Las Tunas (Cuba) : Création d’un prototype de fauteuil à hémodialyse, par Jorge Pérez Cruz


source : Trabajadores, 19 Juin 2011.

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société

Une solution économiquement soutenable qu’on peut généraliser à d’autres établissements hospitaliers de la nation, par laquelle on pourrait améliorer visiblement les services d »hémodialyse.

Je me suis plongé dans le réseau des réseaux à la recherche des prix des fauteuils à hémodialyse sur le marché mondial, conscient que les technologies de pointe dans ce domaine lié à la santé- comme dans d’autres- sont simplement inaccessibles pour les pays en voie de développement.

Je suis tombé sur une offre avec système de pesage digital et d’autres caractéristiques qui la rendent très utile et convoitée. Elle vient de Guangdong, en Chine, et la valeur à l’importation depuis Shanghai oscille entre 1500 et 2100 dollars US. Cela m’a suffit.

C’est pourquoi je loue la proposition du collectif de travailleurs de la fabrique de meubles LUDEMA, de la province orientale de Las Tunas, qui a conçu un prototype de fauteuil, dont la production en série pourrait se substituer à une partie des importations de ces outils coûteux et indispensables pour le traitement des patients de notre patys atteints d’insuffisance rénale chronique.

Réponse à une demande

« C’est à la demande du service de néphrologie de l’hôpital général Dr. Ernesto Guvera de la Serna, dans la capitale provinciale, qui souffre du manque et du mauvais état de son mobilier, qu’a été développé un design qui répond aux exigences ergonomiques et fournit au patient un service prolongé -jusqu’à quatre heures- avec un certain confort » argumente le dessinateur industriel Yandy Rodriguez Rodriguez, qui dirige le projet.

« La pièce est structurée autour d’un système articulé et réglable qui permet au malade une position assise normale, une position de repos et, en cas de complications, un position totalement horizontale qui facilite l’assistance médicale dans les situations extrêmes » explique Yandy.

« Sa conception en fait un meuble de manipulation, d’entretien et de nettoyage faciles, qui humanise le travail des spécialistes et du reste du personnel chargé de ce traitement ; en même temps il pourrait contribuer dans une certaine mesure à diminuer les niveaux d’importation et à remplacer beaucoup de ceux qui sont utilisés actuellement, avec des défauts concernant leur maniabilité que ce modèle corrige » soutient le dessinateur.

« De tous les matériaux utilisés, seuls le vinyle et le tableau de commande sont importés, affirme Yandy, parce que les tubes d’acier de 33 et 25 millimètres, les barres circulaires d’acier de 12, le fil machine de 6 et la mousse de gomme sont de production nationale.

« Enthousiasmés par l’idée- déjà matérialisée par une démonstration- le groupe de dessinateurs de l’Industrie Légère et les travailleurs de l’atelier d’élaboration de meubles métalliques attendent une réponse de la Direction des Investissements du Ministère de la Santé Publique pour attaquer la fabrication des 50 premiers appareils, après l’offre faite à un prix de 63,40 pesos non convertibles et 76,6 CUC » confirme Kalier Cano Rodriguez, commercial de la société.

Tous sont d’accord pour affirmer que c’est une solution économiquement soutenable qu’on peut généraliser à d’autres établissements hospitaliers de la nation et par laquelle on pourrait améliorer visiblement les services d »hémodialyse.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s