25 000 manifestants dans les rues de Tel-Aviv répondent à l’appel lancé entre autres par les pacifistes et les communistes pour soutenir la création d’un État palestinien dans les frontières de 1967

 

Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Environ 25 000 personnes ont participé à une manifestation dans le centre-ville de Tel-Aviv, samedi soir, pour soutenir la création d’un État Palestinien dans les frontières de 1967

La marche s’est achevée sur un rassemblement devant le Musée de Tel-Aviv, les députés Dov Khenin (Parti communiste/Hadash), Daniel Ben Simon (Travailliste), Nino Abesadze (Kadima), Zahaya Galon (Meretz), le maire de Nazareth Ramez Jeraisy, la rédactrice en chef d’Al Ittihad, quotidien communiste, et militante féministe connue de tous Aida Touma-Sliman et enfin le dramaturge Yehoshua Sobol y ont prononcé des discours.

De nombreux partis politiques et groupes pacifistes, dont le Parti communiste/Hadash, le Parti travailliste, Meretz, le courant Derech de Kadima, Peace now, les Combattants de la paix, Solidarité Sheikh Jarrah et Gush Shalom – ont participé au rassemblement. A la tête du cortège, plusieurs membres du Parlement : les députés Khenin (communiste), Galon (Meretz), Muhammad Barakeh (communiste), Afu Agbaria (communiste), Hanna Sweid (communiste), Ilan Gilon (Meretz), Nitzan Horowitz (Meretz), Ahmad Tibi (Mouvement arabe pour le renouveau) ; les anciens députés Issam Makhoul (communiste), Tamar Gozansky (communiste), Haim Oron (Meretz) et le secrétaire-général du Parti communiste d’Israël Muhammad Nafa’h.

Les manifestants portaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Un État Palestinien – l’intérêt d’Israel », « « Bibi [Netanyahu], reconnaît les Palestiniens » et « Yes, we KEN [KEN signifie ‘oui’ en Hébreu ». Les manifestants ont brandi également des drapeaux Palestinien, Israélien et des drapeaux rouges sur lesquels avaient été inscrits « Oui à la paix » et « Juifs et Arabes refusent d’être des ennemis ».

Plusieurs dizaines de militants de droite, drapés dans des drapeaux Israéliens, avaient organisé un contre-rassemblement au point de départ de la marche, sur la place Rabin. Pendant le défilé, deux militants de gauche ont été arrêtés par pur arbitraire policier.

Une militante de longue date du Parti communiste, la professeur Yenina Altman, 80 ans, avait fait un long voyage depuis Haifa pour assister à la marche : « Il est important pour moi d’exprimer le souhait de voir les Palestiniens devenir indépendants », a-t-elle déclaré. « Je suis venue de Pologne après que toute ma famille a péri. J’aimerais que mon pays démontre de la tolérance et du respect envers les Palestiniens et leur accorde le droit à un État palestinien, tout comme nous l’avions souhaité. »

Membre du Comité central du Parti communiste d’Israël, Rawda Marcus, de la cité Galiléenne de Kafr Yasif a déclaré : « Nous espérons que tels actes de protestation se renforceront et mèneront à un changement qui verra un État palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale ».

Plusieurs rues dans la zone de la manifestation à Tel-Aviv ont été fermées au trafic, causant une paralysie de la circulation dans le centre-ville pendant plusieurs heures.

(sur la photo, de gauche à droite, les députés communistes Khenin, Barakeh, Agbaria, le maire de Nazareth Jeraisy, le député communiste Sweid et le secrétaire du Hadash Ayman Odeh à la tête du cortège à Tel-Aviv)

Un commentaire

  1. Il y aurait un autre projet plutôt que d’enfermer les Palestiniens dans une réserve tout en conservant un million d’Arabes à l’intérieur des frontières d’Israël. Ce serait de ne faire qu’un seul état, d’abolir toutes les frontières intérieures,détruire ce mur inique et donner placer à égalité tous les futurs citoyens de ce future état : juifs, athés, musulmans, chrétiens dans un cadre laïc. Une nouvelle république de Palestine qui n’excluerait personne. Maintenant, on peut rêver encore davantage, créer une union à l’image de l’union européenne avec le Liban, la Syrie, la Jordanie et cette république de Palestine….Les dirigeants n’en veulent évidemment pas mais les peuples seraient ô combien gagnants à se regrouper dans la paix comme le firent les Européens après le catasclysme de la seconde guerre mondiale. En faudra-t-il une troisième pour que les dirigeants comprennent ce que les Peuples ont déjà compris ?


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s