Chavez prépare un coalition nationale d’organisations de base pour gagner l’élection de 2012

Source : Correo del Orinoco Internacial, 7 Octobre 2011

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Changement de Société estime devoir préciser que la France n’est pas le Venezuela et que les stratégies pertinentes là-bas ne le sont pas nécessairement ici.

Cette semaine, le Président vénézuélien Hugo Chavez a appelé les individus, organisations et mouvements sociaux engagés dans la Révolution Bolivarienne à rejoindre le « Grand Pôle Patriotique », une coalition d’organisations de base dont le but est de réaliser une victoire raz-de-marée à l’élection présidentielle de l’année prochaine.

Parlant lors d’un Conseil des Ministres samedi, Chavez a dit à ses partisans qu’un processus d’inscriptions ouvertes pour rejoindre la coalition commencerait ce vendredi 7 Octobre, un an jour pour jour avant la date de l’élection de 2012. « Mouvements sociaux, politiques, patriotiques, nationalistes, socialistes, humanistes et chrétiens, soyez prêts. En particulier les mouvements sociaux, parce qu’à partir du 7 Octobre, les inscriptions commencent pour le Grand Pôle Patriotique. » a annoncé Chavez.

Le Président Venezuelien a dit que c’était une « invitation ouverte » à l’adresse de tous « les mouvements politiques, sociaux, culturels et autres mouvements » pour qu’ils rejoignent la coalition, ajoutant que l’adhésion serait fondée sur des « conditions d’égalité totale » entre les membres. Tandis que le Parti Socialiste Unifié du Venezuela (PSUV) au pouvoir, avec 7 millions de membres, devrait représenter la force majoritaire dans la coalition, Chavez a insisté sur l’importance qu’il y avait à « unir » tous ses partisans en un front unifié. La coalition, a dit Chavez, « ne viendra pas d’en haut » mais au contraire devrait « surgir de la base, pour ensuite monter avec la force d’un volcan » dans le but de consolider la Révolution Bolivarienne dans les années à venir.

D’après Chavez, dès l’inscription, les forces patriotiques du pays « commenceront à mettre en place des réseaux qui transcenderont le niveau local, réseaux qui seront formés dans les quartiers, les municipalités, les États, la nation, de même qu’internationalement » parce que, a-t-il avancé, « cette bataille dépasse les frontières du Venezuela. » « Quand nous parlons du Grand Pôle Patriotique, a-t-il affirmé, nous le concevons comme une pièce du jeu d’échec mondial pour un monde mufti-polaire. »

Programmés pour le 7 Octobre 2012, les résultats de l’élection présidentielle de l’année prochaine affecteront grandement le futur de la révolution participative, démocratique et socialiste du Venezuela, de même que ses efforts d’intégration régionale en Amérique Latine et dans la Caraïbe et ses initiatives mondiales pour consolider le monde multipolaire souhaité par le Président vénézuélien.

Le Grand Pôle Patriotique : une coalition de masse

Il y a à peine un an, Chavez a appelé à la « renaissance » et au « renouvellement » du Pôle Patriotique, une coalition électorale formée en 1998 pour l’aider à gagner sa première élection présidentielle. Après sa victoire initiale, le Pôle Patriotique s’est assuré 120 des 131 sièges de l’Assemblée Constituante du Pays, jouant un rôle vital dans l’élaboration de la Constitution de la République Bolivarienne du Venezuela (1999). La coalition s’est ensuite dissoute et a été largement remplacée par le parti socialiste de masse, le PSUV.

Fernando Soto Rojas, Président de l’Assemblée Nationale Vénézuélienne et les membres de la direction du PSUV chargés de mettre en place le Grand Pôle Patriotique, ont récemment soumis un rapport au président vénézuélien sur une année d’efforts pour relancer et revigorer la coalition. Dans ce rapport, le parlementaire socialiste soulignait de nombreux aspects de la coalition de masse proposée, y compris, entre autres choses : les efforts en cours pour unifier les membres possibles, les idées sur la façon de répartir les postes de direction, les stratégies à la base pour organiser la coalition, le rôle des mouvements sociaux, des partis politiques et des individus à l’intérieur de l’organisation, et le rôle du front uni dans les élections à venir.

Parlant à des membres du PSUV la semaine dernière, Soto Rojas a expliqué que le Pôle Patriotique « est une ligne d’action pour une organisation de masse qui aille au-delà du PSUV ». « Bien que ce ne soit pas un front électoral », a-t-il expliqué, tous ceux qui défendent la Révolution Bolivarienne « feront bientôt face à l’importante bataille du 7 Ocotbre 2012 » et, dans cette mesure, le Grand Pôle Patriotique deviendrait certainement « un important instrument politique » pour les affrontement à venir avec l’opposition vénézuélienne.

Peu après le vote d’Octobre, le Venezuela tiendra des élections pour les exécutifs provinciaux et municipaux, respectivement en décembre 2012 et avril 2013. Soto Rojas a ajouté que la force de long terme de la large coalition réside dans « sa nature profondément démocratique, fermement nationaliste et essentiellement anti-impérialiste », autorisant tous ceux qui soutiennent la Révolution, la Constitution et le Président à se rassembler à l’ombre d’une même organisation-mère.

Par exemple, dans une interview de cette semaine accordée la la Venezolana de Television (VTV), Braulio Alvarez, du Front National Paysan Esequiel Zamora (FNCEZ), a affirmé aux journalistes que la coalition « garantissait les progrès d’une alliance de plus en plus large visant à l’approfondissement et à la consolidation du socialisme ». La coalition, a-t-il dit, marcherait avec tous ses membres pour aiguiser « les convictions et engagement idéologiques liés au processus révolutionnaire »

LA LUTTE POUR LE SOCIALISME

En parlant à des journalistes plus tôt cette semaine, Chavez a expliqué que le Grand Pôle Patriotique n’est pas « simplement un moyen de gagner les élections, c’est un moyen de les défendre ». Remettant en question la nature démocratique des tentatives de la droite pour choisir un candidat valable pour les élections, le Président vénézuélien a affirmé qu’il espérait que la prétendue Table Ronde pour l’Unité Démocratique (MUD) de l’opposition « signerait, parmi tous les accords et documents qu’elle doit encore signer, un accord sur le respect des résultats des élections »

Chavez a dit à des partisans qu’il était « important d’être très attentif » aux candidats de l’opposition, non pas par intérêt pour leurs possibilités politiques mais « pour une autre raison : leurs plans de déstabilisation ». Il a ajouté que l’opposition vénézuélienne « défend l’indéfendable : le capitalisme » et que l’intégralité des candidats de l’opposition engagés dans le processus de primaires « s’agenouille devant les États-Unis » et leurs intérêts commerciaux au Venezuela.

En contraste, a dit Chavez, le Grand Pôle Patriotique sera une « puissante force sociale, politique et morale » qui autorisera la Révolution Bolivarienne à « mettre un terme définitif à la culture bourgeoise qui s’est emparée de la société vénézuélienne, forçant les gens à se soumettre aux ordres de la bourgeoisie, souvent inconsciemment ». Citant l’italien Antonio Gramsci, Chavez a affirmé que la lutte pour une hégémonie socialiste « est un combat de longue haleine » contre un capitaliste « doté de forts réseaux internationaux »

« Nous n’aurons pas remporté la lutte pour le socialisme simplement parce que nous aurons été au pouvoir durant douze ans et parce que nous aurons gagné les élections du 7 Octobre prochain » a affirmé Chavez. Toutefois, a-t-il dit, « l’accumulation de forces » qui résultera du Grand Pôle Patriotique « nous autorisera à maintenir et à accroître la nouvelle hégémonie » dont nous avons besoin pour avancer vers le Socialisme du Vingt-et-unième Siècle.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s