Merci pour la flexibilité, par Iliana Hautrive

source : Trabajadores, 10 novembre 2011

traduit de l’espagnol, présenté et annoté par Marc Harpon pour Changement de Société

Ce dix novembre, j’ai envie de parler d’un événement national (1). Je suis très satisfaite ; et dans la rue, quand je viens au travail, j’entends le même refrain. Moi voisine s’apprête à aller chez le notaire pour commencer des démarches.

Entre en vigueur à Cuba ce jeudi le Décret-Loi 288, qui modifie partiellement la Loi Générale sur le Logement, et qui établit de nouveaux principes pour flexibiliser les actes d’échange, de donation, de vente et d’adjudication de biens immobiliers.

Je ne peux que louer la sagesse de cette décision, quand je me rappelle les années de peine, d’abord, pour échanger la maison de mes parents à Cienfuegos, ma ville natale, contre une maison dans la capitale ; ensuite, pour me faire attribuer le logement, dont j’ai hérité, après le décès de mes parents ; plus tard, pour bénéficier des droits que mon fils, copropriétaire des lieux m’a cédé ; et finalement, pour obtenir deux appartements contre une maison de grandes dimensions dont j’étais propriétaire.

Ce n’est pas un hasard si le sujet a été un de ceux que nous avons le plus souvent mentionnés lorsque nous analysions le projet de Lineamientos de la Politica Economia y Social du pays, approuvés depuis au Sixième Congrès du Parti.

Je n’aurai plus à solliciter d’autorisations préalables des directions municipales du logement ; je pourrai donner ma maison à celui que je voudrai, même s’il n’est pas un de mes parents ; et négocier le prix qui me convient avec l’autre partie, si je décide de vendre ma propriété, ce que je ne pouvais faire jusqu’ici qu’avec l’État.

Maintenant, des règles complémentaires restent en vigueur et j’en suis satisfaite. Le changement oui, mais avec le contrôle nécessaire. Il est normal que nous payions les impôts qui correspondent à la nouvelle situation, qu’interviennent le Cadastre et la Banque Centrale, pour protéger les citoyens, que les notaires et les autres acteurs impliqués soient formés pour que les intéressés ne soient pas confrontés à des situations bureaucratiques, que, dans tous les organismes concernés, soient crées les conditions pour le traitement de ces actes de transmission de la propriété du logement.(2)

Les nouvelles régulations sont nombreuses et précises. Elles sont aussi publiques, pour que toute la population y ait accès, et avec l’information exacte et adéquate à laquelle nous avons tous droit.

Comme des millions de cubains, je suis reconnaissante de la flexibilisation de cette loi et d’autres textes en vigueur dans mon pays.

  1. L’article provient d’une chronique où il ests ouvent question d’actualité internationale, ndt.
  2. Une régulation que ne mentionne pas l’auteure est celle qui, afin d’empêcher la spéculation, interdit à quiconque d’avoir plus de deux logements :une résidence principale et une résidence secondaire.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s