Des cliniques privées feront l’objet d’enquêtes au Venezuela, par Rachael Boothroyd

source : Venezuelanalysis.com 16 Juin 2011

traduit de l’anglais par Marc Harpon pour Changement de Société

Le gouvernement vénézuélien a annoncé qu’il enquêterait sur les pratiques illégales dans les cliniques privées après qu’un certain nombre d’ « irrégularités » aient été mises en lumière. Dans les cas les plus graves, des patients sont morts après qu’on leur a refusé des soins du fait d’erreurs avec leur code d’assuré social.

« Combien des personnes sont elles-mortes devant ces cliniques parce que leur assurance médicale ne les couvre pas ? Parce que leur code d’assuré n’apparaît pas (dans la base de données) ? C’est inacceptable, quel que soit le pays, encore moins dans un pays engagé dans le processus de la révolution » a dit le Président Chavez dimanche depuis Cuba.

Le Président a stipulé qu’il voulait que les ministres travaillent « longuement » sur cette question et souligné le besoin que l’État s’implique.

« C’est une question qu’on ne peut pas simplement laisser entre les mains de l’INDEPABIS (Insitut pour la Défense des Personnes pour leur Accès aux Biens et Services), qui dépend du Ministère de l’Économie- ce n’est pas une question d’économie, c’est une question éthique » a-t-il déclaré.

INDEPABIS a rapporté avoir reçu 5017 plaintes concernant la conduite des cliniques privées ces dernières années, y compris la spéculation sur les prix, l’utilisation de médicaments périmés, la surfacturation des soins d’urgence et l’exigence de versements d’avance à l’admission.

Augusto Montiel, Directeur INDEPABIS, a confirmé que la pratique consistant à demander les codes d’assurance santé avant les traitements médicaux d’urgence est illégale et que les cliniques qui continuaient à faire cela seraient fermées.

En exigeant cette information, les cliniques privées peuvent « se rendre coupables de délits comme les blessures physiques, le meurtre et la non assistance à personne en danger », a dit le Procureur Général Luisa Ortega Diaz.

« La santé est considérée comme un droit fondamental et on ne peut spéculer dessus » a-t-elle ajouté.

Révision rigoureuse

Mardi, le Vice Président Elias Jaua, a confirmé la formation d’une « équipe présidentielle » de ministres, incluant les Ministres de la Santé, de l’Éducation et des Femmes et de l’Égalité. L’équipe présentera des recommandation sur la politique sanitaire au Président et sera dirigée par le Ministre des Affaires Étrangères Nicolas Maduro.

« Nous allons mener une révision rigoureuse de toute la législation qui régule la pratique dans les cliniques privées, et par-dessus tout, les droits qu’ont les êtres humains quand ils entrent dans une clinique pour demander des soins » a dit Jaua.

Le Président Chavez a pressé la classe moyenne vénézuélienne à bien déterminer ceux qui la « ruinent » et la « trompent ». « La révolution vous a tendu la main, vous a protégés » a-t-il dit.

Une marche populaire appelée « La Santé n’est pas un business : Oui à la vie » doit avoir lieu aujourd’hui à Caracas en soutien aux mesures du gouvernement.

Poursuivre les directeurs et les médecins

INDEPABIS a également annoncé aujourd’hui que quatre directeurs et un docteur d’une clinique de Maracay seraient poursuivis pour n’avoir pas pris en charge le patient Hugo Bolivar- qui est mort à la clinique après qu’on lui a refusé des soins médicaux pour une perforation de l’intestin.

Dans d’autres domaines, l’organisation a déclaré qu’elle imposerait des sanctions et une amende de 340 000 bolivars (80 000 dollars) contre toute compagnie d’assurance qui refuserait de payer pour des polices contractées par des patients atteints de cancer entre 2007 et 2010.

Le gouvernement a dit qu’il se mettrait à la disposition du Bureau du Procureur Général dans le but d’enquêter à fond sur toutes les accusations.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s