Las Tunas (Cuba) : on recycle 160 000 litres d’huiles usées, par Jorge Pérez Cruz

source : Trabajadores, 24 Juin 2011

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société

La récolte de 160 000 litres d’huiles usagées et sa réutilisation dans différents processus de production industrielle constitue une garantie pour la santé de l’environnement et une contribution importante à l’économie dans la province orientale de Las Tunas.

La tâche reflète le sérieux avec lequel Cuba répond à la Conférence de Brasilia, de laquelle l’île est signataire depuis 1992. C’est ainsi que l’interprète Cándido Medina Segura, spécialiste en gestion environnementale au sein de la délégation du Ministère de la Science de la Technologie et de l’Environnement (CITMA) dans la province.

Medina vente cette réaction des entreprises locales à ce qu’établit la Résolution 136 de 2009 du CITMA.

Le chiffre cité porte sur les groupes électrogènes, les entre prises comme la Constructora de Obras de Arquitectura e Ingeniera 33, Aceros Inoxidables et Suministros Agropecuarios ; de même que des entreprises sucrières Amancio Rodríguez et Antonion Guiteras et de sociétés du Transport liées à la livraison de marchandises (TRANSTUNAS), au Tourisme (TRANSTUR) et de passagers (ASTRO).

« Ce sont les plus grosses génératrices » insiste le spécialiste, qui explique que le contrôle des déchets part d’une relation étroite entre l’Entreprise Cubaine du Pétrole (CUPET)- société de commercialisation et unique transporteur autorisé par l’État- et le CITMA, dépendance légitime dans le cadre de l’octroi de la licence environnementale qui assure la récolte et le stockage ces substances toxiques.

Étant données les dispositions légales en vigueur, l’approvisionnement et le transport doivent faire l’objet d’un contrat avec la CUPET, premier pas effectué ici par 22 des 28 entreprises répertoriées comme génératrices. Les négociation sont en cours avec les retardataires pour continuer à impulser la récolte de ces produits.

La pratique génère des effets économiques bénéfiques au niveau d’ACINOX-Las Tunas, où on observe une réduction des indices de consommation de combustible de 0,46 kilogrammes par tonne d’acier fondu, et de 1,07 par tonne de tôles ondulées produites.

L’économie de combustible a été de 20 471 pesos convertibles durant les cinq premiers mois de cette année, confirme l’ingénieur électrique Santos Blanch Gonzáález, spécialiste principale du groupe d’énergie.

Les normes pour la manipulation de ces déchets accompagnent les dispositions générales prises lors de la Convention de Brasilia, et ont pour objectif de protéger la santé humaine et l’environnement avec un système de contrôle de la circulation de résidus dangereux.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s