Orient. Il y a des signes de plus en plus clairs que le gouvernement Israélien se prépare à une nouvelle guerre d’agression, cette fois contre le peuple d’Iran.

La semaine dernière, Israël a effectué un tir d’essai pour un nouveau missile de longue portée. La semaine précédente, la force aérienne Israélienne a mené des manœuvres avec les armées de l’OTAN, en Italie. Le chef de l’armée Britannique s’est récemment rendu en Israël, et le ministre de la Défense Israélien s’est à son tour rendu en Grande-Bretagne, avec la question d’une attaque contre Iran mise à l’ordre du jour.

Dans une période où l’impérialisme et le sionisme commence à battre les tambours de guerre, la Jeunesse communiste d’Israël, sur la base de son engagement communiste en faveur de la défense de la paix, lance l’appel suivant :

Arrêtons la guerre contre l’Iran, avant qu’elle ne commence !

Non aux nouvelles guerres d’agression contre les peuples du Proche-Orient !

Mais le gouvernement Israélien prépare de nouvelles provocations non seulement contre le peuple Iranien, mais aussi contre les peuples Arabes, et en particulier contre le peuple Palestinien.

Tout récemment, nous nous sommes réjouis de l’heureux événement que constitue l’admission comme membre à part entière de la Palestine à l’UNESCO. Le gouvernement Israélien y a répondu en prenant la décision de construire 2 000 nouveaux établissements dans les colonies de Cisjordanie.

Ainsi, il apparaît au grand jour que tous les discours du gouvernement de droite Israélien, sur l’idée de « faire avancer la paix », ne sont que des mots creux. Le gouvernement Israélien prétend soutenir la paix, mais en fait – il crée des situations sur le terrain qui ne font que renforcer l’occupation et renforcer l’oppression du peuple Palestinien.

En septembre, le président Palestinien Mahmoud Abbas s’est exprimé à l’Assemblée générale des Nations unies, et présenté un programme de paix réaliste et juste. La réponse de gouvernement Israélien a été de le rejeter, avec le soutien de l’impérialisme Américain. Israël rejette également l’Initiative de paix Arabe, avancée par la Ligue Arabe.

Par conséquent, nous ne devons pas avoir d’illusions sur le discours qu’entretient le gouvernement, ni aucune illusion sur quelque intervention des puissances impérialistes. Le gouvernement des États-Unis, l’Union européenne, ne servent pas les intérêts du peuple. Ils n’interviendront pas pour défendre les droits des Palestiniens, et nous en avons été témoins à l’Assemblée générale des Nations unies, en septembre.

Ils sont partie intégrante de l’alliance de l’Impérialisme, du sionisme et des réactionnaires Arabes, qui travaillent contre la paix, le progrès social, contre les droits des peuples.

La fin de l’occupation Israélienne des terres Arabes reste un travail qui doit être réalisé avant tout par les peuples de la région eux-mêmes.

Et on peutparvenir à la paix. Pas la paix impérialiste, basée sur l’oppression continuelle des peuples, mais une paix basée sur le respect de la souveraineté nationale de tous les peuples de la région :

Une paix qui soit basée sur l’établissement d’un Etat Palestinien indépendant, aux côtés d’Israël, sur l’ensemble de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza, avec Jérusalem-Est comme capitale ;

Une paix qui soit basée sur le démantèlement de toutes les colonies Israéliennes dans les territoires palestiniens occupés et la destruction du mur de séparation ;

Une paix qui soit basée sur la libération de tous les prisonniers politiques Palestiniens, détenus dans les prisons Israéliennes ;

Une paix qui soit basée sur la mise en œuvre d’une solution juste au problème des réfugiés Palestiniens, selon la résolution 194 de l’ONU, qui reconnaît le droit au retour des réfugiés Palestiniens, qui est un droit inaliénable.

Camarades,

Nous devons nous rappeler qu’Israël n’occupe pas uniquement les terres Palestiniennes.

Nous nous opposons à l’occupation criminelle des fermes Libanaises de Shebaa, et soutenons la résistance patriotique et acharnée de son peuple, en particulier celle que nous avons pu observer il y a cinq ans, lorsqu’Israël a envahi le Liban.

Nous soutenons la lutte du peuple Syrien visant à rétablir l’intégrité nationale de leur patrie, et à mettre fin à l’occupation Israélienne du plateau du Golan.

Nous soutenons totalement le Printemps Arabe, les soulèvements populaires révolutionnaires et les manifestations pour la démocratie et la justice sociale auxquelles nous avons assisté en Tunisie, en Égypte, au Bahreïn, au Yémen et ailleurs.

Cependant, nous rejetons catégoriquement toute ingérence Impérialiste dans les pays Arabes, sous prétexte d’ « aider le printemps Arabe ». Les bombardements de l’OTAN en Libye n’ont pas servi les intérêts du peuple Libyen, mais lui ont au contraire fait beaucoup de tort. En Syrie, les ingérences des États-Unis et de la France n’ont pas servi les intérêts du peuple Syrien, mais lui ont fait beaucoup de mal.

Camarades,

Le gouvernement Israélien met en œuvre des politiques agressives non seulement dans sa politique étrangère mais aussi dans sa politique intérieure.

Les dures mesures néo-libérales, de privatisation des services publics, de coupes dans les dépenses sociales – ont conduit à une nette dégradation des conditions de vie des couches populaires en Israël même. La récente crise capitaliste mondiale n’a fait qu’empirer les choses, car le gouvernement a tenté de faire payer aux travailleurs le prix de la crise.

Tandis que le coût de la vie était revu à la hausse, les salaires continuaient à stagner. Des jeunes, travaillant dans des emplois précaires, se sont retrouvés incapables de joindre les deux bouts, alors que l’alimentation devient de plus en plus chère, que les transports publics coûtent encore plus cher et que se loger est toujours plus onéreux.

Il y a quatre mois, ces tensions sociales ont donné naissance à un mouvement massif de contestation sociale populaire, dont les jeunes ont été à la tête. Ce mouvement a été en mesure de mobiliser les Israéliens dans des manifestations d’une ampleur inédite.

Le mouvement, dans lequel des camarades de la Jeunesse communiste d’Israël jouent des rôles dirigeants, a porté une nouvelle vision de la société, qui mette au premier plan la justice sociale plutôt que les profits d’une poignée d’ultra-riches.

Au plus fort de la mobilisation, le 3 septembre, près d’un demi-million d’Israéliens ont manifesté en même temps – 300 000 à Tel-Aviv et 200 000 ailleurs dans le pays – ce qui s’élève à près de 6% de la population du pays.

Ces développements nous ont rempli d’optimisme, et ont renforcé notre résolution à continuer la lutte pour les droits de la jeunesse.

La Jeunesse communiste d’Israël, sur la base du Marxisme-Léninisme, continuera à lutter pour des transformations sociales révolutionnaires, pour réaliser le Socialisme, qui est la seule façon de résoudre les problèmes sociaux engendrés par le Capitalisme.

La Jeunesse communiste, le seul mouvement politique en Israël qui compte à la fois des membres Juifs et Arabes, continuera à lutter contre le racisme, contre les discriminations, contre le nationalisme et le sionisme.

La Jeunesse communiste d’Israël s’est engagé à renforcer la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique en tant qu’organisation de jeunesse Anti-impérialiste conséquente. Le rôle que remplit la FMJD à cet égard est tout à fait unique, et doit être préservé.

Il existe de nombreux organismes internationaux philanthropiques et humanitaires. Nous n’avons pas besoin d’un autre.

Il existe de nombreux forums de la jeunesse qui offrent une perspective libérale. Nous n’avons pas besoin d’un autre.

Mais il n’existe qu’une seule organisation mondiale de jeunesse Anti-impérialiste, il n’existe qu’une organisation de jeunesse qui offre une perspective Socialiste, et c’est la FMJD.

C’est un héritage que nous, en tant que JC d’Israël, nous sommes résolus à défendre.

Camarades,

le poète Palestinien Mahmoud Darwich a écrit un jour : على هذه الارض ما يستحق الحياة « Cette terre a en elle ce qui donne un sens à la vie ». Inspirés par ces paroles, et en tirant de l’énergie débordante du récent mouvement de contestation sociale, nous JC d’Israël continuerons à lutter pour une vie meilleure sur cette terre, pour tous.

Vive la Solidarité internationale !

Vive la FMJD !

Discours prononcé par Uri Weltmann, membre du secrétariat du Comité central de la JC d’Israel

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s