Il s’appelait JULIANO MER KHAMIS.

Il est mort assassiné un homme qui symbolisait l’avenir, la paix shalom, salam , Juliano Mer-Khamis, l’acteur «juif et Palestinien» abattu par balles à Jénine . Oui nous les communistes avons rêvé un autre destin pour les êtres humains, l’union qui crée les colombes et la lutte comme celle de Picasso, des artistes prophètes comme Juliano.

 

Il est né à Nazareth, il va être enterré dans un Kibboutz à côté de sa mère.  Son père, Saliba Khamis, était un Arabe israélien, ancien dirigeant du Parti communiste d’Israël. Sa mère, Arna Mer, juive et pro-palestinienne, militante des droits de l’homme, avait créé le Théâtre des Pierres, à Jénine, pendant la première Intifada dans les années 80. Le théâtre avait été détruit par les Israéliens en 2002 puis reconstruit.

C’est devant ce théâtre, rebaptisé depuis Théâtre de la Liberté que Juliano Mer-Khamis a été abattu ce lundi par des tireurs non identifiés qui ont pu prendre la fuite. Le comédien, qui était en voiture, a été atteint de cinq balles, a précisé le chef de la police de Jénine.

Le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad, a immédiatement condamné cet assassinat : «un acte qui viole nos valeurs et notre foi en la coexistence».

Juliano Mer-Khamis incarnait cette coexistence. Il avait servi dans l’armée israélienne comme parachutiste et militait inlassablement aux côtés des Palestiniens.

Au cinéma, il avait tourné dans le film Kippour avec le réalisateur israélien Amos Gitai. À la tête du Théâtre de la Liberté de Jénine, il avait travaillé avec Zakaria Zoubeidi, ancien chef militaire local de la Brigade des martyrs d’al-Aqsa.

Artiste et militant, Juliano Mer-Khamis se savait menacé. Son théâtre avait été incendié  deux fois ces dernières années.
Il a réalisé sur ce sujet un documentaire qui s’appelle « Les enfants d’Arna ».
Il a formé toute une nouvelle génération de comédiens qui avaient trouvé
dans le théâtre la plus belle des armes.

Qui l’a tué, on l’ignore, il existe des fascistes malheureusement sur cette terre, ils ne veulent pas que naissent des enfants d’une juive et d’un palestinien qui soient communiste et militent pour le justice et pour les opprimés. Quesl qu’ils soient pour moi ils ne sont ni juifs, ni musulmans, ni même israéliens ou palestiniens, ce sont des fascistes et des assassins.

Marc part pour quinze jours à Cuba sur les traces de ce communisme dont il se sent l’héritier lui l’enfant d’Afrique amoureux de la République. Donc ce blog entre en sommeil, pour moi en recueillement, je suis lestée de tant de morts que le coeur me pèse… Je ne regrette rien mais il est des soirs où le pas s’alourdit et les larmes remontent.

Pendant huit jours je ne vous dirai plus rien, je pars à Prague sur la trace de ce yiddishland dont je suis issue et qui a engendré tant de révolutionnaires, chaque bombe qui tombe, chaque enfant qui hurle en entendant ces engins de mort me font souvenir de cette époque lointaine où j’ai appris une peur qui ne m’a jamais quittée mais où j’ai appris la reconnaissance à ceux qui sont partis en camp de concentration, pas parce qu’il étaient juifs, pas parce qu’ils étaient condamnés, mais parce qu’ils luttaient pour la justice, les communistes.

Juliano, je vais là-bas sur la trace de Fritz Lang et de Bertolt Brecht, deux batelleurs comme toi, en exil, fuyant le nazisme,  ils ont fait un film intitulé : » Les bourreaux meurent aussi », il raconte l’éxecution d’Heydrich, le bourreau de Prague, l’inventeur de la solution finale, par la résistance tchèque. Alors Juliano, oui je l’espère les bourreaux, les tiens aussi meurent un jour pas seulement en tant qu’individu mais en tant qu’espèce  et l’art fait partie de ce combat.

Danielle Bleitrach

Il a été assassiné le 4 avril 2011 « devant son théâtre. »

Il était, et restera un modèle pour nous.

Avec tout notre chagrin et toute notre colère,
avec tout notre espoir et avec toute notre détermination.
Nous pensons à lui.
 

Continuons….
Le Théâtre Majâz

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s