Chine ; une inégalité des revenus relativement faible, selon le Crédit Suisse.

 

Traduit de l’anglais par Maurice Lecomte pour Changement de Société

La banque Crédit Suisse a réalisé une étude mondiale concernant la richesse. Cette dernière est appréhendée à partir de la richesse détenue par chaque individu. Elle évacue donc tout ce qui est propriété collective. Elle apporte plusieurs indications intéressantes dont ce qui suit.

 

Le schéma de la figure 4 révèle notamment la particularité de la situation en Chine que l’on peut comparer à celle de l’Inde, tout en ayant en tête que ces deux pays représentent la moitié de la population mondiale.

 

Le commentaire du Crédit Suisse concernant la Chine indique clairement que c’est la grande masse de ses citoyens qui a, jusqu’alors, bénéficié du développement de celle-ci (déciles de richesse 4 à 10). La chose est tellement exceptionnelle en ce monde qu’il convient de la relever !

 

L’indication que la Chine, ne représentant qu’un quart de la population mondiale, « domine la section du milieu, en fournissant plus du tiers [mondial] des déciles 4-8 » montre que d’ores et déjà, c’est son développement, de fait au service des citoyens, qui réduit les inégalités mondiales ! Ne serions-nous pas bien inspirés de nous en instruire ?

 

Ci-après, la traduction de cette partie du rapport. (Note de Maurice Lecomte et traduction de Maurice Lecomte, que Changement de Société remercie chaleureusement pour ses contributions)

 Rapport du « Crédit Suisse«  sur la richesseglobale

Octobre 2010

https://emagazine.credit-suisse.com/app/_customtags/download_tracker.cfm?logged=true&dom=emagazine.credit-suisse.com&doc=/data/_product_documents/_shop/276532/credit_suisse_global_investment_yearbook_2010.pdf

https://emagazine.credit-suisse.com/data/_product_documents/_shop/291481/credit_suisse_global_wealth_report.pdf

« Répartition des richesses. Comment la richesse est-elle distribuée ?

Pour être parmi les plus riches de la moitié de l’humanité [de la planète], un adulte a seulement besoin d’un actif de 4.000 $US, une fois ses dettes soustraites.

Cependant, un adulte a besoin de plus de 72.000 $US pour appartenir à la tranche des 10% des détenteurs de la richesse mondiale

et de plus de 588.000 $US pour être un membre de la tranche supérieure des 1%.

La moitié pauvre [« inférieure« ] de la population mondiale possède pour son ensemble moins de 2% de la richesse mondiale, bien que la richesse soit devenue de plus en plus rapide[ment acquise] pour certains membres de ce segment.

À l’opposé, les 10% les plus riches possèdent 83% de la richesse mondiale, étant entendu que le top de la richesse est pour le 1% de ces plus riches qui détiennent 43% des actifs mondiaux.


Composition régionale de la répartition de la richesse mondiale

La figure 4 montre comment les régions du monde sont représentées parmi les déciles de la richesse. Il n’est pas surprenant, par exemple, que l’Amérique du Nord et l’Europe, ensemble, constituent la part du lion du décile supérieur de la richesse (10%).

La Chine a relativement peu de représentants, tout en haut et en bas de la répartition de la richesse mondiale, mais domine la section du milieu, en fournissant plus du tiers des déciles 4-8.

La présence importante de la Chine dans la section médiane reflète non seulement la taille de sa population et un niveau modéré de richesse moyenne, mais aussi une inégalité de la richesse relativement faible.

La position de la Chine dans le contexte général s’est déplacée vers le haut dans la dernière décennie comme conséquence d’une forte croissance, de la hausse la valeur des actifs et de l’appréciation du renminbi par rapport au dollar américain. La Chine a déjà plus de gens dans le top des 10% des détenteurs de la richesse mondiale que tout autre pays, à l’exception des États-Unis, du Japon et de l’Allemagne. Elle est en passe de supplanter l’Allemagne et le Japon dans un avenir proche.


La richesse future

La comparaison évidente entre l’Inde et la Chine est une caractéristique fondamentale de la carte. Alors que la Chine et l’Inde représentent ensemble la moitié des citoyens du monde dans les déciles 4-8, l’Inde est fortement concentrée dans les régions inférieures de la répartition de la richesse, drainant le quart des individus de la moitié inférieure. Toutefois, les fortes inégalités en Inde signifient qu’elle a aussi des représentants dans la queue de la partie supérieure.

Pris ensemble, les autres nations de l’Asie-Pacifique sont très uniformément réparties dans tout le spectre de la richesse mondiale. Toutefois, ce chiffre masque une part importante de la polarisation. Les résidents des pays à revenu élevé d’Asie (Japon, Singapour et Hong Kong) sont fortement concentrés à l’extrémité supérieure de la distribution de la richesse mondiale: près de la moitié des adultes à revenu élevé des pays d’Asie-Pacifique sont placés dans le décile supérieur. En revanche, les résidents des pays à faible revenu en Asie – Indonésie, Bangladesh, Pakistan et Vietnam – ont tendance à se retrouver plus bas dans la répartition de la richesse. En fait, la tendance générale au sein des pays à plus faible revenu d’Asie-Pacifique ressemble à celle de l’Inde, avec les deux groupements régionaux contribuant pour environ un quart de cette moitié inférieure de l’échelle de la richesse.

L’Afrique est encore plus concentrée à l’extrémité inférieure. Presque un tiers des adultes africains sont placés dans le décile inférieur de richesse. Dans le même temps, l’inégalité des richesses à l’intérieur et entre les pays d’Afrique est si élevée qu’une poussière d’individus se retrouvent parmi les 10% des détenteurs de la richesse mondiale, et même parmi le top du 1%.

L’Amérique latine est une autre région où la distribution de la richesse imite de près le modèle global, avec des personnes assez uniformément réparties selon la répartition mondiale.

L’Amérique du Nord et l’Europe sont beaucoup plus tirées vers les déciles supérieurs, et représentent ensemble près des deux tiers de ceux dans le top 10%. L’Europe à elle seule compte 36% des membres du décile supérieur de la richesse, un chiffre qui a considérablement augmenté au cours des dix dernières années en raison de l’appréciation de l’euro contre le dollar américain. Amérique du Nord, Europe et Asie-Pacifique représentent ensemble 88% des membres du décile supérieur de richesse, et une fraction encore plus élevé (93%) du centile supérieur. »

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s