Crime de lèse-humanité en Libye: Mouammar Kadhafi a été exécuté, par Stella Calloni


source : Cubadebate, 20 octobre 2011

Changement de Société remercie Maurice Lecomte pour cette traduction.

Peut-on appeler triomphe de la démocratie, de la liberté, de la raison, l’exécution brutale du dirigeant d’un pays, blessé et capturé dans une région dévastée par une invasion coloniale, bombardé jour après jour depuis le 19 Mars par l’Organisation de l’Atlantique Nord (OTAN), des mercenaires étrangers et des forces spéciales dirigées par cette coalition de la mort?

C’est cela,

le meurtre de plus de 70 000 personnes,

le siège et le bombardement pendant plus d’un mois d’une petite ville comme Syrte

C’est cela, qui est nommé démocratie, liberté et raison, par le président U.S. Barack Obama et d’autres européens, y compris des «socialistes» comme José Luis Rodriguez Zapatero d’Espagne, sans aucune honte? Sans oublier les sourires de Nicolas Sarkozy ou Silvio Berlusconi fêtant l’évènement dans l’incendie d’une contestation consécutive à un avenir sombre et tragique menaçant de resurgir de l’histoire en Europe.

Obama a aussi dit qu’il s’attendait à « la formation d’un gouvernement intérimaire. » Alors, est-ce gouvernement qu’il a reconnu avec ses partenaires dans l’aventure coloniale d’août, ayant exhorté les pays du monde à le reconnaître lors de la dernière Assemblée de l’ONU ?

Sont-ce ces mêmes hommes qui le composeront, à savoir quelques Libyens comme figure de proue, tandis que sa majorité sont des mercenaires d’Al-Qaïda avec le drapeau monarchiste volant dans cette enceinte, au déshonneur du monde ?

Tout cela ayant fonctionné, agit sous un faux «humanitarisme» pour «protéger» les droits humains du peuple libyen, que les envahisseurs ont massacré sans pitié, en utilisant des tortures atroces et les meurtres, y compris à caractère raciste, comme Amnesty International l’a dénoncé .

La qualité morale et humanitaire des envahisseurs a clairement été dite par les personnes soucieuses de la vérité au travers de leurs notes et vidéos balayant le champ des évènements, comme Telesur en radiodiffusion directe au Venezuela, des journalistes réellement libres si on considère la liberté comme synonyme de vérité, à l’encontre du discours univoque constituant le défi de l’empire manichéen et brutal.

Il est possible que la gauche «moderne» n’apprécie et ne supporte pas la qualification «empire» désignant la réalité du monde présent, mais nous ne savons toujours pas ce qu’elle propose en remplacement, même en consultant tous les dictionnaires du monde.

Qu’est-ce donc ce qui se passe en Libye sinon une invasion impériale-coloniale, adoptée par les Nations Unies, en violation de tous les droits (en effet universels) du peuple libyen et de ses dirigeants les meilleurs [selon ses acceptions propres].

L’immoralité a été instituée le 23 août quand le Conseil national de transition (CNT) a été désigné comme organisme créé par le peuple de Libye, celui-ci ayant été écarté de toute décision, les puissances d’invasion se permettant en outre d’offrir un million six cent milles dollars et l’amnistie à celui ou ceux qui ramèneraient «mort ou vif » le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

Depuis ce moment du 19 mars 2011 où la France et la Grande-Bretagne ont commencé à bombarder la Libye derrière l’OTAN à cette avancée à grande échelle de l’intervention le 31 de ce mois, la «main étrangère» a été l’exécuteur du plan de maîtrise des États-Unis pour saisir

le pétrole,

le gaz,

l’or,

l’eau,

les réserves de plus de 270 milliards d’Euros que Kadhafi croyant naïvement en la « décence européenne », avait déposés dans leurs banques.

Et en arrière, les Etats-Unis ont également le projet d’évincer l’Europe, par le contrôle de l’Afrique avec la création du Commandement de l’Africom dans une perspective résolument re-colonisatrice étendant la doctrine Monroe ayant servi pour la colonisation de l’Amérique latine au XIXe siècle (1823) et reprise au XXIème siècle par l’aspirant candidat à la présidentielle Mitt Romney pour le Parti républicain, lequel indiquait le 7 octobre que Dieu avait créé les Etats-Unis pour dominer le monde et a averti que son pays « devrait conduire le monde, sinon d’autres le feraient. « 

Les peuples d’Europe seront aussi les autres grands perdants dans ces guerres et les suivantes. Les gouvernements européens ont soutenu la conception fasciste du contrôle du monde et reconnu des leaders comme Romney aux Etats-Unis, en espérant obtenir au final une meilleure part dans le partage de la dépouille d’un pays dévasté, avec la complicité silencieuse du monde. Sur CNN aujourd’hui, d’aucuns exigeaient une action similaire à celle de la Libye contre Cuba, le Venezuela et ailleurs. Le fondamentaliste Romney n’est pas seul dans le pays du Ku Klux Klan, le Tea Party et les terroristes cubano-américains de Miami accompagnent la meute des loups hurlants de ce système.

Des milliers de bombes ont ravagé l’infrastructure moderne créé par Kadhafi au profit de son peuple, sortant des ténèbres du colonialisme et dont le niveau de vie, reconnu par les instances internationales était le plus élevé dans la région.

Maintenant, les entreprises des alliés de l’OTAN vont se disputer la «reconstruction» du pays détruit, qui sera payée avec l’argent volé et pillé aux libyens, à la Libye.

Depuis plus de huit mois, les bombardements ont tué des milliers de personnes et laissé sérieusement blessés et mutilés des milliers d’autres, nombre de femmes ayant été violées par ces mercenaires ayant en outre exécuté et torturé dans d’atroces souffrances une grande partie des Noirs et des Africains vivant dans ce pays. Et tout cela dans une population comptant un peu plus de six millions de personnes.

Que fera le procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno Ocampo pour les crimes de lèse-humanité commis par les envahisseurs de la Libye?

Est-il envisageable de trouver un fonctionnement quelque peu correct remédiant à l’illégalité de ces démarches, la décision ayant été prise de poursuivre Kadhafi et son fils alors que l’OTAN bombardait la Libye, tuant l’un d’eux et leurs familles, dont trois enfants.

Moreno Ocampo a inculpé Kadhafi pour un bombardement supposé de manifestants à Tripoli qui n’a jamais existé, et ce à la demande de l’ONU pour tenter de créer une fausse justification de la résolution 1973.

Le chœur des journalistes et des intellectuels ayant répété ce faux discours est non seulement venu de la droite coloniale alliée traditionnelle de la puissance hégémonique, mais aussi de certains secteurs de la gauche « sociale-démocrate », centre européiste -si on peut dire- et d’autres si radicaux que leur pureté est au delà du bien et du mal, et qu’ils servent finalement la pire des causes.

L’assassinat télévisé brutal de Kadhafi est un message de terreur démontrant le Réel de l’action «humaine» de la puissance hégémonique en Libye.

Ce récit unique pour créer un consentement/consensus mondial au sujet la Libye commence à s’ébranler, mais l’impunité assurée par le silence terrifiant de la communauté internationale, sauf exceptions honorables et dignes fera que maintenant ce sera l’un des « modèles d’actions » qui cherchera à s’imposer aux pays du monde engagés dans un processus de libération ou désobéissants aux ordres de Washington.


[Ordres de Wachington] Ou de Wall Street, car c’est l’essence même de l’accentuation de l’expansion impériale dans ce monde sans frontières rêvé par le fondamentalisme le plus délirant des dernières décennies, mais également pour masquer la décadence, les crises morales et économiques, un chant des sirènes, et constituant au final le chant présomptueux de fausses sirènes.

Dans la liste des « prochains » suivent quelques pays en sus des actuelles tentatives contre la Syrie et du grossier complot attribué à l’Iran faisant eaux de toutes parts, tant qui a été controversé même par les congressistes des Etats-Unis.

Pour l’instant, c’est la joie des mercenaires qui attendent le partage du butin de la récompense, sûrement par et dans les mains des chefs des troupes spéciales si criminelles soient-elles – des États-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne et des autres.

La réalité est que l’OTAN a créé un héros, un mythe, une légende qui commencera à parcourir les chemins et les grottes, le désert, par et dans un silence rempli des murmures d’un peuple pleurant en cachette la mort de son leader et de tous ceux qui ont péri tandis que les envahisseurs accomplissaient leur objectif de ne rien laisser sur pied, sauf les biens et marchandises qui les intéressaient, au nom d’un « humanitarisme ».

La résistance héroïque a contraint les agresseurs à de plus en plus se dévoiler au monde comme forces envahissantes et ce jusqu’à l’évidence de l’usage de mercenaires avec l’implication que cela a pour le peuple libyen.

Kadhafi est passé à l’éternité, parce que son assassinat misérable, lâche et cruel, opèrera la transcendance du leader libyen en un modèle de dignité dans la résistance qui se poursuivra sur les décombres et les cendres, comme c’est arrivé en Afghanistan et en Iraq (dix ans après dans le premier pays et huit dans le deuxième) mais essentiellement dans la mémoire du génocide d’un peuple que ce dernier n’oubliera jamais et avec laquelle nous affirmons et revendiquons notre solidarité.

Un commentaire

  1. Je suis profondément touché par la mort de cet homme qui avait fait beaucoup pour son pays et qui n’a pas toujours été compris par ses frères africains. J’espère que les effets paradoxaux de la médiatisation de son assassinat sauvage servira un jour de leçons aux humains.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s