Les marchés paniquent alors qu’on donne le «choix » aux grecs concernant leur avenir, par Tom Mellen

 

source : The Morning Star, premier novembre 2011

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

La décision de la Grèce de tenir un référendum sur les dernières réductions des dépenses exigées par Bruxelles et le FMI a fait plonger les marchés mondiaux aujourd’hui.

En Grèce, le marché des titres a connu une forte chute- 6,8%- alors que les analystes financiers avertissaient qu’un vote « non » pourrait détruire les efforts de l’Union Européenne pour maintenir la cohésion de la zone euro.

M. Papandréou a annoncé le référendum dans la nuit de lundi, le décrivant comme « un acte ultime de démocratie et de patriotisme ».

« Les Grecs sont appelés à un devoir national qui va au-delà du processus électoral habituel » a déclaré M. Papandreou.

Si les citoyens grecs rejettent le dernier train de mesures d’austérité, il est presque certain que la Grèce ne pourra pas payer ses dettes.

Cela provoquerait l’effondrement de nombreuses banques à travers l’Europe, ferait à nouveau tomber les Etats Occidentaux dans la récession et causerait peut-être le morcèlement de la zone euro.

Les sondages d’opinion suggèrent que le vote Oui est peu probable.

Les Grecs endurent actuellement leur troisième année de récession, sans répis en vue.

D’après une récente enquête au moins 60% de la population était contre les coupes dans les dépenses du secteur public, les privatisations et les mesures limitant les droits des travailleurs qui ont été imposées au pays par le gouvernement du Parti Socialiste, sous les pressions des créanciers de l’Union Européenne et du FMI.

Des millions de gens se sont exprimées dans la rue contre les coupes, dans une vague de manifestations et de grèves.

La dernière grève générale, qui a duré deux jours, a été organisée par le principal sundicat du pays les 19 et 20 Octobre.

Le Comité Central du Parti Communiste Grec (KKE), qui a joué un rôle clé dans la mobilisation de la résistance populaire, a averti aujourd’hui que le gouvernement et Bruxelles allaient maintenant recourrir « aux menaces et aux provocations dans le but de corrompre la classe ouvrière et les couches populaires et de voler la victoire au peuple en obtenant un « oui » au nouvel accord »

Il a affirmé que des élections immédiates devraient être exigées tout de suite.

« Nous devons frapper fort contre le système politique bourgeois pour ouvrir la voie au renversement de la ligne politique antipopulaire et du pouvoir des monopoles » a déclaré le KKE.

Il a appelé les citoyens à se rassembler sur la Place Syntagma à Athènes vendredi.

2 commentaires

  1. Les dirigeants grecs n’ont jamais demandé aux Grecs leur avis lorsqu’il s’est agi de les endetter jusqu’au cou…Si on leur domande leur avis cette fois, c’est uniquement parce que Papaandréou est l’instrument des puissances anglo-saxonnes et que c’est là leur dernière carte pour tenter de nuire à la zone euro très tentée, elle, de se rapprocher de la Russie et de la Chine et de larguer le dollar. Les Grecs une fois de plus, ne sont que des pantins dans cette histoire.

  2. Eh! Bien Le Peuple Grec comme beaucoup d’autres feront leur expérience de la pseudo-démocratie des riches, des privilégiés, n’est pas la démocratie participative des pauvres et des opprimés ! Mais c’est dans l’Unité que la bataille pour la Justice sociale peut et doit être gagnée pour peu qu’une majorité très large le décide !!! Le capitalisme porteur de la démocratie? Quelle hérésie, quelle grossière erreur avoir pu imaginer cela par une certaine gauche qui avait cessé d’être Révolutionnaire et Internationaliste ! La crise économique n’en est pas à son paroxisme, il est grand temps que se lèvent enfin des dirigeants Progressistes porteurs de paroles de vérité pour se rendre crédibles auprès des masses populaires et laborieuses . Et engager vite en dépit des armes inégales de propagande la bataille des idées que ne peuvent que perdre les mauvais génies du capitalisme assassin et pilleur de la planète ! Partout où des dirigeants courageux ont engagé cette bataille et notamment en Amérique-Latine la volonté populaire à chassé les bourreaux de l’Humanité et jamais ils ne pourront plus nuire, exploiter et voler !!!


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s