Les réfugiés ne se submergent pas l’Occident, par Tom Mellen

Les palestiniens constituent la première nation en nombre de réfugiés installés à l'étranger.

source : The Morning Star, 20 Juin 2011

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Quatre réfugiés sur cinq atterrissent dans des pays pauvres d’après un rapport des Nations Unies démolissant le mythe « concernant les prétendus marées de réfugiés dans les pays industrialisés » publié aujourd’hui.

A part les 15,4 millions de réfugiés- 153 000 de plus depuis 2009- le rapport du Haut Commissaire des Nations Unies sur les Tendances Mondiales concernant les Réfugiés a également dénombré 27,5 millions de personnes déplacées et 85 000 demandeurs d’asile l’an dernier.

Au total, il y a 43,7 millions de personnes forcées au déplacement dans le monde.

Les palestiniens représentent un tiers de la population réfugiée mondiale- un total de presque 5 millions de personnes-, population dont une large partie a vécu toute sa vie dans des pays voisins du sien.

Les afghans représentent le second plus grand nombre de réfugiés, avec 3 millions, suivis par les irakiens, qui sont 16 millions, et les somaliens, avec 770 200.

Le Pakistan, l’Iran et la Syrie accueillent la plupart des réfugiés avec respectivement 1,9 millions et 1,1 millions de personnes.

S’exprimant à Rome, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, a dit : «  Des craintes concernant un flot supposé de réfugiés dans les pays industrialisés sont largement mélangées ou confondues avec les questions de migration.

« Pendant ce temps, c’est aux pays les plus pauvres qu’on laisse le fardeau. »

M. Guterres a signalé que sur le million de personnes qui ont fui la guerre en Libye depuis le début de l’année, seulement 2% sont arrivés en Europe. »

« Ce n’est tout simplement pas vrai que les réfugiés se déplacent en masse vers les pays riches a dit M. Guterres, ajoutant que les gouvernements occidentaux devraient négocier « un new deal dans le partage des responsabilités » avec le monde en développement.

L’adjoint au Haut Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés, Alexander Aleinikoff, a prévenu que « les causes de déplacement ne disparaissent pas. »

« Depuis le début de l’année, nous avons vu des conflits en Afrique du Nord, en Côte d’Ivoire, en Syrie, au Soudan et dans d’autres lieu à travers le monde, qui ont provoqué la fuite de personnes confrontées à des situations dangereuses.

Parfois, il semble que les plus buryantes objections viennent des pays qui ne portent pas le fardeau le plus lourd. »

Le Pakistan a 710 réfugiés pour chaque dollar de son Produit Intérieur Brut par tête.

En revanche, l’Allemagne compte seulement 17 réfugiés pour chaque dollar de PIB par te^te, a dit le HCNUR.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s