Sans craindre le loup, par Juanita Perdomo Larezada

 

source : Trabajadores

traduit de l’espagnol par Marc Harpon pour Changement de Société

Quand le dossier réuni pour le Système de Perfectionnement des Entreprises [Sistema de Perfeccionamiento Empresarial, ndt] par l’ Empresa Provincial de Producciones Varias y Graficas sera approuvé, celle-ci sera la première entreprise décentralisée de Matanzas à obtenir une réponse favorable.

Le manque de ressources propres, entres autres facteurs, empêche à une majorité des centres de ce type dans le pays d’accueillir le modèle supérieur de direction et de gestion économique, problème contre lequel se bat quotidiennement cette entreprise, connue sous le nom de DEMOS dans le monde commercial de Yumuri.

Pourquoi Empresa Provincial de Producciones Varias y Graficas et pas d’autres ? La réponse se trouve dans la démarche économique adoptée depuis des années par le collectif pour remplir efficacement les obligations du plan de production, ainsi que le résume le directeur Alejandro Isidro Diaz Ruiz.

L’exemple le plus récent date de l’année 2010. « Nous avons atteint le chiffre élevé de 1 735 800 pesos de profit, en satisfaisant nos engagements tant en quantité produite qu’en valeur monétaire, et en payant nos impôts et les autres sommes dues. Nous commençons 2011 en étant aussi rentables, puisqu’à la fin du premier trimestre, les gains dépassaient les 309 400 pesos ».

Un concept anime l’entreprise : « Le plan se construit jour après jour, et pour cela, il est essentiel que chaque travailleur connaisse la petite partie qui le concerne et ce qu’il doit faire pour s’en acquitter, ce que l’on réalise par une vérification systématique, en particulier le lundi, moment où nous analysons ce qui devait se faire durant la semaine, ce qui s’est fait et le résultat cumulé.

« Ici, on ne vient pas se promener. On appelle un chat un chat, c’est la seule garantie qui nous empêche de nous embrouiller l’esprit avec des sujets aussi sensibles que l’état des équipements, le remplacement des pièces endommagées ou quelque chose qu’on sous-estime parfois : l’attention au personnel, de ce qu’il mange le midi jusqu’aux mesures de sécurité. Le plan ne doit pas nous être une chose étrangère. »

Quelques 140 hommes et femmes travaillent à DEMOS, dont 110 participent directement au processus productif, ce qui justifie l’incorporation à 100% du paiement à la pièce ou au résultat final.

« Ici, il n’y a jamais eu de réorganisation du travail parce qu’on a toujours respecté le principe suivant lequel quand il manquait une personne, on n’en embauchait pas deux.

« Nous avons une main d’œuvre expérimentée, avec un faible taux de turnover, qui connaît bien les machines, et est consciente du fait que nous ajustons les normes aux capacités réelles d’une technologie extrêmement obsolète, parce qui si nous nous trompons dans nos calculs, le plan en pâtira immédiatement et, avec lui, les indicateurs qui l’accompagnent »

« Ces équipements très anciens, parfois à pédales, nous forcent à chercher tout le temps des pièces ici et là pour éviter qu’ils ne tombent en ruine, parce que si ça arrivait, les conséquences toucheraient l’entreprise et notre bourse » dit Jorge Sanchez, chef de Brigade dans l’atelier de la municipalité de Pedro Betancourt.

Sans matière première, le plan serait un simple gribouillis sur du papier. L’affirmation catégorique de Diaz Ruiz trouve une expression quotidienne dans les contacts avec les fournisseurs.

Née en 1963 sous le nom d’Empresa Provincial de Artes Graficas, elle réalise 60% du plan avec les impressions commerciales, les cartes, billets d’entrée et de sorties et d’autres produits prévus dans le système national de comptabilité : feuilles de routes, cahiers et autres fournitures scolaires.

A l’activité polygraphique s’ajoutent les activités chimiques, plastiques et artisanales, avec la recharge de cartouches d’encre et de toners, la fabrication de réservoirs et de tuyaux, entre autres articles sortis de ses fabriques, ateliers et imprimeries.

La sous-directrice économique, América Ojito Dihigo, et le directeur, sont d’accord pour dire que la réussite du plan s’enracine dans la stricte discipline financière qui distingue DEMOS. « Si nous produisons à temps, nous voulons être payés à temps, pour répondre à nos obligations et investir sur le marché industriel, mission des entreprises locales » soutient Diaz Ruiz.

« Cela explique que nous soyons si attentifs dans notre comptabilité au fait qu’on nous paye ce qu’on nous doit, qu’on ait notre argent en moins de trente jours. De plus, nous sommes fiables quand nous payons nos factures. Nous n’avons aucune forme de dette, ce qui nous permet de bénéficier du respect et de la confiance des organisations bancaires, qui répondent toujours à nos demandes de crédit » avertit Ojito Dihigo.

Ainsi avec une boîte à gâteau que les organisateurs de fêtes d’anniversaires intègrent à leur offre d’emballages en carton, affaire lucrative pour une entreprise qui trouve dans l’innovation une source essentielle de la diversification de sa carte de services, comme avec par exemple les activités liées au design.

C’est ainsi que DEMOS a décidé d’explorer le domaine de la confection de piñatas, de chapeaux, de masques et d’autres fournitures d’anniversaire très demandées sur le marché, tant pour leurs bas prix, que pour leur design évolué, fondé sur une esthétique qui séduit toujours plus.

Appartenant au groupe GARDIS, la compagnie s’inquiète beaucoup de deux « problèmes en suspens ». La nécessité de relancer en Juillet la production de la fabrique de réservoirs en plastique, paralysée depuis juin 2009 par des difficultés à importer la matière première, et le renouvellement des cadres de la direction provinciale.

Pour le moment, DEMOS est une leçon vivante sur ce que l’on peut faire dans une entreprise locale qui avance, sans craindre que le loup des pénuries continue à la mordre, pour que l’économie nationale gagne en efficience. Qui la suit ?

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s