Qui s’inquiète au Pérou? Par Marc Harpon

« Inquiétudes au Pérou après l’élection à la présidence d’Ollanta Humala » Ainsi s’intitule l’article publié par Chrystelle Barbier dans Le Monde du 7 Juin 2011. Comme souvent dans Le Monde, le titre en dit long, plus long que l’article. Il renseigne sur le message qu’il s’agit de faire passer et qui passera, auprès de ceux se contentent de lire les titres. Et ce message est clair : un type dangereux vient d’arriver aux affaires au Pérou. Peu importe le corps de l’article, finalement très équilibré, le lecteur pressé, en quelques secondes, a déjà des appréhensions concernant le nouveau président Humala.

Pourtant, le candidat « nationaliste » a bel et bien remporté les suffrages de 51,6% des votants. Si le titre de l’article l’avait mentionné, le lecteur paresseux aurait eu une tout autre opinion. Parce que, finalement, 51,6%, ça ne laisse que 48,4% d’inquiets potentiels. Un autre titre du Monde, daté du 6 juin, indiquait qu’Humala remportait « de peu » l’élection présidentielle. C’est vrai, et c’est mieux, mais ça prépare déjà l’opinion (ou la fraction de l’opinion qui adhère au dogme de l’infaillibilité pontificale des médias) à la campagne de diabolisation d’Humala, qui commencera dès la première mesure sociale.

Car les plus inquiets, ce n’est pas dans les rues de Lima qu’on les trouvera. En tout cas pas dans les rues des beaux quartiers, responsables du score plus qu’honorable de la droite fujimoriste dans la capitale du pays. Les plus inquiets sont dans les capitales des pays développés. Les affaires risquent de mal tourner pour certains hommes d’affaires américains et israéliens si Humala devait remettre les ressources du pays entre les mains du peuple.

Les plus terrifiés sont sans doute à Washington. Le ton diplomatique des déclarations américaines à ce sujet cache mal la peur d’avoir un nouvel Hugo Chavez sur les bras. Raul Castro, Hugo Chavez, Evo Morales, Rafael Correa et Daniel Ortega, pour ne citer qu’eux, ont désormais un nouvel allié et, avec le récent retour de Mel Zelaya au Honduras, le basculement de l’Amérique latine pourrait bien se poursuivre. L’économie péruvienne, où les entreprises étrangères font des affaires juteuses risque d’entrer dans l’ « économie nationale de marché » (page 56 du Plan de Gobierno Gana Peru 2011-2016), axée sur le marché intérieur plus que sur l’exportation vers les pays impérilaistes, qu’appelle de ses vœux le programme du Parti National Péruvien d’Humala. Par ailleurs, le nouveau président souhaite rétablir le salaire minimum et prendre des mesures pour permettre à tous les travailleurs de jouir de leur droit de se syndiquer, ce qui ne fait pas plaisir aux employeurs, nationaux ou étrangers. L’esprit kéynesien des politiques proposées pour « développer un processus solide et stable de création de demande intérieure » (p. 62) laisse par ailleurs prévoir des augmentations de salaire, mais aussi des hausses d’impôts pour les plus riches, ainsi que de nouvelles cotisations pour les employeurs. Les augmentations d’impôts notamment, risquent d’être importantes, si Humala se tient à son objectif de limiter les déficits publics à 1% du PIB (p.66). Le nouveau président ne cache d’ailleurs pas son objectif d’augmenter l’impôt sur le patrimone, qui ne représente que 0.2% du PIB, et, plus généralement les impôts directs (p,70).

Bref, ceux qui s’inquiètent sont ceux qui profitent du Pérou sans rein rendre au Pérou, qu’ils soient péruviens ou étrangers. La chute de 9% du principal indice de la Bourse de Lima est là pour le prouver.

5 commentaires

  1. Que alegria ! Para nosotros Progresistas-Revolucionarios.! Un pays de plus pour la liberté des Peuples à vivre dignement ! Bien sûr on comprend l’amertume de tous ces gérants du Capitalisme ! Si l’Unité du Peuple Péruvien se confirme c’est gagné pour lui pour un avenir de justice sociale . Et par cette Unité ces Messieurs voleurs et exploiteurs n’y pourront rien à coups de complot et coups d’Etat . ADELANTE América Latina pour nous aussi c’est réjouissant de voir d’autres Peuples se lever pour le progrès social et nous donner l’exemple de ce qu’il faut faire pour gagner : la recherche coûte que coûte de l’Unité par l’usage du suffrage universel au service du Peuple ! Car il n’est pas vrai que l’Humanité appartienne aux voleurs et aux sanguinaires !!! La demonstration est faite par nos frères Latinos que l’avenir appartient au Socialisme démocratique seule issue pour sortir du capitalisme sauvage !!! VENCEREMOS

    • Les citoyens péruviens ont-eu, semble-t-il, la possibilité de voter pour un candidat qui les représenterait. Ce n’est plus le cas en France depuis longtemps

  2. Et ce n’est pas non plus pour demain que les Français pourront élire un président comme celui-ci. Même si la gôche française vient de recevoir un appui de poids en la personne de Chichi pour Hollande: les oligarques en tremblent déjà!

  3. Un jour on pourra parler de la grande Nation Sud Américaine englobant toutes les nations sud Américaines ;contrepoids du capitalisme Nord Américain (et Européen)avec à la clé plus de justice et de pouvoir pour les masses pupulaires car ce sont ces masses populaires qui changeront la société par leur mobilisation.
    Aucun combat n’est gagné a son commencement mais …la victoire est au bout du chemin si scabreux soit -il.

  4. Je crains que ce genre de combat ne passe par une guerre contre les USA où plutôt contre la mafia financière des USA qui se sert systématiquement de l’armée américaine pour casser la gueule à ceux qui refusent son pillage. L’Amérique latine a un potentiel fabuleux ; elle peut devenir un contrepoids culturel et social qui peut même un jour s’imposer à l’intérieur des USA dont la population hispanique représentera plus de la moitié de la population des Etats-Unis dans quelques petits décennies. C’est un atout car les valeurs familiales sont bien plus fortes ches les Latinos que chez les Wasp décadents. Cependant, cela passera par un effort énorme sur l’éducation car ce ne pourront être que des masses EDUQUEES qui gagneront ce combat contre l’holigarchie financière de Londres et de New York.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s