Fina Garcia Marruz : « Je sais que Cintio est dans ce prix »

Fina Garcia Marruz devant un portait de José Marti, le poète national cubain

source : Lettres de Cuba

Ce Prix a été une surprise et ce qui m’a ému est qu’il vienne d’Espagne », a dit la poétesse Fina García Marruz à Cubadebate peu après avoir appris la nouvelle qu’elle était la lauréate du Prix Reine Sofia de Poésie Ibéro-américaine. Un prix qui reconnaît l’ensemble de l’œuvre d’un auteur vivant dont la valeur littéraire constitue un apport significatif au patrimoine culturel d’Amérique Latine et d’Espagne.

Fina, qui a fêté son 88ème anniversaire – née à La Havane le 28 avril 1923 –, a assuré qu’elle doit sa poésie « à tous les poètes espagnols, aux classiques, aux modernes. C’est un prix très émouvant pour moi, d’abord parce qu’il vient d’Espagne ». Et elle a réitéré : « Aucun prix ne m’émeut comme celui-la ; il me laisse sans paroles ».

Elle reconnaît qu’il y a un autre motif concernant son émotion : l’hommage que la Reine Sofia fait au Groupe Orígenes, dont elle a fait partie avec son époux Cintio Vitier et José Lezama Lima, Eliseo Diego, Julian Orbón, Octavio Smiths, Bella García Marruz, Agustín Pi, parmi d’autres grands poètes, philosophes, peintres, musiciens et amis. « Le groupe Orígenes serait l’équivalent, en influence et en importance, à la « Génération de 27 » en Espagne », a précisé le poète Francisco Brines, membre du jury qui a accordé le prix à l’illustre cubaine.

« Je sais que Cintio est dans ce Prix », a dit Fina, en rappelant son conjoint et notre grand poète et essayiste, l’Apôtre de l’Apôtre, Cintio Vitier, qui est décédé à La Havane en octobre 2009.

« Mais là est aussi Julian (Orbón), qui était moitié cubain et moitié asturien. Et Lezama, évidemment, et Octavio (Smiths), et tous. C’est pour cette raison que je suis doublement satisfaite par ce Prix », a-t-elle ajouté.

Le Prix Reine Sofia de Poésie Ibéro-américaine, un des plus importants et prestigieux de ce genre, doté de 42 100 Euros, convoqué conjointement en Espagne par le Patrimoine National et l’Université de Salamanque, est, comme le Prix Cervantes, une loi non écrite récompensant alternativement, une année un écrivain espagnol et l’autre un latino-américain, a précisé le journal El País.

Fina a publié ses premiers poèmes dans les années 40 avec le groupe Orígenes. En 1961, elle a obtenu le Doctorat en Sciences Sociales et depuis lors elle se dédie à la recherche littéraire, collaborant avec différents médias dans le camp de la poésie, de l’essai et de la critique littéraire.

Dans l’œuvre poétique de Fina García se trouvent des livres tels que Las miradas perdidas (1951), Visitaciones (1970), Poesías escogidas (1984), Viaje a Nicaragua con Cintio Vitier (1987), Créditos de Charlot (1990) avec lequel elle a obtenu le Prix National de la Critique en 1991, Los Rembrandt de l’Hermitage (1992), Viejas melodías (1993) et Habana del centro (1997).

Selon El País, Luis Antonio de Villena, le président du jury, a souligné le caractère « secret » » de cette poétesse qui a vécu une vie centrée sur son « intérieur », peu prédisposée à assister à des cérémonies culturelles ou poétiques. « Aucun de nous la connaît personnellement », a-t-il reconnu. « Sa poésie arrive directement mais, à la fois, montre un esprit exquis », a-t-il ajouté.

Il a aussi assuré que Fina García Marruz a écrit des poèmes « d’exaltation politique ou sociale ». Et il a mentionné comme exemple de sa variété, un poème dédié au Christ et un autre traitant de Che Guevara.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s